AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 (mission 4) L'expédition - partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 45
âge réel : 23

Message(#) Sujet: (mission 4) L'expédition - partie 1 Mer 10 Oct - 23:28

Même s’il était rongé par les ténèbres, ça n’allait pas empêcher le pirate de revenir aux bases. D’être ce qu’il est. L’appel de la mer n’a pas mis longtemps avant de se faire sentir (et c’est toujours mieux qu’il soit loin des villes et autres régions habitées, dans lesquelles il aimait bien tromper son ennui en cassant tout). Il lui était tout bonnement impossible de l’ignorer. De plus, il avait la raison parfaite pour partir à l’aventure : tout avait changé. Des contrées jusqu’alors inexplorées avaient fait leur apparition, et hors de question de passer à côté de ça. Même si cela signifiait jouer les gentils et faire « comme si » l’intérêt du bien commun passait avant tout. Oui, il allait attendre bien « gentiment » qu’ils se soient éloignés des côtes avant de faire comme bon lui semblait.

Trouver un navire n’avait pas été compliqué. Il avait tout simplement éclaté l’ancien propriétaire. Un vrai petit bijou, qui n’égalait cependant pas le Jolly Rogers (il comptait bien le retrouver un jour) et qui restait classique. Killian ne comprenait rien aux technologies, et puis il avait beaucoup plus confiance en ces planches et ces voiles. L’équipage ? Fastoche aussi. Il n’avait eu qu’à ramasser la raclure à peu près compétente d’un petit village sur la côte et qui paraissait pas trop mal sur le papier. Il ne manquait plus que de réels professionnels. Ou plutôt, des personnes aptes à gérer si jamais ils tombaient sur plus gros qu’eux (et ça, le pirate n’en doutait pas). Mais l’annonce du maire attira pas mal de curieux.

Ils étaient donc parés. À peu près. Il ne restait plus qu’à attendre que tout ce beau monde arrive, alors que le reste des matelots s’activaient à droite et à gauche. Il n’y avait pas eu de soucis jusqu’à présent, c’était déjà pas mal.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Baelfire
MODO
modération
messages postés : 25
âge réel : 28

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Mar 16 Oct - 3:50

Depuis sa rencontre avec Hook, il avait cherché un moyen de le ramener à la raison. De le sauver. Pourtant, au fil des semaines, Bae du se rendre à l'évidence, avec tous les moyens normaux du monde, c'est tout bonnement impossible. Il a du prendre la décision la plus difficile de toute son existence, se tourner vers la magie. Regardant la fiole dans ses mains, il sent déjà la nausée le prendre. Avec un frisson d'angoisse, il range le récipient dans sa poche. La dernière fois qu'il a fait appel à la magie, c'était pour ouvrir un portail qui serait en mesure de les amener dans un monde sans magie, où son père pourrait être délivré de la noirceur. Inutile de parler du fiasco que ce fut. Inutile de revenir là dessus.

Il n'était pas particulièrement fier et plutôt anxieux de faire de nouveau appel à elle aujourd'hui. Peur de ce qui pourra bien se passer cette fois-ci. Mais quel autre moyen lui reste-t-il ? Aucun. C'est le tout pour le tout. La magie a toujours un prix. Bae n'est pas sûre d'être prêt à le payer, quel qu'il soit, mais il n'a pas d'autres choix. Pour sauver Hook, il est capable de tout. En soit, la potion n'est pas dangereuse. Le sorcier qui lui a concocter lui a dit qu'avec ça il devrait retrouver ses sentiments. Mais par expérience, le jeune ado sait que rien ne se passe jamais comme prévu. Et puis, peut-il réellement faire confiance à un sorcier ? Là aussi, par expérience, il sait que non. Les sorciers sont lâches. Ils vous lâchent la main au moment crucial, au moment de montrer leurs courages. Vous la sentez la rancoeur ? Elle est presque palpable.

C'est donc à tes risques et périls Baelfire ! Sois fort et courageux ! Mais comment arriver à faire en sorte qu'Hook boive la potion ? En espérant que ça ne le tue pas ou que quelque chose comme ça. Ou même qu'elle soit assez forte pour contrer la magie du Dark One. Il ne saura qu'en essayant.

Comme tout le monde, il a entendu parler de l'expédition. Voila qui est totalement pour un petit aventureux comme lui. Le gamin s'est particulièrement offusqué quand il a su que l'expédition était interdite pour les mineurs. Fait plus compréhensible quand il apprit qu'Hook est le capitaine du navire. Mais quel gredin celui là !! Admirez l'insulte qui vole haut.

Bae n'a pas dit son dernier mot. Ainsi, il et monté en cachette dans le bateau, assez débrouillard pour escalader sans se faire remarquer. Le voilà actuellement caché dans la cale, dans un tonneau. Il soulève le couvercle et observe à travers la grille au dessus de lui, ce qu'il se passe sur le navire. Bien évidemment à chaque fois que quelqu'un passe sur la grille, il rabaisse le couvercle pour éviter d'être vu. L'adolescent a bien l'intention d'attendre qu'ils soient en mer pour sortir de sa cachette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 25
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Mer 24 Oct - 11:29


Je devais me rendre à l'évidence : impossible d'utiliser la magie ici. Pas toute. Je la sentais pourtant toujours sommeiller en moi, et mon nom demeurait inscrit sur la dague qui m'accompagnait. Mais je ne parvenais pas à m'en servir. Pas la moindre étincelle. C'est à peine si je parvenais à me déplacer grâce à une forme de téléportation primaire et inutile étant donné que je ne connaissais pas la moitié de l'endroit où je me trouvais.

Pour l'instant, je n'avais pas une nécessité absolue de ma magie. Mais, sans elle, je me sentais … Vide. Démuni, surtout. Comment faire face et mener à bien mes projets sans elle ? Pour l'heure, donc, il me fallait surtout trouver un moyen de la ramener à moi, de la réveiller. Ensuite je pourrais trouver mon fils. Bae ne devait pas être loin, sinon je n'aurais pas atterri ici. Je l'espérais, en tout cas. Et puis comment le reconnaître, au fond ? Il avait dû changer, grandir… Ne serait plus le petit garçon que j'avais connu et perdu. M'en voudrait-il ? Oui. Probablement. Comment entamer le dialogue, aussi ? Comment lui faire comprendre que je regrettais, que j'avais tout donné pour lui depuis lors. Pour le retrouver. Rattraper l'erreur, la décision d'une demie seconde, qui avait tout fait basculer.

J'y pensais chaque jour en me levant. Chaque jour en sortant dans la rue. Chaque jour en cherchant une solution. Je n'avais pas eu de mal à m'intégrer rapidement. J'étais en ville depuis moins d'un mois mais, déjà, je faisais ma petite place. A quoi bon se faire une place ? Je ne désirais pas rester. Mais chaque chose en son temps.
J'avais entendu parler d'une expédition mise en place. Je décidai que c'était la meilleure solution pour trouver un moyen de débloquer la source magique qui sommeillait encore. J'étais persuadé que ces contrées étaient grandes. Dans le pire des cas, cela me permettrait au moins d'en savoir d'avantage, d'étendre mes connaissances, voir où je mettais les pieds.

J'arrivais de bonne heure. Mais visiblement pas assez pour éviter une personne que j'aurais aimé ne pas recroiser de si tôt. A sa vu, aussi lointaine fut-elle, je me plaquai contre un mur. J'aurais préféré le revoir en pleine possession de mes pouvoirs. La rancœur résonnait dans ma boîte crânienne au rythme des battements de mon cœur. Jones. Je n'avais pas le moindre envie, ni le besoin, d'un affrontement.
Je pris le temps d'inspirer calmement et de réfléchir un instant. Je n'avais qu'à l'ignorer. Mais impossible. Respirer le même air que lui était déjà trop peu supportable. Alors quoi, fuir ? Faire demi-tour ? Mais avais-je d'autres choix ? L'affrontement pouvait être remis à plus tard…

Si seulement j'avais pu changer d'apparence. M'approcher de lui en toute innocence avant de lui arracher ses yeux - car une main ne suffisait pas.  Comment faire, alors ? Je pesai le pour et le contre et décidai de rester là pour l'instant afin de voir comment évoluerai la situation. Peut-être qu'un groupe passerait, à un moment donné, et que je pourrais facilement m'y mêler.

Non. Un peu de tenue. Avec ou sans magie pour écraser sa tête contre le sable et lui en fait avaler chaque grain les uns après les autres, j'avais de l'allure. Je détachai donc des quelques pierres qui faisaient ma cachette et me mis en marche, l'air froid quoique qu'arborant un rictus entre mépris et moquerie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Stark
messages postés : 153
âge réel : 17

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Mer 31 Oct - 19:59

Du moment où Arya avait entendu parler d'une expédition, elle savait qu'elle était dedans, d'une manière ou d'une autre. Suite aux changements sur Oblivion, elle s'était éloignée de sa position et de son plus jeune frère toujours en vie. Elle se disait que si elle découvrait d'autres terres, elle retrouverait peut-être son chemin jusque lui, même si elle ne doutait pas une seule minute qu'elle y arriverait. Néanmoins, les critères ne correspondaient pas réellement à qui elle est, surtout pour le fait d'être adulte. Alors elle a tué quelqu'un, une femme qui a l'air assez âgée mais assez charmante ─car elle sait que le charme fait tout, malheureusement, elle n'en possède pas assez au naturel, étant beaucoup trop garçon manqué─, a pris son visage et s'est présentée. Bien sûr, elle avait gardé ce visage précieusement jusqu'au jour du départ, car ils ne la laisseraient jamais sinon. Comme toujours, la Stark a réussi à s'en sortir en attendant ce jour, se trouvant de quoi se nourrir et où se loger, mais l'idée de partir à l'aventure l'excitait. Elle aimait particulièrement prendre le bateau, voir l'eau, la brise, l'odeur qu'il y a, l'atmosphère, mélangé à cette envie de l'inconnu, c'est un décor presque parfait pour elle.

Prête à embarquer, c'est avec cette fausse identité qu'elle a grimpé sur le bateau, remarquant une présence plus masculine que féminine. Bien, si en plus elle est la seule fille, elle va placer la barre haute en montrant que quoiqu'elle arrive, elle est la meilleure. Elle montrera ce que vaut une louve à l'état pure. Son épée accrochée à sa taille, comme d'habitude, ses minces affaires sont déposées et elle regarde déjà admirative toute la route qui l'attendent. Elle attend que le bateau quitte le navire, et se dit qu'elle va encore garder quelques instants son masque. Décidément, ils ne seront pas au bout de leurs surprises... Allant au milieu du pont, elle regarde après ce qui s'avère être leur capitaine, et se dirige vers lui, l'air assurée, ses bras derrière son dos, comme une habitude.

-J'imagine que c'est vous le capitaine ? Je peux vous demander quelle est la première étape de l'expédition ?

Elle était curieuse de savoir le premier lieu où ils compteront s'arrêter. Enfin... Si ils ont de la chance, si aucun intempérie ne les touche. On va dire que du moment où il y a un Stark quelque part, on peut se retrouver très vite sans tête.

_________________

   Leave one wolf alive and the sheeps are never safe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 39
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Jeu 1 Nov - 8:56

La mer me manquait. C'était idiot. J'étais toujours parti du principe qu'être un demi-dieu, c'était une vraie malédiction. Et je le pensais encore aujourd'hui. Pourtant, être en mesure de me présenter comme un fils de Poséidon, et avoir l'ensemble des pouvoirs d'autre fois, ça me manquait terriblement. Comme grisé par la sensation que de pouvoir maîtriser l'eau, de la faire plier à ma volonté. Mais désormais, j'étais à peine capable de respirer sous l'eau. Comme un humain lambda, en fait. Je ne pouvais plus me guérir, ou guérir les autres avec un simple contact avec ce liquide si mystérieux à mes yeux. Et surtout, j'avais l'impression d'avoir perdu toute communication avec mon père. Déjà qu'elle n'était pas bonne auparavant, je vous laisse imaginer dans l'état où elle pouvait désormais se trouver.
Et ça faisait un mal de chien. Si avant, de connaître mes origines, je les avais cherchées désespérément, puis une fois connue, je les avais haïes du plus profond de mon être, ce que je remarquais surtout, c'était que malgré tout, j'avais toujours eu au plus profond de mon être, cette volonté d'apprendre à connaître mon père; Que les foutues règles des Dieux de l'Olympe soient abolies. Ils n'avaient pas le droit de connaître leurs enfants, ni de passer du temps avec. C'était facile pour les enfants de Dieux qui s'étaient reproduits un peu partout. Moi, j'étais seul. Enfin, avec Tyson, et apparemment ce fameux Alan, qui semblait me connaître, mais dont moi, je ne savais rien. Comme si on n'avait jamais été dans le même espace-temps. C'était hallucinant. Mais j'avais besoin de retrouver la mer, de réapprendre à la connaître. Et ça, même si ça voulait dire partir à l'inconnu, avec si peu de capacité, dans une expédition dont je ne connaissais rien, avec le premier inconnu qui passait.

J'étais peut-être fou de partir à l'aventure comme ça. Mais j'avais espoir, au plus profond de mon être, que malgré tout, malgré son silence, et la ligne de communication coupée, Poséidon serait là, avec nous. Et retourner près de celle-ci, c'était comme retrouver une meilleure amie, perdue de vue depuis si longtemps, alors que ça ne faisait que quelques semaines que je me trouvais ici, dépouillé de tout pouvoir, de tout ce qui faisait de moi quelqu'un qui en valait la peine. Je ne parle pas d'être un demi-dieu. Mais d'être Percy Jackson, et non pas, Percy, le gars dyslexique, aux troubles de l'attention et de l'hyperactivité. C'était idiot, non ?

Idiot ou pas, je m'étais engagé dans cette expédition, et j'arrivais devant le bateau. Juste avant moi, il y avait une fille qui se mit à parler. Je restais derrière. J'avais pas ni l'envie ni le besoin de m'exprimer à haute voix. J'avais juste hoché la tête en arrivant, avant de la baisser, et d'enfiler mes mains dans les poches, bien vissées, pour avancer et arriver à bord. Rien que de sentir l'air marin me donner l'impression d'enlever un poids sur ma poitrine. Depuis que j'étais arrivé ici, enfin que je m'étais réveillé après cette bataille, cette guerre contre les titans, rien n'allait comme je voulais. Et finalement, celle qui m'apportait le réconfort de ma vie d'avant, en plus d'Annabeth, c'était celle qui était avec moi depuis toujours, bien qu'avant, je n'y prêtais pas attention, l'ignorant par mon manque de savoir : La mer. Et son appel était toujours aussi fort, même sans être un vrai marin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 45
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Sam 3 Nov - 15:06

Ayant terminé de planifier le plan de navigation et s’être assuré que tout était bien prévu, accoudé à la rambarde en bois à côté du gouvernail, il observa les derniers préparatifs. L’équipage qui s’activait frénétiquement à droite et à gauche, gueulant des ordres à tout va, ressemblait à de petites fourmis, lui procurant une sensation familière. Ça faisait bien longtemps qu’il n’était pas parti à l’aventure sur les mers. Storybrook, puis les enfers. Il avait eu l’impression d’y être resté pendant de nombreuses années, même si selon Swan il n’y était pas resté longtemps. Le temps était une drôle de chose, relative. Surtout lorsqu’on se faisait torturer. Un rictus mauvais étira ses lèvres un instant, faisant réapparaître le Dark One pendant quelques secondes, avant qu’il ne retrouve celui du pirate prêt à conquérir et affronter tout ce qui allait se présenter à eux.

Son regard fut attiré par de nouveaux visages, qui firent leur apparition. Une femme plutôt jolie vint se planter à ses côtés, il avait noté que son arrivée avait provoqué quelques murmures au sein de l’équipage. Hook n’était pas de ce genre là. Il avait eu l’occasion de voir à de nombreuses reprises en deux siècles qu’elles étaient beaucoup plus redoutables que ce qu’on pouvait penser. Ça ne l’empêchait pas d’être galant, enfin, une galanterie un peu rustre caractéristique à un pirate. Du moins, avant. Elle lui posa alors une question tout à fait légitime. « Nous irons plein sud pendant quelques jours, puis bifurquerons légèrement vers l’ouest pour explorer. » Pour commencer. Et si tout allait bien. Il espérait qu’il y ait quelques pépins en cours de route. Ça ne serait pas drôle, sinon. Évidemment, il n’allait pas le dire à voix haute, se cantonnant à son rôle de pirate confiant, celui qu’il avait été, avant. Mieux valait éviter de montrer qu’il n’avait absolument rien à foutre de son équipage.

Un autre passager attira son attention quelques instants. Un gamin. Enfin, techniquement, il ne devrait pas vraiment se trouver là, mais Hook n’en avait que faire. Il trouvait un peu stupide que les instances politiques de ce monde ait interdit les mineurs. Évidemment, il ne voulait pas d’enfant à bord, pas vraiment par bonne conscience mais parce qu’ils lui seraient particulièrement inutiles. Mais à ses yeux, le nouveau venu avait parfaitement le bon âge pour partir à l’aventure. C’était comme ça qu’on forgeait le caractère, après tout. Hook ne s’y attardit pas plus que ça, puisque son regard fut attiré par une silhouette bien connue. Il se redressa. Un éclatant sourire étira ses lèvres. Non … Il n’avait pas osé ?

Quittant son point d’observation, il descendit nonchalamment sur le pont, ouvrant grand les bras, exagérant son enthousiasme, comme s’il accueillait un vieil ami. « Crocodile », s’exclama-t-il, tout sourire. Tout ça promettait d’être très intéressant ! Il s’arrêta à quelques pas de lui, le dévisageant. « Je ne pensais pas que tu aurais les tripes pour un tel voyage », fit-il, ouvertement insultant. Normalement, il aurait été plus prudent, ne sachant pas si son ennemi de toujours avait récupéré ses pouvoirs. Après tout, lui et Emma s’étaient bien retrouvés sous la coupe de la malédiction des Dark One, à nouveau. Ce monde avait un drôle de sens de l’humour. À moins que ce soit son passage mouvement dans les enfers qui aient cassé quelque chose en lui. Impossible de savoir.

Mais si la première fois qu’il avait été un Dark One, il avait cherché à se venger de son ennemi, maintenant, il s’en fichait pas mal. Plus rien ne comptait, mise à part peut-être Swan. Il avait bien repoussé Baelfire et il lui avait fait du mal. Et ça ne lui avait fait ni chaud ni froid. Bref non, Hook n’avait pas l’intention de tenter de tuer son crocodile. À moins qu’il ne tente quoi que ce soit. Le pirate l’espérait un peu, ça risquait d’être intéressant. « Profite du voyage. » Après un dernier coup d’oeil moqueur envers Rumple, il lui tourna effrontément le dos, s’adressant à tout le monde, annonçant qu’ils étaient prêts à partir, donnant le coup d’envoi. Aussitôt, le pont se remit à fourmiller et rapidement, les voiles se gonflèrent, alors qu’ils quittaient le port.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Baelfire
MODO
modération
messages postés : 25
âge réel : 28

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Lun 12 Nov - 5:26

Caché en mode furtif dans son tonneau, dans la cale, Bae soulève régulièrement le couvercle ce qu'il se passe au dessus et accessoirement pour ne pas manquer d'oxygène. Ce serait vraiment stupide de mourir ainsi. Il finirait dans les faits divers du journal d'Oblivion. C'est un peu avec surprise qu'il note la présence de Percy. Enfin, au fond, ce n'est pas si surprenant quand on connait le personnage. Un léger sourire se forme sur les lèvres de Bae. La mer c'est un peu son domaine. Il est également heureux de constater qu'il a l'air d'aller mieux ! Il faudra qu'il aille le saluer. Quand il pourra. Non parce que maintenant … Aucune chance qu'il ne sorte de son tonneau tant qu'ils ne sont pas au milieu de la mer.

A part si la malchance est avec lui. En parlant de malchance … La voix qu'il entend le fait autant sursauté que les mots. Hook ? C'est bien lui. Évidemment. Au moins, il ne s'est pas trompé de bateau. Ce qui rend les choses un peu plus concrètes. Mais surtout … Crocodile … Combien de fois il l'avait entendu, l'appeler, lui, ainsi ? Son cœur fait un bon dans sa poitrine et les pulsations s'accélèrent. Prit d'un doute, Bae sort alors de son tonneau, en essayant de faire le moins de bruit possible. Cachant son visage avec une cape posée négligemment dans la cale, avec laquelle il se drape, l'adolescent s'approche de la grille et bouge un peu sur le côté pour voir les deux protagonistes. Hook vient en effet de s'éloigner et il peut sentir la navire se mettre en route. Voila, ils sont en mer. Mais il y songera plus tard, pour le moment, son regard se porte sur la seconde personne et Bae se décompose sur place. Sa mâchoire se crispe et ses lèvres se plissent. Ses prunelles brillent d'incompréhension et de douleur encore bien présente. S'il vient de la même époque qu'Hook, des années sont passées, mais pour lui, c'est encore tout frais. Trop frais. D'un geste rageur de la main, il essuie l'émotion qui se manifeste sur son visage. Inutile d'avoir une telle faiblesse.

Il est bien différent de l'homme qu'il a connu. Charismatique, froid, propre sur lui. Le cliché même de l'homme qui a réussi sa vie. Qui a refait sa vie. Pendant que lui, il n'avait fait que survivre à Neverland. Pourquoi est-ce qu'il ne voit pas de visage blessé par la culpabilité ? Il devrait être au fond du gouffre, rongé par ses erreurs. C'est tout ce que Baelfire lui a souhaité pendant ce temps. Mais non, ce lâche va très bien, il est tout simplement passé à autre chose. Les paroles d'Hook raisonnent dans son esprit. A mon époque, ta version était plus adulte. Tu es mort. Alors pourquoi Rumplestiltskin est si serein ? Il est évident que les deux se sont vus et revus, sinon il y aurait un peu plus de surprise dans cet entrevu.

Bae sent la colère grimper et bouillonner en lui. D'un pas rapide, il traverse la cale et ouvre brusquement la porte. Il s'approche furieusement d'Hook, se fichant complètement d'être à la vue de Rumplestiltskin. Il pousse le Captain, pas bien fort, pas assez pour le faire reculer, mais assez pour lui faire comprendre son mécontentement.

« Killian ! Sérieusement ? Tu l'acceptes sur ton navire ? Alors quoi ? Vous êtes les meilleurs amis du monde, maintenant ? Parce que vous partagez la même magie ? Vous voulez que je vous apporte le thé et les petits biscuits ou ça ira ? »

En colère ? Si peu. Il continue de foudroyer Hook du regard et enfonce d'avantage son couvre-chef sur sa tête, geste mécanique à chaque fois qu'il est contrarié ou qu'il a besoin de se protéger d'une situation. Mais surtout … Surtout …. Pas une fois, il accepté de tourner la tête vers lui qui pourtant est juste derrière le pirate, à sa vue. Mais non, Bae refuse de lui accorder le moindre regard.

Allez Bae, inspire, expire ! Il se fige un peu, non parce qu'il est sorti beaucoup plus tôt que prévu de sa cachette. Il ne faut évidemment pas qu'Hook sache pourquoi il est là. Et ça ne peut être un hasard évidemment. Alors finalement, il tourne la tête vers la salle femme du navire. Bon, autant tenter. Son regard s'éclaire alors.

« Ah, tu es là ! » Il se rapproche de la femme et lui prend la main. « C'est ma grande sœur d'Oblivion, je l'accompagne de ses envies d'aventures. N'est-ce pas ….. Cersei ? »

D'accord, c'est le premier nom qui lui est venu à l'esprit. Joue le jeu, mademoiselle l'inconnue, pitié, pitié ! Il aurait peut-être mieux fait d'aller vers Percy, visage déjà plus familier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 25
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Ven 16 Nov - 9:12


Je n'avais pas tout de suite aperçu les personnes massées devant le navire de Jones, aveuglé par mon ressentiment soudain. Sûrement les quelques volontaires pour cette fichue exploration. En tout cas, le capitaine, lui, ne manqua pas de me remarquer après son pitoyable petit discours de bienvenue. Je serrai les dents, la mâchoire crispée. Si seulement j'avais eu de quoi le faire taire, et une bonne fois pour toute. Le faire souffrir, même. Encore plus longtemps. Le damner pour deux, ou trois, éternités. Malheureusement je n'en avais, pour le moment, plus la possibilité. Mes pouvoirs ne rimaient à rien, ici. Ce qui était à la fois frustrant, embêtant et inquiétant.
Par dessus le marché, Jones l'accueillait à bras ouverts, avec ce sourire narquois, cette jovialité écœurante. Comme s'il savait, quelque part, que je n'avais plus la capacité de lui régler son compte. Mais, dans un cas comme dans l'autre, mes pouvoirs ne l'auraient pas empêché de faire étalage de son sarcasme provocateur. Je serrai les poings, prêt à prendre la fuite plus qu'à me battre dans mon état, mais Jones n'en fit rien, comme si tout ceci ne le regardait plus vraiment, au fond, et que l'humiliation n'était qu'une habitude qu'il lui faisait subir.

Je me mis aussitôt sur mes gardes. Jones n'était pas stupide au point de m'attaquer s'il pensait que je possédais encore mes pouvoirs. Après tout, la dernière fois, le duel lui avait beaucoup coûté. Une main, un amour. Mais à présent, il ne semblait plus intéressé le moins du monde par toutes ces anciennes querelles. Ne restait qu'une forme de rancœur mordante, mais pas assez de haine pour que nous demeurerions face à face, plein de défiance.
Que faire alors ? Lancer les hostilités ? Mais je ne possédais plus rien de tangible pour le battre : ni force physique, ni magie. C'était du suicide, un paris périlleux. Je ne savais pas me battre à l'épée, pas plus qu'à l'époque. Et j'avais toujours un fils à retrouver. Inutile de mourir bêtement, embroché par un sabre après toutes ces mésaventures.

Autant imiter son jeu. Prétendre n'en avoir rien à faire, répliquer par une petite pique, et s'en aller la tête haute pour ne plus s'en soucier avant que l'occasion se représente. Aucune souffrance n'est assez grande pour certains hommes. Hook faisait partie de ceux-là. Ceux qui méritaient de souffrir éternellement, sans discontinue. Non content de m'avoir pris une femme, il avait également pris une mère à son fils, puis m'avait humilié sans retenue devant ses hommes, et devant mon épouse. Aucun remord, pas le moindre, ne s'était jamais lu sur son visage, lui qui se croyait au-dessus de tout et tout le monde. Pourquoi d'ailleurs ? Une belle frimousse ? Des muscles ? La bravoure des pirates ? Les légendes, et la richesse ? Un rictus méprisant étira le coin de mes lèvres.
Mais il y avait autre chose, aujourd'hui, n'est-ce pas ? Je sentais émaner de lui une toute autre force. Une force familière. Une puissance qui n'avait rien à voir avec les duels de caps et d'épées. Une aura sombre et orageuse.

Je m'apprêtai à faire demi-tour, désintéressé par cette quête, mais, déjà le navire sur lequel nous étions montés les uns après les autres, se mit en route. Je regardai les voiles se gonfler de vent d'un œil morne. Eh bien... Cela m'apprendrait à vouloir jouer aux aventuriers sans être entièrement sûr de ce qui m'attendait. Un soupir franchit la barrière de mes lèvres alors que je secouai la tête, prêt à user du seul pouvoir que je possédai encore, la téléportation, pour retourner au calme dans le quartier que je fréquentais en ville.
Je m'éloignai du petit groupe mais mon regard fut attiré par une silhouette bien trop familière. Je crus d'abord que je rêvais, bien sûr. Comment était-ce possible, comment était-ce seulement imaginable ? Lorsque je le vis bouger, respirer, parler de sa voix, je sentis mon cœur se s'arrêter quelques instants. Ses mouvements de pompe cessèrent avant de reprendre d'une allure folle, faisant tourner ma tête. Aucun doute possible. Son visage, ses yeux, et cette voix... Cette voix que j'avais oublié, que je ne parvenais plus à me remémorer... C'était la sienne. C'était lui. Bien lui.

« Bae... » prononçai-je en un souffle à peine audible. Ma voix était bloquée au fond de ma gorge, tenaillée par des émotions bien trop fortes.

Puis la réalité me heurta enfin. Bae était là. Un Bae fou de rage. Un Bae blessé, au regard meurtri, qui appelait Jones par son prénom. Qui lui parlait d'une voix presque familière malgré les reproches. Reproches à son encontre, liés à sa présence sur ce navire. Le sens plus profond des mots, finalement, arrivèrent enfin à mes oreilles. La même magie. Mes yeux froids se posèrent sur Hook. Alors comme ça... Nous partagions la même magie. Ceci pouvait expliquer cela. Je tâchai de garder une expression détachée alors que mon regard s'égarait un instant sur le capitaine du navire. Je me sentais démuni sans force, sans magie. Démuni face à mon fils. Bae qui était enfin là.
Ce ne pouvait être réel. Ce ne pouvait être vrai. Pas même possible. Pas comme ça. Pas si soudainement. Après toute cette quête... Je le retrouvai ici. Sans m'y attendre. Sans avoir pu m'y préparer, sur le bateau de mon ennemi de toujours. L'ironie de la vie me sautait en plein visage.

Je restai figé, sans rien dire, encore abasourdi par ce spectacle, le visage décomposé. Je peinais à reprendre le dessus. Il y avait tant de choses que je devais lui dire... Tant d'excuses à prononcer, de pardon à demander... Mais je n'eus pas le temps d'esquisser le moindre geste dans sa direction. Il se détourna de Hook pour se diriger vers une jeune inconnue. Je n'écoutais plus, incapable de rester attentif après ce qui venait de se passer. Après ce que j'étais encore en train de voir.

Bae. Comment te demander pardon pour toutes les choses que j'ai pu faire, et toutes celles que je n'ai pas faites ?
J'avais eu des années pour y réfléchir. Chaque jour, j'imaginais nos retrouvailles. Les mots que j'allais prononcer. Les gestes, aussi. Mais, aujourd'hui, rien ne venait. Tout s'était envolé. Je prenais également conscience qu'il n'y aurait jamais de bon mot, jamais de bon geste pour tout réparer. Que ce qui avait été cassé pourrait bien rester cassé à jamais.
Je fis lâchement un pas en arrière. Je n'aurais pas la force de supporter un regard de haine de sa part, un regard de reproches et de désaveux. Pourtant, c'était une souffrance qu'il me faudrait sûrement subir si j'espérais reconquérir son affection. Mais comment ? Comment reprendre une vie normale après tout ça ? Comment y croire ?  

Je fis volt-face, me détournant de cette vision bien trop irréelle. Il allait disparaître. Il allait disparaître.
Bae n'était plus un enfant. Ce n'était plus un enfant. Il avait grandi. Grandi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Arya Stark
messages postés : 153
âge réel : 17

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Lun 26 Nov - 17:14

En débarquant sur ce navire, Arya ne savait pas trop à quoi s'attendre. Dans tous les cas, ça ne la dérange pas de tuer le capitaine puis prendre les commandes... Mais elle ne le fera pas. Pas maintenant, du moins, car elle était loin de se douter qu'elle venait de tomber dans une expédition plus personnelle pour certains que pour d'autres. De son côté, elle partait sans attaches ─enfin, presque. Depuis le tremblement de terre, elle a été séparée de son petit frère, Bran, et quelque part, ça l'énerve, sauf qu'elle a l'habitude maintenant. Ça ne lui fait presque plus rien de s'éloigner encore une fois de sa maison, de partir à l'aventure sans avoir forcément de l'argent ou des affaires. Elle saura se débrouiller.

Une fois qu'elle a parlé au capitaine, ce qui s'avère assez facile au final ─peut-être grâce à l'enveloppe qu'elle a, étant donné que sa vraie apparence est plus hostile et moins charmante─, elle hoche la tête en écoutant son objectif. Puis elle s'éloigne de quelques pas, n'ayant rien de plus à dire ─au moins, quand Arya n'a rien à dire, elle se tait. C'est vrai qu'en grandissant dans un tel monde, elle a appris à ne plus trop parler, car les paroles trahissent et mentent. La bouche dit quelque chose, mais le regard dit autre chose, et ayant été aveugle, elle a appris, très bien appris même. Un peu plus loin, la Stark observe cette scène qui se déroule devant ses yeux. Des gens qui se connaissent ? Elle fait une petite grimace, ça n'annonce jamais rien de bon. Il vaut mieux partir avec des inconnus, moins de préjugés, et moins de déception quand quelque chose se passe mal à cause de quelqu'un. Observant le reste de l'équipage, elle remarque ce brun aux yeux couleurs océans, et après avoir enregistré son physique, pour se souvenir de lui, son attention se détourne. Sauf que... Jamais, ô grand jamais elle ne peut être tranquille. Ce gamin sort de nulle part, parlant de quelque chose qu'elle ne comprend pas, mais elle constate vite que ça concerne les deux hommes qui se sont parlés. Et les emmerdes commencent déjà... Roulant des yeux, les choses se tournent vers elle quand ce même gamin va jusqu'à elle, lui prend la main tandis qu'elle reste neutre, mais intriguée, et dit qu'elle est sa sœur sur Oblivion. Prête à marcher dans ce mensonge, car elle sait ce que ça fait, d'être une gosse prise au piège, de devoir se sortir de situations périlleuses, mais le prénom de Cersei est sorti d'entre ses lèvres. Elle commence sérieusement à croire au complot, et se fige un instant, avant de se décontracter et avoir un sourire, pour faire marcher au mieux ce petit mensonge.

-En venant sur cette expédition, je ne pouvais pas me résoudre à le laisser seul sur terre, alors je l'ai introduit clandestinement sur le navire... Je saurai m'occuper de lui, il ne dérangera pas. Je suis Cersei Lannister, qu'elle déclare, sûre d'elle, au point qu'Arya Stark n'existait plus le temps de ce discours.

Mais elle n'a jamais été personne d'autre qu'Arya Stark, au plus profond d'elle-même, et cette enveloppe finira par disparaitre, comme toutes les autres, et l'équipage aura une surprise en découvrant la vérité. Mais il sera trop tard pour faire marche arrière, et pour se débarrasser d'elle... Il faut être particulièrement résistant et déterminé. Pour souligner ses paroles, elle tire son "frère" près d'elle pour lui faire un petit câlin, à sa hauteur, et en profite pour lui parler.

-Il va falloir que tu m'expliques ceci, murmure-t-elle avant de se relever.

Par les Sept Enfers, mais qu'est-ce que c'est ce piège ? Passant une main sur son visage, elle garde son calme. Heureusement qu'il lui en faut plus que ça pour la faire sortir de ses gonds, car l'appeler Cersei... Et le pire, elle a été plus loin dans le vice. Si seulement elle avait pu avoir le corps de la lionne qu'est Cersei, ça aurait voulu dire qu'elle l'a tuée... Mais non. Elle est toujours en liberté, à Westeros, alors qu'Arya est coincée sur Oblivion, sur ce bateau.

-On devrait faire attention à partir de maintenant, j'ai entendu dire que certaines créatures dangereuses se trouvent dans l'eau, déclare-t-elle pour changer de sujet et essayer d'envoyer un appel à l'aide au dernier passager.

_________________

   Leave one wolf alive and the sheeps are never safe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 39
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1 Mar 27 Nov - 16:10

Il fallait bien que je m'avoue qu'au milieu de ces hommes, qui avaient l'air de vrais marins, je devais ressembler à un plaisantin. Et je n'en menais pas vraiment très large, ça c'était sûr. C'était même certainement inscrit sur mon visage : fils de Poséidon, je ne me sentais pour autant pas à ma place. Comme je ne m'étais jamais vraiment senti comme fils de Poséidon, et encore moins avec l'absence de mes pouvoirs. J'avais l'impression d'être un gamin normal, qui voulait simplement aller en mer. L'homme qui ressemblait à une Rock Star des années 1990, avec sa veste en cuir, que je notais comme étant le capitaine, m'avait regardé d'un oeil étrange. Et puis quoi ? J'étais -plus ou moins- en mesure de lui démontrer que, en dépit de la faiblesse de mes pouvoirs j'étais tout à fait capable de me montrer utile en mer. C'était pas comme si elle n'était pas une vieille amie, pour moi. En guise de simple constatation, loin de vouloir lancer une guerre, je hochais la tête, presque pour le saluer. Et j'allais vite me mettre dans un coin, pour essayer d'être plus proche de cette mer que j'avais tant aimée, et que je voulais toujours être en mesure d'aimer, d'épouser ses formes liquides, presque, à chaque fois que je me trouvais près d'elle. Mais ça, c'était plus compliqué, avec mes pouvoirs comme bridés.
J'avais essayé de me faire petit, par crainte peut-être de me faire sortir comme un mal propre, parce que j'aurais été le petit benjamin de la bande. Mais, avant de tourner la tête, entendant une voix que je connaissais, depuis peu, certes, mais qui m'évoquait à un souvenir, j'étais loin de me douter que des enfants, il y en auraient deux autres. Donc cette Cersei Lannister que je ne connaissais pas. Et, au moins, un visage connu, Baelfire. Une sorte de sauveur pendant ma crise d'angoisse en arrivant sur le port où il logeait.
Le capitaine parlait du cap que nous prendrions. Plein sud. Parfait, du moment qu'on était en mer. Enfin, même si ça ne promettait pas d'être une partie de plaisir. Baelfire, le capitaine et un vieil homme, enfin, à mes yeux plus que dans la réalité, semblaient se connaître et souffrir de différends entre eux. Oh non, pourvu que j'aie pas juste la possibilité d'aller vers cette fille, Cersei. Elle avait l'air froide, et me foutait un peu les jetons. Au pire, je me concentrerai sur la mer. Et peut-être arriver à faire un peu à nouveau un lien avec mon père, dont je n'entendais plus parler. Etait-ce par rapport à ce nouveau monde ? Peut-être que ce voyage arriverait à m'en persuader, ou à me rassurer. J'espérais vraiment que ce soit une véritable aide pour moi. L'espoir fait vivre, ce qu'on dit.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: (mission 4) L'expédition - partie 1

Revenir en haut Aller en bas
 
(mission 4) L'expédition - partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Expédition vers le Harad.
» Numenor et l'Atlantide
» Les coulisses de l'expédition
» L'expédition naugrim
» Expédition dans le marais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: (hors continent) :: Sur les mers-
Sauter vers: