AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TRIS + So here we are, set into motion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: TRIS + So here we are, set into motion Dim 5 Aoû - 15:27

So here we are, set into motionLe train roulait à une vitesse qui faisait rompre les battements de son coeur. Ce qui venait de se passer, il peinait encore à l'imaginer. Il avait vu que quelque chose se tramait. Quelque chose de différent. Et bien qu'il ne soit pas un grand partisan de la société comme elle l'était, ce qui venait d'arriver, ce soir-là, c'était surtout le début de la fin de tout ce qu'il connaissait. Un voyage vers l'inconnu, le danger et surtout une obscurité sans nom. Comment en étaient-ils arrivés là ? Il avait beau se refaire le film dans sa tête, il ne voyait rien qui ne permette de l'expliquer clairement. Jeannine et les érudits étaient arrivés trop loin. Et tout le monde les avait laissé faire. Mais pourquoi ? Suffisait-il d'avoir le titre de tête pensante pour arriver à faire de ce monde quelque chose de pire encore que ce qu'il pouvait être ? Qu'adviendrait-il des altruistes ? Du monde tel qu'ils le connaissaient et qu'ils l'avaient toujours connu ? De chaque simple citoyen de cette société corrompue ? Il n'en savait rien. Mais une guerre menaçait d'éclater. Une guerre dont ils ne pourraient s'éloigner, même dans ce train qui finirait par les amener à l'autre bout de la clôture, chez les fraternels. Rien ne disait que là, ils trouveraient la paix. La paix était une notion bien trop large et temporaire, les hommes qui avaient fait la guerre, qui étaient mort ou qui avaient instauré le nouveau système l'avaient bien su.

Ses bras entourant toujours Tris, Quatre soupira. Si pour lui, la soirée avait été difficile, il n'en était pas moins pour elle. Elle venait de perdre sa mère, puis son père. Ils s'étaient battus pour elle. Et étaient morts, sous ses yeux. Ce n'était jamais vraiment simple, pour une jeune personne. Mais Tris était courageuse, il le savait. Elle arriverait à s'en sortir. Il en était sûr. Quatre mettait toute sa confiance en elle. Et si elle avait attiré son attention, et une des raison pour laquelle il l'aimait, c'était son courage. Il déposa un baiser sur son front, tout en regardant le fond du train. Marcus, Peter et Caleb étaient tous les trois, à parler. Marcus.. Lui qui souhaitait ne plus jamais le revoir, c'était décidément raté. Il allait devoir le supporter, sur son dos.

A nouveau, Tobias soupira. Sa tête fourmillait d'information. Et il n'osait pas dire ce que tous pensaient : le pire était encore à venir. Pour tous, et pour chacun, personnellement, apparemment. Et pourtant, dans tout ça, il ne pouvait que voir que le bon côté prenait plus d'ampleur. Après tout, Tris et lui s'étaient trouvé. Il avait eu de la chance plus que jamais, il savait que c'était inespéré.

Comme tiré de ses pensées par le train qui ralentissait, Quatre planta son regard dans celui de la jeune femme. « J'imagine que nous sommes arrivés. » dit-il, d'un ton monotone, avant d'ajouter, le regard vers l'extérieur. « Prête ? » demanda-t-il en tournant la tête vers elle, prêt à sauter du train en marche. A croire que les réflexes d'audacieux ne nous quittent jamais. 
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Jeu 9 Aoû - 6:11




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
Quelques heures auparavant... J'avais tué mon meilleur ami Will alors, que ce n'était pas dans mes intentions sauf que c'était mourir ou survivre en face de lui et j'avais préféré la survie... Ma mère se trouvait à mes côtés, mais lors d'un passage avec beaucoup d'Audacieux contrôlé, j'avais fini par la perdre... Elle était morte à son tour sous mes yeux et pour me protéger afin que je puisse rejoindre mon père parmi les altruistes qui se trouvaient dans un endroit caché...

Je les avais rejoins avant de partir de nouveau chez les Audacieux pour arrêter moi-même Jeanine et j'étais accompagné de mon père, de mon frère et de Marcus le père de Quatre... Je n'aurais jamais pensé que l'histoire de battre son fils soit vrai jusqu'au moment d'entré dans les peur de mon petit ami qui se trouvait à mes côtés dans le train... Je ne voyais plus mon père, mais c'était normal comme je l'avais perdu lors de son fonçage pour nous aider afin que nous ne perdions pas de temps... Caleb ne soit sûrement pas s'en remettre d'avoir perdu nos deux parents, il en était de même pour moi sauf que je ne disais rien à ce propos. Nous avions arrêter les Audacieux, c'était le plus important à mes yeux et nous étions dans le train avec Peter en plus que j'avais blesser comme il ne me croyait pas capable de tirer sur lui ... Bien sûr, c'était faux, car je l'avais clairement fait et ce n'était pas le premier à avoir pensé ça...

En tout cas, nous nous dirigions vers la clôture sauf qu'au bout d'un moment, on savait que nous serions chez les fraternels pour y trouver refuge et nous étions d'accord pour sauter du train ! Il était temps pour nous de descendre et je hochais clairement la tête face aux propos de mon petit ami avant de me tourner vers les autres qui se trouvaient à nos côtés.

- Nous allons sauter alors, faite pareil que nous ou sinon vous risquez de mourir en étant seul...

Je regardais de nouveau Quatre avec un petit sourire et je prenais sa main comme nous pourrions sauté ensemble et ce serait plus judicieux au passage même si nous finirions par nous lâcher afin de nous rattraper sur le sol !

- Je suis prête !

Je sautais en même temps que Quatre d'un commun accord et nous étions en train de tomber sur le sol sauf qu'au moment ou nous étions en train de nous redresser... Je ne reconnaissais pas notre lieu d'habitation ou tout simplement l'extérieur de la ville qui aurait du être pleine de champs avec des fraternels. Non c'était un endroit sans vie avec des bâtiments détruits et je regardais tout autour de moi.

- Ou sont les autres ? Ou se trouve notre train ? Ou sommes nous ?

J'avais trop de questions qui se trouvaient dans ma tête comme ça me rendait un peu nerveuse sur le coup ! Oui moi nerveuse ? C'était possible de temps en temps. Je n'étais pas toujours la fille aussi forte que l'on pouvait croire et Quatre le savait que trop bien.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Jeu 9 Aoû - 8:24

So here we are, set into motionLes choses étaient amenées à changer. A jamais. Plus rien ne serait jamais comme avant, il le sentait. Mais avoir Tris à ses côtés, c'était une consolation qui l'aidait à accepter la modification de tout ce qu'il connaissait. Il était prêt, aussi longtemps qu'elle serait là, avec lui. Si pour elle, le changement commençait par la perte de ses parents, Tobias savait pertinemment que lui allait devoir apprendre à vivre avec son père, qu'ils avaient récupéré, et qui était désormais avec eux dans le voyage plein d'épreuve qui les attendait, bon gré mal gré.

Les paysages défilaient, et la Nouvelle Chicago semblait changer de forme encore plus rapidement que ce à quoi elle était destinée. Anciennes ruines d'une vie qu'ils n'avaient pas connus, de la vie d'une ville qui avait connu un nombre inconsidérable de guerre, qui s'apprêtaient à devenir les ruines d'une vie supposée paisible, et certainement de tout ce qui touchait aux êtres humains. La gorge de Quatre se serrait, tandis qu'il voyait approcher les terres Fraternelles. Elles seraient sans aucun doute les dernières touchées, les Fraternels prônant la paix et l'acceptation de l'autre. Peut-être même qu'outre les Altruistes, il aurait été dans cette faction un endroit accueillant les divergents, sans les pointer du doigt. Sans essayer de les tuer.

Peut-être serait-ce un endroit assez neutre pour qu'ils puissent se reposer, et essayer de combattre l'injustice et le non-droit que tentait d'instaurer Jeanine, à l'aide de ses érudits, et des audacieux à sa botte. Après avoir prévenus qu'ils étaient arrivés, il avait laissé Tris prévenir les autres qu'il fallait sauté. Il imaginait bien qu'elle avait déjà dû leur expliquer pendant le temps où ils avaient rejoint le quartier des Audacieux. Et puis, quiconque avait déjà vu les Audacieux à l'oeuvre savaient qu'ils sautaient des trains, et qu'ils montaient alors qu'il était déjà en marche.
Quatre sourit légèrement à la jeune femme quand elle lui annonça être prête, et qu'elle lui prit la main. Ce n'était pas que question d'être prêt à sauter du train. Mais aussi de sauter dans le vide, vers l'inconnu. Vers un destin des plus troubles et incertains. Si elle semblait prête, pour la première fois depuis longtemps, Quatre n'en était pas aussi certain de l'être. C'était peut-être cette avancée dans le noir qui ne lui inspirait guère confiance. Et pourtant, il fallait sauter. D'un signe de la tête, les deux se ruèrent vers l'extérieur, et sautèrent.

Quatre arriva au sol en une roulade. Ou peut-être deux. Il avait de la terre partout sur son visage, et sur ses habits. Il avait mal atterri. Il se releva, et s'épousseta, en plissant des yeux.
« Tris, est-ce que ça va ? » dit il avant de faire un tour sur lui-même, pour tenter de voir où ils étaient. Les mots de Tris lui avaient fait remarqué plus vite que quelque chose était étrange. Cela ressemblait aux terres fraternelles. Mais sans l'être pour autant.
«Qu'est-ce qu'il s'est passé ? » peut-être n'avait-il pas remarqué et que quelque chose était arrivé. Mais s'il rajoutait une question, il était bien incapable de donner une réponse à celles de la jeune blonde. Il s'approcha d'elle et la prit dans ses bras. Au moins, elle était là. Saine et sauve.

©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Mer 15 Aoû - 15:39




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
Je voyais Quatre avec de la terre au niveau du visage, mais aussi sur ces vêtements et ça devait être pareil pour ma part en sachant que j'avais essayé de me retirer un peu la saleté avant de réaliser que nous n'étions pas chez les fraternelles...

Mon petit ami voulait savoir mon état, mais ça s'entendait avec mes questions que quelque chose n'allait pas du tout en sachant que nous avions des bâtiments plutôt détruit comme chez nous sauf que... Cela semblait totalement différent de nous, puis nous n'avions plus de train ou de clôture comme la nôtre et je n'étais même pas sûr d'en voir ici...

Il se demandait ce qui avait pu se passer avant de me prendre dans ces bras ou je me lovais contre lui avec grand plaisir même si ce n'était pas le moment... Je me posais trop de question et j'analysais un peu trop rapidement la situation pour réfléchir correctement. Je n'étais pas une divergente pour rien comme j'avais tendance à avoir des pensées différentes des autres à chaque fois et ce n'était pas voulu.

- Je ne sais pas du tout ce qui est arrivé... C'est beaucoup trop soudain pour moi et nous n'avons plus de train ou les personnes qui nous accompagnait... J'ai l'impression que nous sommes seuls au monde Quatre.

Une simple impression ? Non, car ça semblait vraiment être le cas... J'espérais me tromper dans les jours à venir, car je comptais bien visiter cet endroit qui m'était totalement inconnu. Je me rendais compte que je n'avais pas répondu à Tobias pour le fait d'aller bien alors, que ça l'inquiétait.

- Je suis désolé de ne pas t'avoir répondu aussi, j'étais trop surprise pour dire que j'allais bien... Et toi ça va ?

Je levais un peu ma tête pour regarder cet homme dans les yeux en ayant un tout petit sourire aux lèvres, puis je passais mes mains au niveau de sa tête pour la baisser afin de l'embrasser tendrement.

- Tant que nous sommes ensemble, je suis sûr que nous surpasseront les défis de la vie.

Je n'en étais pas sûr pour nous en sortir, mais fallait croire un peu en l'avenir non ? Ma mère aimerait sûrement que j'avance plutôt que de me morfondre et il en serait de même pour mon père. Ils était mort et je devais m'y habitué.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Mar 21 Aoû - 10:54

So here we are, set into motionIl regardait l'endroit où ils étaient. Décidément, la vie depuis sa cérémonie du choix avait été amenée à changer. Découvrir qu'il était divergent. Tenter de ne rien laisser passer. Quitter les altruistes. Quitter sa famille. Retrouver une famille en les personnes des Audacieux. Arriver à être plutôt doué, tout en devant ne pas l'être trop, toujours pour se protéger. Devenir formateur. Rencontrer Tris. Cette guerre qui venait d'éclore. Que de choses qu'il n'aurait jamais pu penser, jamais osé imaginer. Comme de retrouver Marcus, de devoir se faire à l'idée de devoir avancer avec lui, même si ça n'était que momentanément. Pour au final le perdre de nouveau. Il n'arrivait pas à savoir s'il en était triste, soulagé, ou tout simplement, s'il y était simplement insensible. La relation avec son père n'était pas vraiment quelque chose à laquelle il tenait. D'ailleurs, il n'était même pas sûr d'avoir encore envie d'avoir des liens avec lui. Mais le savoir en vie, c'était certainement ça, qui lui importait le plus. Malgré tout, tout ce qu'il était, tout ce qu'il avait fait, et tout ce qu'il représentait, il restait son père. Un connard, mais un père, avant tout. Ce genre de lien, ça ne pouvait s'effacer, même avec les meilleures gommes au monde.

Mais voilà que désormais, sa vie semblait avoir été un passage vers un lieu inconnu. Ils étaient à la fois toujours dans ce qui semblait être l'ancienne Chicago, le lieu dans lequel ils habitaient. Mais ça n'y ressemblait à la fois tellement pas. Il s'était inquiété de l'état de Tris, à la descente du train. La chute avait été violente. Peut-être aussi un peu à cause du changement de lieu, inconnu. Le train ne ressemblait pas au train qu'ils connaissaient, cette vieillerie, qui fonctionnait encore par on ne savait quel miracle. Non, les choses semblaient si différente, vraiment. Mais au moins, dans ce changement qui n'était pas des plus rassurants, il avait Tris. Il ne l'avait pas perdue comme ils venaient de perdre Caleb, Peter et Marcus.

Tobias ne comprenait pas exactement ce qui venait de passer. C'était un véritable mystère ! En entendant Tris répondre à cette question, enfin, tenter d'y répondre, il passa un bras autour de ses épaules, et embrassa le haut de son front. « Ne t'en fais pas, ça va aller.. Je suis là. » Maigre consolation. Mais il fallait qu'il soit fort pour arriver à l'aider. Comme si, en ce jour, la perte de ses parents n'avait pas suffit, voilà que désormais, ils se retrouvaient dans un lieu inconnu, et que Caleb avait disparu. Presque comme par magie. Mais la magie, ça n'existait pas. C'était une des rares choses dont il était certain, véritablement certain.

L'entendre dire qu'elle allait bien lui fit pousser un soupir de soulagement. Au moins. Pour lui, ça c'était une véritable consolation. Heureusement, elle n'avait rien. Parce que pour l'instant, il n'avait vraiment aucun moyen de la soigner. Il ne savait même pas par où aller. Il hocha la tête en retour, plusieurs fois, pour signifier que ça allait. Lui, c'était pas important s'il se faisait mal. Il avait l'habitude des coups. Bien que Tris était un sacré bout de femme, il fallait l'avouer. Oh, ça oui ! L'ancienne petite Altruiste en surprendrait plus d'un. C'était une battante, il en était sûr. Et elle avait la possibilité de changer le monde, et tellement de choses avec la force de sa volonté. Personne ne pouvait en douter. Il ne laisserait pas ça faire !

Elle avait raison. A eux deux, il se sentait la force de soulever un bâtiment. Tris le rendait meilleur, c'était indéniable. Elle était.. tout ce qui lui manquait pour arriver à être celui qu'il voulait. Il l'embrassa, et sourit.  « Tu as raison. » dit-il, en glissant sa main dans la sienne, et en entrelaçant ses doigts avec les siens.  « Allez, viens, ne restons pas là. Il faut qu'on trouve un endroit où aller. » dit-il, en regardant le ciel, tout à coup nuageux, eux qui avaient quitté un endroit tout ensoleillé.  « Je crains qu'une tempête n'arrive. » Autant au sens propre que figuré. Le genre de tempête qui bouleverse une vie déjà bien secouée.

©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Lun 24 Sep - 4:04




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
J'avais senti le bras de Quatre au niveau de mes épaules et un baiser sur mon front tout en ayant des propos qui disaient clairement de ne pas m'en faire en sachant que celui-ci était présent à mes côtés. Je me sentais rassuré, car il avait le don de s'en sortir avec moi pour me "calmer" dans ce genre de situation et ce n'était pas le moment pour moi de perdre mon sang-froid tandis que je l'avais garder jusqu'à maintenant malgré la mort de mes parents sous mes yeux ...

Nous allions bien tout les deux, s'était l'essentiel en sachant que c'était impossible de se soigner pour le moment et que nous devions découvrir ou nous étions... C'était notre priorité afin de s'en sortir autant que possible dans ce territoire inconnu qui n'était clairement pas le nôtre pour le coup et ça c'était bien notre veine. Nous savions très bien que la magie n'existait que dans les comptes de fées et encore... C'était pour bercer les enfants quand ils étaient jeune et c'était limite interdit d'en parler je crois.

Je sentais ses lèvres sur les miennes pour m'embrasser avant de dire que j'avais raison sur le fait qu'être à deux, nous étions plus fort en quelque sorte et que nous nous en sortirions très bien dans tout les cas ! On avait pas besoin d'aide des autres ou peut-être un peu, mais nous devions faire très attention en rencontrant des personnes ... S'il y en avait et ça ce n'était pas gagner du tout de mon point de vue... J'avais un doute sur le fait de rencontrer des personnes dans cette zone ... désertique ? Oui c'est le mot !

Je hochais la tête quand Quatre disait que nous devions partir et qu'une tempête risquait de venir... Il n'avait pas tort comme je regardais dans la direction ou cela pouvait provenir et un bâtiment pouvant nous protéger ce serait vraiment pas mal du tout pour le coup. Je souriais à mon petit ami !

- On devrait se chercher un bâtiment qui est encore en "état" pour nous protéger le temps de la tempête, si jamais nous n'arrivons pas à sortir de cette zone à temps...

Je réfléchissais peut-être un peu trop des fois, mais c'était préférable en sachant que je n'étais pas une simple Audacieuse ... J'étais une Divergent qui pouvait réfléchir de différente manière et c'était le cas venant de sa part aussi donc nous étions similaire tout les deux.

- Allons-y !

Je prenais sa main tout en me mettant à marcher ! Je n'avais pas d'endroit pour escalader afin de voir un peu la zone et c'était vraiment dommage pour le coup, car cela nous aurait sûrement bien aider sauf que je verrais bien petit à petit.

- S'il existe un endroit ou je peux monter en hauteur, je le ferais afin de voir ou nous sommes exactement ! C'est sûrement le meilleur moyen pour sortir de cet endroit dangereux.

Je regardais de temps en temps Tobias, appelé Quatre depuis que celui-ci est chez les Audacieux ! Il avait quatre peur donc c'était pour cette raison que mon petit ami s'appelait comme ça maintenant et ce n'était pas plus mal dans un sens parce que son prénom lui rappelait de mauvais souvenir parmi les altruistes et surtout vis à vis de son père.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Lun 24 Sep - 14:38

So here we are, set into motionIl ne savait pas trop s’il devait commencer à accepter le changement. Parce que si leur vie avait été amenée à changer, il ne s’agissait certainement pas de ce genre de changements dont il aurait été question, et Quatre le savait pertinemment. Dans tout ça, il avait au moins une consolation non-négligeable : il était avec Tris. Enfin, si encore c’était une consolation. Non pas qu’il n’était pas heureux d’être avec elle. A ses côtés il se sentait invincible. Mais ils ne savaient pas où ils avaient atterri. Et s’il s’agissait d’un endroit dangereux ? Il était prêt à la laisser si c’était la savoir en sécurité. Et chez les fraternels, elle l’aurait certainement été plus que dans ce lieu incertain et inconnu. Comment lui assurer d’avoir la vie sauve en étant là ? Oui, elle était une audacieuse, une femme pas comme les autres. Le genre dont tout homme rêverait, et il avait une chance plus forte que tous les autres : elle était sienne. Mais comme tout homme, il s’inquiétait de la femme dont il était amoureux. Il la savait débrouillarde, et prête à affronter toute difficulté dans la vie. Pourtant, ça ne l’empêchait pas de se faire du souci pour elle.
Tris avait réveillé en lui des sentiments qui n’avaient jamais existé pour quelque autre femme. Lui qui par son passé se croyait incapable d’aimer qui que ce ne soit, éprouvait envers elle des sentiments si fort qu’ils lui tordaient le ventre. Et malgré toute chose, c’était une sensation loin d’être désagréable, d’aimer quelqu’un. D’aimer Tris, de l’aimer tant. Mais ces sentiments venaient forcément avec la peur. La peur de la perdre. Il pourrait donner sa vie pour la sienne, mais qu’est-ce qu’il deviendrait, lui, sans elle? Sa vie perdrait tout sens. Alors oui, il était soulagé qu’elle soit là, sans la moindre égratignure, ou presque.
Il avait le pressentiment qu’il ne fallait pas rester là. Et c’était confirmé par les nuages qui commençaient à menacer dans le ciel. La tempête ne saurait tarder, et il fallait qu’ils se mettent à l’abri. Il lui avait pris la main, doucement, n’aimant pas paraître trop brusque envers elle. Il hocha la tête. Mais rien ne semblait vraiment en état de les protéger d’une tempête, à proximité. Quatre n’arrivait pas à estimer si la tempête était encore loin. S’ils auraient le temps de se mettre à courir pour y échapper, où s’ils devraient se contenter de la première ruine qui les entourait, pleine de trous dans les murs, qui ne les protégerait pas vraiment. Parce que c’était tout ce qu’il semblait y avoir à proximité. Mais aux yeux de Tobias, c’était juste impossible qu’ils s’arrêtent là. Trop dangereux. Presque comme se mettre derrière un mur unique, et espérer ne pas être touché par la tempête. Parce que des murs seuls, il n’y avait que ça à proximité.« Viens » répéta-t-il, prenant une décision.« Il faut vraiment pas rester là, il n’y a rien qui puisse nous abriter. » dit-il, en se mettant à courir aux côtés de Tris, pour essayer de sortir de cette zone désaffectée étrange. Ils passèrent hors de la zone, avant d’arriver dans une autre zone où il y avait une sorte d’immense grue, sur laquelle ils pourraient voir. Quatre, victime de vertiges dès qu’il prenait de la hauteur ne laissa pour autant pas Tris seule. C’était idiot, parce qu’il avait vraiment une phobie du vide, mais à chaque fois il l’avait accompagnée. Et quoi de mieux pour tenter de vaincre ses peurs, et de n’en avoir plus que trois ? Même si le chemin était long, et la voie de cette grue plutôt ardue.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Mer 26 Sep - 7:34




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
Quatre prenait ma main tout en marchant pour trouver un endroit ou nous pourrions nous abriter, mais ce n'était pas possible avec les bâtiments remplis de trou et il y avait sûrement d'autres danger que le temps qui s'avançait dangereusement vers nous.

Nous étions obliger de nous suivre de toute façon et cette fois-ci, c'était lui qui prenait les décisions en sachant que nous ne devions pas rester dans cet endroit comme rien ne pourrait nous protéger. Nous étions en train de courir dans une direction qui nous permettrait de sortir de la zone afin d'aller dans une autre sauf que ce n'était pas évident et nous avions mis un peu de temps.

J'arrivais à hauteur d'une grue et je regardais quatre en sachant que celui-ci avait le vertige. Il pourrait rester ici, mais le connaissant... Il comptait clairement me suivre même si c'était dangereux pour lui tandis que ça ne l'était pas du tout pour moi. Je n'avais pas le vertige comme je n'avais pas hésiter à montrer sur la roue lors du jeu et que nous avions gagner de toute évidence donc c'était cool !

- Tu ne devrais pas te forcer à venir tout en haut avec moi... Tu ne devrais pas combattre d'un seul coup ton vertige... En plus cela pourrait être dangereux, surtout si tu venais à perdre l'équilibre en regardant en bas.

Je ne voulais pas le perdre à cause de son vertige... C'était pour cette raison que mes paroles étaient pour l'empêcher de faire une bêtise même si je comptais faire la bêtise en sachant que ce serait risquer pour moi aussi de monter tout en haut, mais je m'en sortirais surement mieux que lui ! En plus, j'irais plus vite en étant toute seule... Je serais ralenti en étant trop préoccuper par mon petit ami.

- Néanmoins, c'est toi qui voit ... Je ne peux pas t'obliger à me suivre ou à rester tout seul, car c'est à toi de décider ce qui est le mieux pour toi.

C'est vrai, je ne pouvais pas décider pour lui au final donc même si j'avais envie d'être seule pour monter tout en haut afin de voir et de redescendre assez rapidement... Je savais d'avance que celui-ci me suivrait dans tout les cas et qu'il voudrait voir la même chose que moi à mon avis.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Jeu 27 Sep - 7:06

So here we are, set into motionUne tempête, dans un lieu qu'ils ne connaissaient pas, dans ce qui semblait être un autre monde, voilà le danger qui les guettait, et qui inquiétait Quatre. Il savait d'instinct qu'ils devaient bouger. Ce serait certainement un orage comme d'un autre. Mais ça ne le rendait pas serein, mais plutôt comme piqué à vif. Ils se devaient de bouger. Et vite. Il avait peut-être un peu exagéré dans sa façon de pousser Tris à partir, peut-être abusé dans le ton qu'il avait employé. Mais, comme partout ailleurs, une tempête se pouvait d'être dangereuse. Et ils se devaient de se mettre à l'abri. Ne serait-ce par confort, celui d'être au sec. Ou dans un semblant de sec..
Elle avait parlé de se mettre en hauteur. De trouver l'endroit pour s'abriter. Lui, il n'y aurait pas pensé. Quatre ne pouvait s'empêcher de saluer la rapidité de réflexion de Tris. Avant de la connaître, c'était lui, le divergent qui se cachait, mais qui pensait à toute vitesse. Lui le plus rapide. Et ça le rendait plus fort, cette différence tant reniée par la société. Ils ne choisissaient pas la divergence. Mais s'ils se risquaient à la laisser paraître, voilà qu'ils pouvaient encourir la peine de mort, dans ce système des factions. Histoire de ne pas recommencer les guerres de leurs ancêtres, qu'on leur disait.
Pourtant, encore aujourd'hui, Quatre réfléchissait comme un divergent. Il avait peur ? Tant mieux. Au lieu de lui cisailler le ventre en deux, ça le poussait à se dépasser. Pour lui, pas pour les autres. C'était peut-être ce qui faisait la grande différence entre Tris et lui. Elle, elle était comme ça pour être meilleure et rendre le monde meilleur. Lui, c'était uniquement pour se prouver à lui-même qu'il pouvait. Bien que son côté altruiste et fraternel ne commence à prendre le pas sur lui. C'était ça, l'effet "Tris" dans sa vie. Mais elle ne changeait pas son côté divergent. Celui qui le poussait à aller avec elle sur cette grue, bien que le vertige ne le saisissait déjà rien qu'à l'idée de monter. Il fit un sourire entendu à Tris. « Tu sais très bien que je ne te laisserai pas monter seule. » fierté mal placée ou pas, c'était comme ça. Comme il l'avait déjà fait pendant le jeu, quand la société ne leur semblait pas déjà sur le point de s'écrouler. Quand être audacieux, ça avait encore un sens à ses yeux.
Entendre Tris qui tentait presque de le rassurer en lui disant que pour elle, il n'y avait pas de risque, Quatre s'arrêta un instant, alors qu'il allait à sa suite pour grimper sur la grue. « Ce qui est le mieux, c'est de rester avec mon petit soldat.. » Les audacieux étaient censés être des soldats, pas des armes de guerre. Et peut-être grâce à sa différence, Tris était la seule pour lui qui ressemblait vraiment à un soldat. Coriace. Qui n'avait peur de rien, pas même de ses propres peurs. En prenant sur lui, il se prépara à monter à la suite de Tris. Elle serait plus rapide que lui pour monter, et lui pour descendre. La laisser prendre la tête de l'expédition pour l'aller était donc la meilleure option.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Jeu 4 Oct - 11:57




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
Je le savais très bien pour le fait que Quatre m'accompagnerait en haut malgré sa peur du vertige... Il n'aimait pas trop me savoir seule en danger pendant que lui serait moins en danger en étant en bas ! Je ne me moquais pas de sa peur, mais il faisait de gros effort pour la vaincre afin d'en avoir que trois même si je n'étais pas sur des effets comme cela pouvait très bien empirer le tout au final.

Je rigolais un peu sur ces propos concernant le fait d'être un petit soldat et qu'il préférait être avec moi ! Je n'en pensais pas moins, surtout que j'étais un peu plus jeune que celui-ci et cela ne me dérangeait pas du tout ! L'amour était plus fort que l'âge, ce n'étais pas l'apparence qui comptait aussi au passage même si ça l'est un peu sauf que ça restait principalement l'âme de la personne.


- Un jour, tu vas finir par te blesser en montant en hauteur avec moi et ça risquerait d'empirer ta peur, mais ça peut aussi avoir un effet inverse et faire en sorte que cela ne soit plus une peur !

Je souriais doucement à mon bien aimé, Quatre ! Ensuite, je commençais à me diriger vers notre instruments de tortures pour quelques minutes même si ça pouvait être long pour moi comme je risquais d'être prêt de mon petit ami plutôt que d'avancer rapidement ! Je le regardais dans les yeux après m'être mise en position pour monter.

Je voulais lui demander, s'il était sûr sauf que cela ne servait à rien du tout ... Je risquais de faire tarder notre retour donc autant commencer à monter doucement, mais sûrement tout en attendant celui que j'aimais et qui était mon plus gros soutien depuis un bon moment. Je baissais la tête vers lui pour surveiller son avancer avant de prendre un peu la parole.

- Si jamais cela ne va pas... Ne te force pas, Quatre... Je ne voudrais pas te perdre à cause de ton vertige...

Si je venais à le perdre, je ne pourrais plus vivre... Ce serait beaucoup trop douloureux après avoir perdu autant de personne en peu de temps dans ma vie, mais il fallait avancer et surtout trouver un moyen de sortir de notre calvaire afin de savoir ce qu'il en était de nous deux dans un endroit inconnu...

Je continuais de monter et par la suite, ce n'était plus possible comme j'avais atteint mon maximum ! Je pouvais voir des terres avec une plage, des forêts et une ville dans le coin donc nous n'étions pas loin d'un vrai abris. Par contre, ça n'avait rien à voir avec notre chez nous... Je ne saurais pas expliquer que ce dont nous étions en train de vivre actuellement avec Quatre, mais on le saurait sûrement tôt ou tard à mon avis ! Je regardais vers lui au passage pour voir ou celui-ci en était et j'espérait qu'il n'aurait pas trop le vertige en regardant le paysage.

- Je ne sais pas ou nous sommes, mais c'est vraiment beau à voir en tout cas !

Je souriais doucement, mais sûrement ! Je n'avais pas grand chose à dire, mais au moins nous savions la direction à prendre et c'était une bonne chose pour moi d'avoir une bonne mémoire visuel. Je saurais nous faire arriver au bon endroit en tout cas.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Lun 8 Oct - 13:22

So here we are, set into motionSans aucun doute, c'était son ego qui l'avait poussé à monter, alors qu'il mobilisait toutes ses forces pour ne pas trembler à chaque marche montée de cette grue. Son ego, mais aussi son entêtement. Il était vraiment têtu. Il le savait, et pourtant, Quatre n'avait pas l'intention de changer. Et ce n'étaient pas les paroles de Tris qui le feraient changer d'avis. Non, il l'entendait. Il tentait de prendre conseil de ses dires, en étant d'autant plus précautionner, quitte à se faire très largement devancer par cette casse-cou qu'elle était. Et elle, si elle tombait ? Ce n'était pas parce qu'elle n'avait pas peur, ou en tout cas, moins que Tobias que Tris ne risquait pas elle aussi la chute. Après tout, tout le monde pouvait y être sujet. Mais il fallait qu'il fasse avec, la témérité de Tris était à toute épreuve ! En entendant la demoiselle lui faire remarquer qu'il finirait par se blesser, Quatre roulait des yeux, et riait légèrement, d'un air un peu sarcastique. « Je pourrais te retourner cette phrase, tu pourrais finir par te blesser, toi aussi. »  Et te créer une nouvelle peur. Mais ces derniers mots, il se gardait de les dire à voix haute. Superstition, ou besoin de ne pas se fâcher alors qu'ils étaient tous les deux en équilibre sur cette grue. Les disputes, généralement, ça amenait des gestes de la main, comme un supplément d'argument, en jouant des moulins des poignets comme pour appuyer chaque thèse avancée. Enfin, là, c'était compliqué d'user des mains, ils risquaient tous deux de tomber. Un pas après l'autre, il faisait attention à chacun de ses gestes. Ne pas se blesser, ne pas tomber, c'était les ordres qu'il se donnait mentalement. Mais aussi de surveiller qu'elle non plus, elle ne tombe pas. Avant même que Tris ne lui dise de ne pas se forcer pour ne pas tomber, il avait commencé à ralentir. Il ne devait pas regarder en bas, et c'était le plus compliqué. Quatre ne risqua pas un coup d'oeil en arrière, mais il s'agrippait de plus belle aux barres de la grue, prenant toujours plus de temps et de précautions tandis que l'ascension de Tris, quant à elle, se faisait plus rapide. Si bien qu'en quelques secondes, elle lui décrivait l'endroit qu'elle voyait. Rassuré de savoir que c'était beau, mais angoissé de savoir qu'ils 'nétaient pas chez eux, Quatre se décida à reprendre la parole, laissant les tremblements de sa voix au passé. Ils allaient descendre. Il n'y avait plus de quoi avoir peur.  « Tu vois un endroit pas loin où on pourrait aller s'abriter ? » Le tonnerre menaçait de gronder, le ciel couvert par des nuages grisâtres prévoyant l'attaque d'une grosse pluie, une pluie diluvienne. Et certainement un orage duquel il fallait se mettre à l'abri vraiment vite. « ne m'en veux pas mais.. Je redescends.»  dit-il, en s'agrippant à un des côtés du pied de la grue, pour se laisser glisser jusqu'à terre. Les pieds au sol, voilà comme il se sentait en sécurité. Il secoua une jambe, puis l'autre, comme pour s'assurer qu'il était bien les pieds sur terre. Tout en attendant Tris, avant de se laisser guider vers un abri le temps que passe l'orage.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Jeu 1 Nov - 9:47




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
J'avais demander à Quatre de faire attention à lui, mais il savait me rendre l'appareil en me disant clairement que c'était pareil pour moi quant au fait de me retrouver blesser et il n'avait pas tort du tout ... J'avais tendance à me retrouver dans des situations périlleuse que ce soit avec ou sans lui comme j'avais tendance à foncer dans le tas sans réfléchir à chaque fois !

- Je fais attention aux endroits que je marche pour monter en haut alors, ne t'inquiète pas pour moi !

Impossible de me changer dans ce genre de situation ! J'aimais le risque à toute épreuve ou du moins presque comme certaines n'étaient pas facile à gérer ... Celle de perdre une personne par ma faute par exemple, notamment Quatre qui se trouvait en dessous de moi et je ne saurais pas quoi faire si jamais celui-ci venait à tomber d'un coup par ma faute pour avoir monter sur cette ... grue.

Je le regardais de temps en temps pour voir ou en était son ascension et je voyais très bien que celui-ci ralentissait... Tant mieux ! J'avais fini par être en haut au bout d'un moment et je décrivais le paysage autour de nous même si ce n'était pas toujours facile en sachant que nous n'avions pas notre chez nous et que c'était plutôt étrange.

Il demandait un endroit ou s'abriter, je le regardais avec un petit sourire ! Je voyais le sol qui se trouvait bien loin de moi sauf que cela ne me faisait aucun effet comme j'aimais bien la hauteur. Je voulais le faire patienter au niveau de ma réponse sauf que cela ne se faisait pas venant de ma part et je regardais dans la direction ou j'avais aperçu un endroit pour s'abriter au plus vite. La ville était immense, mais au moins nous aurions un endroit pour le coup.

- Il y a une énorme ville qui se trouve à quelques kilomètres, mais on devrait pouvoir l'atteindre en courant aussi vite que possible ! Sinon, j'ai pu voir un petit cabanon au niveau d'une forêt et c'est sûrement le plus proche à mon avis.

Oui, je venais de l'apercevoir et je me disais que ce serait plus simple pour nous en sachant que la tempête nous menaçait de plus en plus au dessus de notre tête. Je pouvais voir de la pluie qui n'était plus très loin de nous et ce serait beaucoup mieux de descendre maintenant et il n'avait pas tort Quatre comme il le faisait déjà après m'avoir prévenu. Je décidais à mon tour de descendre aussi vite que possible et arrivé à une certaine hauteur, je sautais pour avoir les pieds au sol ! Je prenais la main de mon petit ami en ayant un petit sourire.

- Je t'emmène vers le cabanon de la forêt ! On y trouvera peut-être du monde ou bien nous serons seul et nous devrons nous débrouiller comme d'habitude.

Je commençais à courir en direction de l'abris tout en sentant l'eau sur nous ! Je pouvais voir au bout d'un moment notre endroit de protection et je le lâchais pour toquer sauf que nous n'avions pas de réponse, c'était pour cette raison que je tentais de l'ouvrir sans la défoncer pour autant. En plus, ce n'était pas fermer donc on entrait à l'intérieur tout en espérant ne pas gêner.

Cependant, il ne semblait pas y avoir d'habitant comme c'était plus ou moins vide... J'avais trouver pour mettre des bougies ainsi qu'un petit feu de cheminer comme il y avait du bois à côté et de quoi faire des flammes aussi ! Il y avait quelques couvertures et un endroit avec un lit. Il s'agissait peut-être d'un refuge avec juste l'essentiel pour survivre ? Je n'en avais aucune idée.

- On va s'installer là, le temps que la tempête se calme et en profiter pour se réchauffer ainsi que se nourrir qu'en dis-tu ?

Je regardais un peu partout la pièce comme tout s'y trouvait au même endroit même si c'était plutôt grand. Néanmoins, ça nous irait pour quelques temps à mon avis et c'était un cas d'urgence donc les gens ne nous en voudront peut-être pas si jamais ils venaient ? Je ne savais pas du tout.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Jeu 1 Nov - 11:10

So here we are, set into motion Comme tout homme, sa vanité était bien présente. Pas souvent manifestée, parce que souvent rabrouée, soit pas lui, soit par les si doux soins de Tris, quitte à paraître un peu sèche, elle n'en restait pas moins présente. Mais, en partie Erudit, il n'était pas idiot. Et il n'allait pas monter jusqu'en haut alors que déjà, le vertige le prenait et l'assaillait, comme un violent coup porté sur l'arrière de sa tête. Quatre n'était pas totalement bête, ni totalement inconscient. Il avait vite fait de faire demi-tour, et de descendre. Non sans veiller sur Tris. Le moindre doute, et il serait capable de monter jusqu'en haut de la grue, oubliant son vertige, si c'était pour l'aider.
Elle lui répondait en lui indiquant ce qu'elle voyait. Ce que lui, vu la hauteur atteinte, n'aurait pas pu voir. Il soupira d'abord en l'entendant parler de la ville. Pourvu que ce en soit qu'une vilaine pluie, et rien de plus, laissant son impression d'orage violent aux oubliettes. Jusqu'à ce qu'elle reprenne pour parler d'un abri plus proche. Le coeur de Tobias se détendait, presque disposé à battre normalement. Ils avaient un abri, alors que déjà, quelques gouttes de pluie commençaient à tomber.
Tris commençait à descendre, et très précautionneux, il l'observait, jusqu'à rouler des yeux en la voyant sauter. Incorruptible, cette petite ! Et c'était bien ainsi qu'il l'aimait. « Je te suis.» Et il la suivrait même jusqu'en enfer si c'était nécessaire. Elle commençait à courir, et lui s'engageait à sa suite, essayant de ne pas la devancer, ni de se laisser devancer. Après tout, c'était elle qui avait vue. Elle savait. Alors autant ne pas ni aller plus vite, et se trouver à ne pas savoir où se diriger, ni ne pas la perdre de vue, en proie à l'orage qui se profilait déjà au dessus de leurs têtes. Mais heureusement, Tris ne le lâcha pas, le temps d'arriver; Non, il n'avait pas peur, et il aurait été en mesure de se débrouiller seul. La présence de la jeune femme avait juste un effet apaisant sur tout ce qu'il venait de se passer, rendant le tout comme une lointaine crainte, l'empêchant de paniquer. Même s'il avait moins à paniquer qu'elle.  
Finalement, ils arrivaient à bon port, et Tris toqua, le laissant passif. Il avait vraiment du mal à réaliser qu'ils n'étaient plus dans ce qu'ils connaissaient. Dans le fond, ça lui faisait même une inquiètude supplémentaire. Pour lui ? Non, pour elle. Pas de Caleb à l'horizon. Ses amis non plus. Elle avait tué son meilleur ami. Perdu sa mère, puis son père. Ce n'était pas une mince affaire, tout ça. « Oui, ça sera très bien. » dit-il en entrant dans l'abri. Il prit une des couvertures, la secoua pour enlever toute poussière, mais aussi pour l'ouvrir, et alla la mettre sur les épaules de sa petite-amie. « Tu as déjà bien pris l'eau. » La pluie avait commencé à se faire sentir. Mais avec ses cheveux longs, ça se voyait déjà plus que sur lui. Il déposa un baiser sur son front, le temps de bien enrouler la couverture autour d'elle, et de passer les bras par dessus. « Est-ce que je t'ai déjà dit à quel point tu m'impressionnes, pète-sec dit-il, un sourire en coin. Il avait beau dire, lui aussi, il était un pète-sec, dans le fond. Même s'il l'avait toujours nié, et s'était donné à 4000% pour que personne ne le sache plus jamais, une fois devenu audacieux.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Dim 11 Nov - 21:25




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
Quatre me suivait jusqu'à la petite cabane en lisière de la forêt qui se trouvait non loin de la zone désertique ou nous étions auparavant ! Nous avions fini par atteindre le bâtiment et nous avions fini par en faire un petit nid douiller avec ce que nous avions sous la main et ce n'était pas plus mal en sachant que nous avions l'essentiel ou pratiquement comme nous n'avions peut-être pas fait tout le tour des meubles ou des pièces présentes même s'il n'y avait qu'une salle de bain et des toilettes séparés ... Ce qui était très bien aussi dans un sens parce que ce n'était pas agréable d'attendre après la personne selon ce que nous étions en train de faire à l'intérieur de la pièce.

En tout cas, Quatre posait sur mes épaules une couverture en me disant avoir pris l'eau et je recevais un baiser sur le front venant de sa part. Il m'enroulait dans la couverture tout en passant ses bras autour de moi, puis celui-ci me balançait sans retenu que je l'impressionnais en plus d'avoir droit au pète sec alors, que celui-ci en était un aussi.

- Nous venons de la même faction et nous sommes dans la même faction comme nous sommes pareils, mais cela veut dire que nous sommes tout les deux des pètes-secs du coup !

J'aimais le taquiner un peu de temps en temps et actuellement, c'était un peu l'occasion de le faire pour détendre l'atmosphère... J'avais beau être atteindre par tout ces événements, j'arrivais plus ou moins à les gérer... Quatre devait faire allusion à ça lorsque celui-ci m'avait dit que je l'impressionnais et ce n'était pas faux dans un sens ... En plus, j'étais un peu suicidaire sur les bords sauf que c'était pour notre bien !

- Il ne faut pas exagérer, je ne suis pas aussi impressionnante que tu le crois... Je suis tout simplement moi-même jusqu'au bout même si ce n'est pas facile et peut-être un peu suicidaire sur les bords pour notre bien mine de rien !

Détente raté... Néanmoins, je passais mes bras autour de sa taille et je me collais un peu contre lui. Je posais ma tête contre son torse tout en fermant un peu les yeux et je humais son odeur même si la pluie l'avait autant atteinte que moi même si cela ne se voyait pas beaucoup.

- Tu devrais te mettre une couverture pour ne pas prendre froid et nous devrions prendre une douche, il y en a dans une petite pièce à côté de la principal ou nous avons tout !

Oui, j'avais vu rapidement le reste même si ce n'était pas facile de vivre dans un petit endroit comme celui-ci ! Au moins, on avait juste à se coller tout simplement et ce serait le temps de survivre au passage. On avait de quoi tenir quelque temps.

- Il semblerait que nous ayons de quoi tenir un petit moment et que cet endroit n'était pas utilisé depuis un moment donc on peut sûrement rester un peu le temps que ça se calme, puis surtout qu'on se repose tout les deux.

Ces événements m'avaient un peu fatiguée, fallait l'avouer sauf qu'une bonne douche avant de me reposer dans ces bras ... S'était ce qu'il y avait de mieux de toute façon.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Lun 12 Nov - 10:41

So here we are, set into motion Ils étaient -pour l'instant- en sécurité dans cette petite cabane de fortune. En faisant un tour sur lui-même, Quatre remarquait que c'était certainement un abri de fortune pour d'autres, vu tous les équipements présents sur place. A la première couverture qu'il avait trouvé, il avait pensé à la protéger du froid avant toute chose. Et de lui faire remarquer que plus le temps passait, plus elle l'impressionnait. c'était vrai, après tout. Elle montrait chaque jour qu'elle n'avait pas froid aux yeux. Et à chaque fois, elle se risquait à un peu plus. Même s'il la taquinait toujours avec le fait qu'elle était pête sec. Lui, il l'était aussi, mais c'était une autre histoire. Tris avait toutes les raisons du monde d'être fière de ses parents. De se battre pour tout ce qu'ils représentaient. Lui, il ne risquait de se battre ni pour son père, ni pour sa mère, qu'il soupçonnait d'être encore en vie. Mais ça, il se gardait bien de le dire à haute voix.
Quatre ne put s'empêcher de sourire en l'entendant parler. Pourtant, il faisait mine que ça ne l'atteignait pas. «Si tu le dis.» Il lui donnait raison, mais certainement qu'il y avait une logique sous ça. De toute façon, pour lui, il n'était ni Altruiste, ni Audacieux. Il était divergent. Et fier de ce que ça représentait, lui qui se voulait à la fois courageux, désintéressé, amical, intelligent et honnête. Tris, quant à elle, restait modeste. Il retint un léger rire. «Et en plus de tout ça, elle est modeste.» ajouta-t-il, en déposant un nouveau baiser sur son front, et de finalement l'enlacer. Le simple contact avec ses bras avait un effet réconfortant. Comme si ses soucis de cet endroit, de la guerre qui se préparait, et de tout le reste s'était envolés. Tris était désormais devenue un pilier dans sa vie, un quelque chose sur quoi il ne craignait plus de s'appuyer. Par de multiples fois, elle lui avait prouvé qu'il pouvait avoir confiance en elle. Il hocha la tête, en regardant une nouvelle fois autour de lui. Il y avait une couverture en rab. Plus petite, mais suffisamment grande pour le réchauffer. Il était à peine moins mouillé que Tris, mais ne serait-ce que par les cheveux courts, ça se ressentait moins. Il fit un geste théâtral, et sourit. «Satisfaite, Mademoiselle ?» demandait-il, avant de s'asseoir sur l'espèce de lit de fortune qui se trouvait là. Un peu fatigué, Quatre se laissait avoir par l'épuisement petit à petit. Et se laissait aussi aller à le laisser paraître. Il regarda sa petite-amie, et hocha la tête. «Arrête de te faire du souci. L'orage ne saurait que passer.»Et peut-être qu'une fois apaisé, cet orage grondant, tant littéralement qu'en vérité, saurait faire place à un calme apaisant. Dans tous les sens du terme. Tobias tendit la main à Tris, pour qu'elle vienne s'asseoir à côté de lui. «Ne t'en fais pas. Tout finira par s'arranger.» Et il était prêt à tout pour que ses paroles se montrent vraies. Même s'il fallait remuer ciel et terre pour retrouver Caleb. De préférence sans Peter et Marcus. Mais s'il fallait les trouver tous les trois pour que son frère soit présent, il était prêt à l'accepter.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Ven 30 Nov - 12:22




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
Je m'étais habitué quant au fait que Quatre ne montrait pas toujours ses sentiments à tout bout de champs et il me disait être modeste ... Ce qui n'était pas toujours le cas, mais il fallait bien l'être de temps en temps et en ce moment... J'en avais plutôt besoin ou sinon, je risquais de partir en déprime après avoir vu ma mère et mon père mourir sous mes yeux et d'avoir perdu mon frère entre temps donc ce n'était pas facile même si je me montrais forte pour ne pas me laisser aller même si j'en aurais bien besoin.

Je le voyais mettre une petite couverture sur son dos, mais son geste théâtrale et savoir si j'étais satisfaite... Cela venait de me blaser plus qu'autre chose, car j'étais vraiment sérieuse quant au fait que celui-ci risquerait de prendre froid en restant dans cette tenue et surtout de ne pas se sécher comparé à moi. Je soupirais tout en secouant la tête et en le regardant comme si cela me désespérait un peu de le voir agir comme un petit enfant, mais fallait avouer que c'était quand même très drôle.

- Je suis presque satisfaite !

Je riais un peu, puis je l'embrassais un peu avant d'entendre que cela ne servait à rien de m'inquiéter et que l'orage ne tarderait pas à s'arrêter sauf que j'avais des doutes quant au fait que ce soit vraiment le cas... De plus, il me disait que tout s'arrangerait, mais encore une fois... J'étais dans le doute et je le regardais dans les yeux...

- J'ai vraiment des doutes sur le fait que les choses s'arrangent... En tout cas, nous devrions prendre une bonne douche. Je vais voir dans la salle de bain, si nous pouvons la prendre ensemble comme ça, on reste ensemble à coup sur et ... ça ira plus vite si nous la prenions ensemble.

J'avais parler de vitesse, mais en vrai c'était surtout pour le côté pratique afin de ne pas user trop d'eu chaude même si ça pouvait ... Arriver autrement, mais dans tous les cas, nous de devions nous laver.

- Bien sûr, on peut aussi la prendre séparément même si ça éviterait que l'eau chaude se termine en peu de temps en la prenant séparément !

Je cherchais des arguments ? Un peu, mais on verra bien ce qu'il en serait en tout cas...
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Quatre
messages postés : 37
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Ven 30 Nov - 17:07

So here we are, set into motion Dans cette maisonnette, au moins, ils étaient à l'abri. Pour combien de temps, il n'en savait rien. Il ne voulait pas chercher à savoir, surtout si quelqu'un finissait par débarquer ici et de les virer. Mais Au moins, ils avaient le nécessaire pour tenir. Dont la fameuse couverture qu'il avait mis un peu en surjouant, sur ses épaules. Tris s'inquiétait, et c'était normal. Mais elle le surprotégeait. Il n'était pas fait de sucre. Et il avait subi déjà des pluies tout aussi drues sans pour autant en mourir ou attraper une pneumonie.
Au moins, ça avait fait rire sa petite-amie. Et il n'y avait pas à dire, même si ce n'était pas l'éclat de rire de folie, et qu'il y avait toujours ce voile de tristesse sur son visage, Quatre était soulagé de voir que, pendant quelques secondes, elle pouvait penser à autre chose. Et diminuer ce voile de tristesse, devant lequel lui se trouvait démuni. Il aurait voulu l'aider. Lui enlever sa souffrance, s'il avait pu, même si ça aurait voulu dire la porter lui seul. Si ça avait pu alléger le fardeau que Tris portait.

Il avait essayé, au moins, de la réconforter. Mais ce n'étaient que des mots. Des mots qui ne devaient pas beaucoup avoir de sens ni de fond à son oreille. Et il comprenait. Lui n'avait pas le lien qu'avaient les Prior entre eux. Et il se doutait que ce qu'avec perdu Tris la suivrait son entière vie. Mais ses parents s'étaient sacrifiés pour qu'elle puisse vivre. Et ça, il ne pourrait pas la regarder se morfondre. Alors même s'il fallait en constance, lui changer les idées, Quatre assumerait ce rôle sans problème. Mais elle le laissait sans mot. Jusqu'à revenir de la salle de bain. Il laissa échapper un..«Euh..» Lui, dans le fond, l'un comme l'autre ne le dérangeait pas, mais venu de Tris c'était très.. inattendu. Et ce n'était que son côté blagueur, qui, pour essayer de détendre l'atmosphere en ressentant le malaise de chacun des côtés, qui avait enfoncé le malaise, le rendant encore plus présent. «Eest-ce que c'est une invitation à une douche ou quoi ?» il fit mine de la regarder de cet air suspicieux qu'il avait souvent, sans s'en rendre compte, en haussant un sourcil, et baissant l'autre.
©️ CRIMSON DAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Tris
ADMIN
administration
messages postés : 44
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion Ven 30 Nov - 17:20




Ou sommes nous arrivés ?
Tris & Quatre
Je voyais la tête de Quatre au moment de la douche, mais c'était difficile de rester sérieuse en sachant que celui-ci devait être en train de réfléchir pour une vraie réponse. Il devait opter entre le fait de venir avec moi ou d'y aller seul même si j'aimerais que nous soyons ensemble sauf que ce n'était peut-être pas le bon moment et nous savions tous que deux personnes nu... C'était difficile de résister en général pour ne pas faire plus qu'une douche ou des simples caresses, mais passons.

J'étais plus ou moins prude, mais cela ne me gênait pas de l'être un peu moins avec lui même si cela me faisait peur et de toute façon... Nous savions très bien que cela finirait par arriver tôt ou tard même si ce n'était pas pour ce soir ! Il me demandait avec son air suspicieux, si c'était vraiment une invitation et ça l'était de mon point de vue sauf que je l'avais peut-être mal tourné ? Sûrement et ça l'avait surpris donc il ne s'y attendait pas du tout. Surtout venant de ma part, mais j'avais besoin de passer du temps avec lui sauf que ce n'était peut-être pas la meilleur des solutions au final.

- J'avais l'air de blaguer en parlant de prendre la douche ensemble et que cela dépendait de toi ?

Je ne blaguais pas du tout, mais pas du tout... Je l'avais dis sérieusement, mais je comprendrais que ce soit pas possible comme il voulait me préserver et ... non c'était peut-être mieux que je file prendre ma douche toute seule.

- Oublie, je vais aller prendre ma douche toute seule ... C'est peut-être préférable au final...

Je sortais de ses bras pour me rendre vers la salle de bain, mais j'aurais peut-être du chercher des vêtements secs à me mettre sur le dos en attendant que nos affaires soient sec sauf que j'avais plus ou moins oublier en sachant que je me trouvais avec la main sur la porte.
GREENIE STRAWBERRY
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: TRIS + So here we are, set into motion

Revenir en haut Aller en bas
 
TRIS + So here we are, set into motion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» YON TI KOZE ! PITA PI TRIS ! PREVAL PA PI SOT KE SA !
» 222 t-shirts et du stop-motion
» Tris
» Une révélation, forte en émotion... [ Danger & Cendrillon ] - FINI !
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: (monde d'oblivion) :: Les Terres Sauvages :: Zone désertique-
Sauter vers: