AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mom, dad, SURPRISE ! (smoak-queen family)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 36
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Mom, dad, SURPRISE ! (smoak-queen family) Mer 9 Jan - 19:05

« Tu les as trouvés ? »

Quelle question. Évidemment qu'elle les avait trouvés. Dès le moment où elles étaient arrivées à Oblivion, Charlie n'avait aucun doute sur le fait qu'Haven ait tout fait pour retrouver leurs parents. L'idée qu'ils étaient présents à Oblivion s'était renforcée lorsqu'elles avaient entendu parler d'un Green Arrow en ville. C'était dans leur sang, forcément. Même ici, Charlie n'avait pas tardé à reprendre son arc. Si elle n'avait jamais vraiment eu envie de devenir une justicière étant plus jeune, une fois qu'elle y a goûté, impossible de revenir en arrière.

Haven avait finalement réussi à retrouver leurs traces, et surtout, leur appartement. En l'apprenant, Charlie sentit un poids s'enlever de sa poitrine. Elle avait peut-être un tempérament querelleur, indépendant et tête de mule, elle était peut-être partie à l'autre bout du monde pendant un temps, mais la famille, c'était sacré. Important. Et quoiqu'il arrive, elle savait qu'elle pouvait toujours compter sur eux.

Arrivées en bas de l'appartement, elle entoura les épaules de sa baby sister pour lui faire un smack joyeux sur la tempe, les yeux brillants et un grand sourire sur les lèvres.

« On va leur faire une sacrée surprise ! », rigola-t-elle.

Si seulement elle savait à quel point ... Une fois devant la porte, elle n'hésita pas à cogner vigoureusement, ayant hâte de serrer leurs parents dans ses bras. Elle jeta un coup d'oeil taquin à Haven alors que la porte s'ouvrit. Tournant la tête ...

« Oh la vache ! », couina-t-elle, les yeux écarquillés, alors que l'occupante des lieux apparaissait devant elles. Mais ... wait ...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MODO
correctrice
messages postés : 18
âge réel : 27

Message(#) Sujet: Re: Mom, dad, SURPRISE ! (smoak-queen family) Jeu 10 Jan - 2:21

Mom, dad, SURPRISE !


La question de sa sœur la fît sourire. Haven savait pertinemment que Charlie ne doutait pas de ses capacités à retrouver leurs parents loin de là, c'était plutôt comme pour se rassurer au final. L'aînée des jumelles acquiesça frénétiquement à sa cadette. Cela faisait un peu moins d'un mois qu'elles avaient débarquées à Oblivion. Un peu moins d'un mois qu'elles avaient apprit que leurs parents s'y trouvaient eux aussi. Au départ les rumeurs parlaient d'un Green Arrow, un homme encapuchonné, tout comme leur père. Tandis que Charlie reprenait son rôle de justicière, Haven n'avait cessé de fouiner sur le net, d'hacker des serveurs à la recherche de ce fameux archer. Retrouver l'adresse de l'appartement de leurs parents avaient été plutôt facile. Honnêtement. La jeune femme tenait de sa mère et quand elle voulait quelque chose elle parvenait toujours à ses fins. Haven en aurait presque sauté de sa chaise lorsque la réponse qu'elle attendait se pointa sous son nez. Victoire ! Prenez ça dans vos dents ! s'était-elle exclamé. Quand il fallu prendre le chemin de l'appartement ce fût autre chose. Si Haven était heureuse d'y aller, de retrouver les personnes qui comptaient le plus pour elle en dehors de Charlie, il s'avéra que le stress avait soudainement monté. Et si ça n'était que des imposteurs ? Après tout, elles avaient disparues du jour au lendemain ... Bien avant l'éventuelle disparition de leurs parents et un Green Arrow était là déjà bien avant. La jeune femme n'avait pas communiqué ses doutes à sa jumelle, avaient-elles besoin d'être à deux à paniquer à l'idée de tomber sur la mauvaise personne ? Non, bien sûr que non. Elle inspira profondément tandis que Charlie lui embrassait la tempe affectueusement. Le petit rire de sa sœur lui était communicatif et elle se sentait sereine en sa présence. Y a intérêt à ce qu'on leur ai manqué ! ajouta-t-elle en riant à son tour. La blonde ne doutait pas un seul instant que leurs parents allaient leur sauter au cou. Charlie, toujours aussi délicate, tambourina d'un poing la porte d'entrée. Mais ce n'était pas du tout ce à quoi les jumelles s'attendaient ... Oui on leur avait bien ouvert la porte ... Charlie ... Tu crois que Barry a encore joué avec le temps ? demanda l'aîné, les yeux écarquillés.




(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Oliver Queen
messages postés : 79
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Mom, dad, SURPRISE ! (smoak-queen family) Jeu 10 Jan - 15:58




SMOAK-QUEEN •• Mom, Dad, SURPRISE !
Two babies will make love stronger, days shorter, nights longer, bankroll smaller, home happier, clothes shabbier, the past forgotten and the future worth living for.. Three girls will end his life.

Le temps avec Felicity représentait les meilleurs moment de sa vie. Et plus encore depuis qu'il la savait enceinte, portant le fruit de leur amour. Si bien qu'il ne voulait plus ni la laisser partir, ni la quitter une seconde. Pas même pour aller acheter de quoi se nourrir. Fainéant, très certainement, Oliver avait préféré commander des pizzas. Pas forcément un régime très Healthy en perspective, mais suffisamment nourrissant pour sa femme et leur enfant. Et pour lui, qui avait également un bon appétit. A ses yeux, voilà qui semblait être un bon compromis. Quand Felicity lui avait fait remarquer qu'elle allait passablement grossir, entre son ventre, le fait qu'elle était majoritairement en fauteuil, et qu'il la nourrissait mal, Oliver leva les yeux au ciel, avant de répondre. « Et après, tu seras toujours celle que j'aime, non ? Même avec dix ou quinze kilos de plus.» Devant l'air dubitatif de sa compagne, il rit, et leva rapidement les yeux au ciel, alors qu'il posait les mains sur ses cuisses, la regardant dans les yeux. « Tu sais, » commença-t-il, comme s'il allait lui faire un cours, alors interrompu par la sonnette de l'appartement. Il s'arrêta, comme un instant suspendu dans le moment, avant de regarder l'horloge qui trônait dans l'appart. « Déjà ? Ils sont rapides dans ce restaurant, on commandera encore chez eux.» dit-il, en frottant rapidement ses mains sur les cuisses de sa femme, et en déposant un baiser sur son front, avant de se redresser, et d'aller à la porte, sans même prendre le temps de vérifier dans le judas ce dont il était question. Il attrapa son portefeuille à la volée, sans relever la tête en ouvrant la porte de l'entrée. « Toujours plus rap...» il fronça les sourcils en réalisant tout d'abord qu'il ne s'agissait pas de livreur, vu qu'aucune des deux personnes face à lui n'avaient pas de pizza. Puis il commença à bredouiller une phrase, en voyant leur air étonné, presque choqué. «Bonjour.. en quoi puis-je vous aider ?» demanda-t-il, arrivant à formuler une phrase au delà de la déception de ne pas avoir l'odeur des pizzas qui viendraient lui titiller les narines. Il regarda la petite brune, et sourit. « C'est drôle vous me faites penser à..» Petit regard vers la brunette. « Hum.. Lissy, mon amour ?» Il se tourna vers elle, en ouvrant la porte. Elle avait de la famille à Oblivion ? C'était nouveau ? Pourquoi ne lui avait-elle pas dit ?« Tu attendais du monde ?» Il jeta un nouveau regard aux deux filles. Elles lui disaient quelque chose de plus, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Bon sang, mais qu'est-ce qui lui échappait… encore ?
code by bat'phanie


_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN
b*tch with wifi
messages postés : 427
âge réel : 31

Message(#) Sujet: Re: Mom, dad, SURPRISE ! (smoak-queen family) Ven 18 Jan - 1:01




 
mom. dad. SURPRIIIISE !  
There is no greater name for a leader than mother or father. There is no leadership more important than parenthood.
Les premiers jours avaient certainement été les plus difficiles. D'abord, il y avait eu la dispute à résoudre, parce que des mots doux et des explications à l'hôpital pouvaient faire beaucoup, mais il y avait toujours quelques détails qui ne pouvaient pas être arrangés ainsi. Alors Oliver et moi nous étions installés, et nous avions discuté. Nous avons clarifié les limites de ce que nous attendions et espérions de l'autre, et lorsque l'orage fut passé et qu'il n'y avait plus le moindre doute vis à vis de quoi que ce soit, nous nous sommes enfin permis un peu de répit. Et de finalement profiter et de laisser la nouvelle couler et faire son nid. Nous allions être parents. Enfin, j'allais être mère, avec Oliver, même si lui était déjà parent de William. Il y avait eu ce pincement au coeur en songeant que le jeune homme n'était pas là et que le père trouvait son chemin en dépit de tout cela mais je ne pouvais concrétement pas m'excuser de tout et n'importe quoi. Je devais me réjouir, même si le concept d'attendre un enfant me rendait presque aussi malade que les nausées matinales: les nerfs me prenaient aux tripes et Oliver avait passé plusieurs soirées à me distraire et me réconforter, menant doucement à des conversations qui nous laissaient imaginer l'avenir que notre enfant aurait. Le poids ajouté à mon annulaire était bienvenu, symbole d'une promesse que je ne voulais plus laisser échapper.

Fiancés.

Futurs parents.

Si nous n'étions pas coincés dans cet univers bizaroïde, j'aurais pu juger les choses comme elles étaient et savourer le rêve que je semblais vivre. Caitlin nous avait déjà rendu visite et je devais songer à lui envoyer un énième email pour m'excuser (à nouveau) de la multitude de questions que l'Archer avait pu lui demander. Tout y était passé, des règles de sécurité à suivre au comment du pourquoi d'une grossesse alors que j'étais en chaise. Seigneur, heureusement que Cait' ne lui avait pas expliqué comment on faisait les bébés parce que je n'étais pas sûre de ne pas pouvoir retenir mon rire si cela avait été le cas. Mais cette solicitude me réchauffait le coeur... Oliver était l'épitome même du self-control, mais la situation était aussi alien pour lui que pour moi et c'était rassurant de le voir au même point que moi à ce niveau. Enfin, presque...

Mon appétit était devenu vorace, et si je ne refuserais jamais les petits plats (ou grands plats) que me préparait Oliver il restait aussi pratique de commander. Je préférais de plus en plus, même, en addition à diverses autres recettes plus incongrues les unes que les autres mais qui travaillaient mon appétit aussi rapidement qu'un repas de grand chef. Il semblait être un peu tôt pour les cravings étranges, mais dans le fond, qu'y connaissais-je en matière de grossesse hein?  
Tu oses dire que je suis grosse ? J'ai faim, il y a une différence..
Il la joua charmant, décidé à m'amadouer pour laisser passer la remarque qu'il m'avait faite et tâcher de me faire oublier le visuel que je venais de me faire à la pensée de la silhouette qu'une grossesse allait m'imposer. Couinant d'un air tristounet, lovée contre lui alors que nous attendions la livraison du repas qui allait -si Oliver ne se prouvait pas rapide assez pour sécuriser sa part- finir dans mon estomac, il m'avoua qu'il m'aimerait toujours, que ça soit avec dix (ou QUINZE) kilos de plus, chose à laquelle je soupirais d'aise avant de grogner d'un air las à son affirmation. Seigneur, ce qu'attendre un enfant pouvait travailler l'estime de soi. J'étais satisfaite de la réponse que m'offrais Oliver mais il y avait toujours cette étincelle de doute qui m'occupait l'esprit, en plus de l'incertitude que ça me laisse tranquille pendant les mois qu'il me restait à vivre ainsi. J'abritais la vie. Un nouvel être humain grandissait en moi, il était normal de subir une transformation en conséquence. Mais... Et si Oliver changeait d'avis, sur le long terme? D'abord coincée en chaise, et en plus destinée à perdre la silhouette qu'il avait tant adoré, qu'est-ce qui allait l'empêcher de se lasser de moi? Surtout qu'une grossesse n'avait rien de reposant en temps normal, mais considérant mes circonstances exceptionnelles... C'était tout un nuage d'indécision qui marquait mon esprit... Je n'avais pas le temps de donner voix à cette incertitude qu'il semblait prêt à parler à son tour, avant que nous ne soyons interrompus par la sonnette de la porte d'entrée.
Déjà?
Je m'étonnais au même titre qu'Oliver, même s'il trouvait un peu plus à dire sur le sujet. S'extirpant de mon emprise, s'éloignant pour aller répondre à la porte tout en commentant sur l'efficacité du restaurant.
Tu croyais sérieusement que j'allais garder l'adresse d'un restaurant réputé pour traîner alors que Palmer Tech est susceptible de m'appeler à tout moment? Mais j'avoue, c'est curieusement rapide, même pour eux...
Me dirigeant vers la cuisine pour aller nous servir en ustensiles et assiettes, la réaction d'Oliver à l'entrée me fit ralentir dans mon élan. Apparemment, il semblait surpris, et je ne trouvais rien d'extraordinaire à la présence d'un livreur et en déduisais donc une situation inédite. A l'écouter de loin, il ne semblait pas connaître son interlocuteur, chose qui ne me surprenait pas si on considérait que les trois quarts de cette ville bizarre nous était toujours inconnus.
Lissy, mon amour ? Tu attendais du monde ?
Qu'il m'appelle me rendait curieuse, mais qu'il imagine que j'attende qui que ce soit alors que nous nous étions mis d'accord pour ne consacrer la soirée qu'à nous m'étonnait.
Bien sûr que non, tu sais bien qu'il n'y a personne d'autre en ville. A part Barry et Caitlin, mais je pense qu'ils avaient leurs propres plans pour... la... soirée...
Si je n'étais pas déjà assise, je pense que je serais tombée sur les fesses. L'apparition des deux jeunes femmes présentes à la porte d'entrée me fit l'effet d'un coup de poing à l'estomac solide assez pour voler mon souffle, si bien que les mots qui suivirent parurent plus étranglés que réellement parlés.
He... Hello?, je ne parvenais pas à lâcher les deux jeunes femmes du regard, captivée par leur silhouette et par ce que l'instinct me hurlait alors que mon esprit ne comprenait pas encore. Ent... Est-ce que vous voulez entrer ?
Je m'imaginais avoir soudainement pâli, invitant les deux femmes à pénétrer notre univers (c'est toujours plus agréable que d'être interrogées sur le seuil). Parce qu'interrogation il y aurait... Enfin, une multitude de questions, pour sûr. Me laissant rouler un peu plus loin dans le loft, tournant le dos aux arrivantes et laissant Oliver gérer leur arrivée, je m'efforçais de calmer le rythme saccadé de mon coeur, refusant de céder à la panique et aux conclusions hâtives. Ça devait être une mauvaise blague, assurément. Mais lorsque je plongeais mon regard dans les yeux de l'une, je reconnaissais une expression que j'adorais chez Oliver. Et lorsque l'autre se mit à dandiner d'un pied à l'autre, je ne pu m'empêcher de songer à la manière que j'avais de faire de même lorsque j'étais anxieuse et incertaine. Les indices étaient là, je n'étais seulement pas sûre de vouloir admettre quoi que ce soit. Je savais, comme seule une mère pouvait deviner, mais la femme strictement cartésienne en moi refusait d'admettre la possibilité ou même comprendre comment cela se pouvait. Au moins jusqu'à ce que l'une d'elles ne mentionne Barry et sa manie (si, si, c'est une manie) à altérer les lignes du temps, chose à quoi je m'arrêtais net dans mon mouvement. Une fois que le groupe m'eut rejointe, je prenais possession de l'une des mains d'Oliver comme s'il pouvait me servir d'ancre sur cette réalité et je posais machinalement l'autre sur mon abdomen, une réaction automatique en observant les nouvelles venues alors que je tachais de rassembler les pièces du puzzle qu'elles formaient devant moi.
Est-ce qu'on se connaît??
Une voix dans un creux de ma tête me mit une claque métaphorique en me hurlant que OUI, bien sûr que je les connaissais... Ou plutôt que j'allais les connaître. Mais la grossesse m'en faisait voir de toutes les couleurs dès le départ, je préférais ne pas commencer à imaginer quoi que ce soit. Je pensais même que pour l'instant, Oliver allait devoir mener les questions, au moins jusqu'à ce que je retrouve l'usage de ma voix. Et que je ne cesse de (presque) larmoyer comme si je venais de découvrir ou redécouvrir un trésor perdu...

Blâme aux hormones!
code by bat'phanie

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Mom, dad, SURPRISE ! (smoak-queen family)

Revenir en haut Aller en bas
 
Mom, dad, SURPRISE ! (smoak-queen family)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» De surprise en surprise [Kathleen]
» pour une surprise, c'est une surprise ϟ win.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: (monde d'oblivion) :: Les États Unifiés :: Oblivion :: Résidences-
Sauter vers: