AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Destiny is a b*tch (peter, lucy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Destiny is a b*tch (peter, lucy) Mer 25 Juil - 10:10

Un larcin comme un autre. Entrer, piquer des trucs, ressortir. Tout simple. Mais depuis le temps, le mutant aurait dû savoir qu’il avait une poisse monumentale. Qu’il devrait se méfier de sa mauvaise étoile. Cependant, comme le pourrait-il ? Surtout que ces derniers temps, il se sentait un peu plus léger. Il souriait beaucoup plus. Il se sentait un peu moins comme un rat des bas fonds, qui n’avait sa place nulle part. Allez savoir pourquoi … Ce n’était pas comme s’il était du genre à faire de l’introspection ou à se poser trop de question sur ses sentiments. C’était comme ça, point final, il n’allait pas cracher sur un peu de lumière dans sa vie pourrie. Quoique, il aurait tout de même dû être un peu plus concentré lors de ce casse. Une bête résidence en pleine nuit, une fenêtre déverrouillée, un système de sécurité désenclenché. Fastoche. Il avait tendance de faire brute de décoffrage, mais il savait être discret, très discret, lorsque nécessaire … Du moins quand sa malchance habituelle ne venait pas lui pourrir ses plans.

Se faufilant par la fenêtre, il se réceptionna agilement sur le sol, les sens aux aguets. Les occupants étaient en plein dans les bras de Morphée, il pouvait entendre leur respiration sereine et régulière. Ciaran n’avait aucune idée de l’identité des occupants. Et il s’en fichait pas mal. Il n’était pas là pour faire la conversation. À pas de chat, il alluma une petite lampe de poche pour mieux s’orienter et éviter de se prendre les pieds dans quelque chose. Avec une extrême précaution, il se mit à fouiller dans les tiroirs du salon, cherchant des portefeuilles ou autre objet de ce genre qu’on avait tendance à laisser traîner une fois rentré chez soi. Ou encore des clés de voiture, il n’avait pas pensé à vérifier si les propriétaires en avaient une. Les mains dans un tiroir, la lampe de poche dans la bouche, il focalisa son attention sur ce qu’il faisait, ayant déjà vérifié si les occupants dormaient. Il était néanmoins alerte aux bruits, mais ne portait plus vraiment attention vers les chambres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN
administration
messages postés : 57
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: Destiny is a b*tch (peter, lucy) Lun 30 Juil - 15:04


Une voleur


Il y a peu de temps, je m'étais retrouvé dans quelques aventures avec certains Peter qui portaient le même prénom que moi, nous étions environ cinq ce jour-là... On se faisait à peu près tous face avec des raisons différentes pour notre venus dans le club de combat illégal et nous nous étions retrouvés dans quelques... Emmerde qui n'étaient pas voulu ou peut-être que si, mais nous nous en étions tous sorti même si c'était un peu compliqué en soit !

En attendant, je n'en avais pas discuté avec Lucy pour ne pas l'inquiéter en sachant que celle-ci avait des soucis avec la voix d'Aslan qui la hantait en permanence et ça m'embêtait grandement pour ma petit soeur... Je ne savais pas quoi faire pour remonter son moral vis à vis de Narnia alors, que cela me manquait autant qu'elle même si je m'étais fait à l'idée de ne plus jamais revoir cet endroit comme j'étais bien trop vieux pour m'y rendre et il ne restait que le pays d'Aslan pour le jour ou nous serions mort... Encore faut-il que ce soit tout à fait possible et j'en doutais clairement.

Je n'entendais pas grand chose dans la maison alors, que je venais de me réveiller ! Lucy devait bien dormir, mais ce n'était pas mon cas pour le coup et je décidais de descendre les marches doucement pour me rendre au rez de chaussez afin de me boire un verre d'eau sauf qu'au même moment... Je voyais un peu de lumière, puis en tendant un peu l'oreille... Je pouvais entendre une personne qui cherchait quelque chose et je doutais que ce soit Lucy comme elle connaissait la maison. Je m'approchais à pas de loup avant d'entré dans la cuisine et d'apercevoir une silhouette inconnu, puis je m'approchais de lui tout en posant une main sur son épaule afin de le tourner d'un coup vers moi. Je le plaquais contre le mur qui se trouvait à côté du meuble.

- Ce n'est pas bien de voler de chez les gens, jeune homme ... Ne croit surtout pas que je vais te laisser faire plus longtemps.

Bien sur, je ne m'étais pas rendu compte que j'avais fait tomber un objet bruyant donc ça pouvait clairement réveiller ma soeur sans faire exprès, si celle-ci n'était pas réveiller ce dont j'en doutais.


©️Eikyuu - épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MODO
modération
messages postés : 110
âge réel : 28

Message(#) Sujet: Re: Destiny is a b*tch (peter, lucy) Mar 31 Juil - 13:32

Après quelques mois à vivre dans l'internat de l'université, Lucy a fini par déménager. Chez autre que Peter, son frère, fraîchement retrouvé. Voir Peter changement clairement le cours de sa vie, surtout après l'avoir cru mort pendant si longtemps. Il redonne un peu un sens à son existence, mais malgré tout, Lucy ne se sent pas au mieux de sa forme, dernièrement. Aslan en était la principale raison. Elle en a vaguement parler à Peter mais refuse de s'étendre sur le sujet, afin de ne pas l'inquiéter ou qu'il voit l'étendu de sa tristesse. Après tout, elle est Lucy Pevensie, l'éternelle optimiste ! Il n'y a pas de raison que cela change.

Chez Peter, elle retrouve le petit confort familier d'avoir enfin un foyer. Une chambre bien à elle, loin de la petite pièce standard qu'elle occupait jusqu'à maintenant. Et la bibliothèque … Ô la bibliothèque. Encore un sujet où les deux s'entendent, passionnés d'histoires. Que ce soit magique ou historique. Ils ont passé beaucoup de temps à raconter ce qu'ils ont fait pendant leurs absences. Elle n'est pas très étonnée d'apprendre que Peter est archéologue. C'est un métier qui lui convient parfaitement et à Oblivion, il y a encore temps à découvrir.

Pour le moment, Lucy a abandonné l'idée de l'expédition, seule, dans le vaste océan d'Oblivion, à la recherche du Pays d'Aslan et de ce dernier. Même si elle entend sans cesse sa voix …. Pour le moment, il vaut mieux laisser faire les choses. Son choix n'est pas seulement guidé par l'existence d'un beau blond (bien sûr que non!) mais aussi par le retour de Peter. Il ferait une syncope si elle venait à disparaître.

Cette nuit là, Lucy dormait profondément. Mais peu importe à quel point elle est ancrée dans ses rêves, la demoiselle a toujours eu le sommeil léger. Le bruit d'un objet qui se fracasse sur le sol ne peut donc que la réveiller. La jeune reine se redresse en sursaut dans son lit, le cœur battant à toute allure. Répondant à ses instinct, elle se lève et s'empare du sabre qui est toujours posé contre sa commode. C'est peut-être un peu extrême … Mais Lucy a apprit à ses dépends qu'il faut toujours se tenir prêt pour pouvoir se défendre. Et s'il y a un voleur, alors, il vaut mieux être armée. Descendant dans la cuisine, elle entend la voix de son frère, qui parle trop doucement pour entendre le sens de ses propos. Elle pousse un soupire de soulagement qui se stoppe en voyant que la lumière de la cuisine est toujours éteinte. Voila qui n'est pas normal.

Redressant son sabre dans sa main, elle entre et allume la lumière, prête à se battre.

« Peter, tout va bien ? »

Quelle fut sa surprise ?
1- De constater que son frère maintient ce qui semble être un voleur.
2- Que ce voleur en question n'est autre que l'objet de ses pensées du moment. Non, non, pas Aslan. L'autre.

« …. Sérieusement ? »

Oh Ciaran ! Si la frustration se fait entendre dans sa voix, le léger gloussement amusé aussi. Lucy lève les yeux au ciel. Soit, il a ciblé l'endroit où elle vit et dans ce cas là …. Dans ce cas là, il ignore encore quoi en penser. Soit, Ciaran est l'homme qui a le moins de chance au monde.

« Laisse le, je le connais. »

Croisant le regard de Ciaran, c'est plus fort qu'elle, un sourire se forme sur ses lèvres. Un peu trop charmant, presque à minauder.

Et puis Lucy cesse de faire les yeux doux, en croisant cette fois-ci le regarde de Peter, et surtout quand …. Elle se rend compte qu'elle est en petite robe de nuit -qu'elle trouve soudainement un peu trop courte- en face de la personne qui ne la rend pas indifférente. Essayant de maîtriser le rougissement qui lui monte aux joues -c'est peine perdue- elle s'éclaircit la gorge en toussotant afin de reprendre contenance.

« Je … Je vais m'habiller. Et Peter, ne sois pas méchant. » Lucy abaisse son sabre, non parce que quand même ... Et hop, elle remonte bien vite dans sa chambre, un peu trop précipitamment en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Destiny is a b*tch (peter, lucy) Mar 14 Aoû - 10:48

Saloperie. De. Destin. Ou le karma, appelez ça comme vous voulez. Et il n’était pas au bout de ses peines. Entendant trop tard l’un des occupants entrer dans la cuisine, le voleur ne put échapper à sa poigne et il se retrouva bientôt plaqué contre le mur, sans possibilité de fuite. Enfin, si, il aurait pu se défaire facilement et envoyer balader ce type. Mais pour une fois, il décida de ne pas opter pour la violence en premier lieu. Prendre la fuite, cogner si nécessaire. Il avait surtout tendance à filer à l’anglaise plutôt que de se confronter à ceux qui le prenaient sur le fait. C’était toujours mieux que de faire physiquement et sérieusement mal à quelqu’un, pouvant se laisser emporter par moment et ne mesurant plus sa force. À moins qu’ils en viennent réellement aux mains, là il n’hésiterait pas à se défendre.

Ciaran eut envie de lui balancer une remarque moqueuse ou sarcastique, à son habitude, mais la pièce fut soudainement envahie de lumière. Clignant des paupières, il reconnut la voix avant même de la voir. Lucy. Bordel de … Ses yeux s’écarquillèrent sous la surprise, alors qu’il posa le regard sur elle, qui tenait un sabre. Enfin, le sabre passait au second plan. C’était plutôt le fait d’être tombé pile poil sur la maison où elle habitait. Le mutant eut envie de se facepalm. Mais quel con ! La poisse ! Le voleur fit la grimace à son « sérieusement ?! » désespéré. Il l’était tout autant. Ravalant les paroles méchantes qu’il avait voulu balancer à l’autre type, Peter du coup - qui lui était familier, d’ailleurs, l’avait-il déjà vu ailleurs ? - le mutant gardant le silence.

Puis ce fut l’agacement. Dans un coin de sa tête, il savait que c’était sa faute, mais il n’aimait pas vraiment être dans cette position. Pas aux yeux de la jeune femme. Lorsqu’elle intima à son frère (hj : j’assume qu’elle lui a déjà parlé de Peter) de le lâcher, Ciaran ne se fit pas prier pour se défaire de sa prise, une moue irritée sur le visage. Mais le sourire de Lucy balaya son agacement, pour laisser un sentiment plus doux. S’il n’avait pas été dans la merdre, il lui aurait souri en retour. Ce fut le rougissement de Lucy qui le réveilla lui aussi, remarquant sa tenue. Lui aussi gêné, il détourna les yeux, pour rencontrer le regard du frère. Mouais, pas mieux. Mais c’était toujours mieux de le fusiller du regard lui.

Moyennement d’accord pour rester seul avec l’autre blond - heureusement ce n’était pas lui qui avait le sabre - il resta néanmoins immobile, à distance raisonnable de Peter pour éviter qu’il ne le cogne. Une fois Lucy partie, le mutant enfouit ses mains dans ses poches, l’air de rien, ou plutôt tentant de faire comme si tout allait bien, même s’il restait assez prudent vis à vis de Peter, zieutant par moment les sorties possibles au cas où il doive filer. Évidemment, il ne put s’empêcher de l’ouvrir. Juste un tout petit peu. « Jolie baraque », fit-il avec toute l’innocence du monde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN
administration
messages postés : 57
âge réel : 24

Message(#) Sujet: Re: Destiny is a b*tch (peter, lucy) Mar 25 Sep - 3:37


Un voleur


Lucy venait de descendre pour savoir si tout allait bien, puis en voyant qui se trouvait entre mes mains ces paroles étaient de le lâcher comme celle-ci le connaissait et je la regardais avec un regard suspicieux. Honnêtement, je n'avais pas envie de le lâcher même si ma petite soeur me demandait de le faire... Il s'était introduit chez nous comme si de rien était pour venir nous voler et il ne devait pas savoir que celui-ci allait tomber sur notre famille. De plus j'avais bien vu son regard envers cet homme qui n'était clairement pas fait pour Lucy, mais je m'abstenais de tout commentaire pour le lâcher sauf qu'au moindre problème... Je n'hésiterais pas à lui faire un truc.

Je voyais sa tenue et elle remarquait enfin sa dégaine donc celle-ci disait partir dans sa chambre pour mettre d'autres vêtements et en attendant, je regardais d'un air sévère ce garçon ! D'ailleurs, il semblait agacé et c'était facile d'en connaître la raison sauf que j'avais bien vu son regard doux sur ma soeur donc il n'était peut-être pas totalement mauvais. Je n'avais rien promis à ma soeur sur le fait d'être sympa au niveau de mes propos donc je n'allais sûrement pas me retenir et comme tout grand frère, ça m'insupportait de l'entendre dire jolie baraque.

- Je t'ai déjà vu dans le club de combat illégal, tu ne t'en étais peut-être pas rendu compte sauf que tu m'avais bousculer.

Je ne lui faisais clairement pas confiance ! Oui, je me souvenais ou l'avoir vu et ce n'était pas un endroit fréquentable pour ma soeur donc s'il comptait l'emmener un jour là-bas... Il aurait affaire à moi, déjà que je m'y étais rendu pour voir s'il y avait des habitants de Narnia au cas ou ainsi que de la famille parce que nous ne savions jamais.

- Quant à la jolie baraque, c'est dommage pour toi comme tu ne pourras plus voler en sachant qui s'y trouve et j'ai bien vu ton regard doux sur ma petite soeur.

Je croisais les bras tout en le regardant, mais au moins c'était une preuve que j'allais rien faire de plus même si je me retenais un minimum et que j'attendais le retour de la demoiselle.

- Et pas besoin de regarder les sorties, je ne te ferais rien même si l'envie est présente.

Je m'éloignais un peu pour faire couler un café sans lui proposer parce que vu que c'était Lucy qui l'autorisait à être ici autant qu'elle s'en occupe elle-même ! Je ne comptais pas faire d'autres efforts pour ma part.

©️Eikyuu - épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MODO
modération
messages postés : 110
âge réel : 28

Message(#) Sujet: Re: Destiny is a b*tch (peter, lucy) Dim 30 Sep - 11:35

Remontée dans sa chambre, Lucy n’a pas vraiment peur de les laisser tous les deux. De toute manière, ça ne peut pas être pire que maintenant. A part s’ils se mettent à se cogner dessus mais l’adolescente ose espérer qu’ils aient un minimum de contrôle, au moins par égard envers elle. Les sons de voix provenant de la cuisine se font entendre, pas assez distinctement pour qu’elle en comprenne le sens. Néanmoins, il ne semble rien avoir d’inquiétant.

Levant les yeux au ciel concernant la malchance de Ciaran, elle se dépêche de s’habiller. Enfilant rapidement un pantalon et pull assez simple, Lucy s’attache les cheveux avant de redescendre. Voila qui est plus convenable. Bien entendu, elle a laissé son sabre dans sa chambre. Maintenant qu’elle connaît l’identité du voleur, l’arme n’est plus d’aucune utilité. Elle est même un peu gênée que Ciaran ait pu la voir avec. Lucy se tapote les joues et secoue la tête. Idiote ! Ce n’est pas à toi d’être gêné, mais à lui. Il l’est sans doute. Aucune chance qu’il ait ciblé la maison en sachant qu’elle y était. C’est juste … Un mauvais karma.

Maintenant, comment est-ce qu’elle allait pouvoir justifier la présence de Ciaran auprès de Peter, sans qu’il le vire avec des coups de balais ? La relation entre les deux s’annonce complexe. Elle grimace, Ciaran ne lui facilite pas la tâche. Pour se consoler, elle se dit que ça pourrait être pire, notamment si ça avait été Susan au lieu de Peter. Ravalant le gloussement qui menace de sortir de ses lèvres, elle entre dans la cuisine, une nouvelle fois.

“Assieds toi.” dit-elle à l’adresse de Ciaran, en désignant la petite table dans un coin de la cuisine. Calmement, Lucy prépare un chocolat chaud, puis pose le bol fumant vers le blond. Elle s’assoit en face de lui. “Tiens, je suppose que tu dois avoir un peu froid.”

Ah, Lucy, Lucy, qu’est-ce que tu fais ? Elle relève la tête vers son frère et reprend avec le même ton calme.

“Ciaran fait partie des personnes arrivés à Oblivion, qui n’ont pas vraiment eu l’aide de la mairie pour trouver un endroit convenable. Tu sais … Passé 18 ans, les foyers ne gardent plus les habitants. Et nous n’avons pas tous le loisir de pouvoir laisser de côté notre ancienne vie. Se retrouver à Oblivion peut-être déstabilisant.”

Elle pousse le récipient de sucres vers le blond en le regardant les yeux, lui faisant comprendre qu’il n’a pas intérêt d’intervenir. Lucy n’a pas totalement tort dans son discours, même si elle ignore la cause des motivations de Ciaran. C’est malheureusement une réalité qui persiste à Oblivion.

“Beaucoup sont dans le même cas de Ciaran. Et moi même … Je n’ai pas pu bénéficier d’un foyer. Jack -le policier- m’a fait avoir une chambre à l’université, mais c’est vraiment un privilège que j’ai pu avoir. D’autres n’ont pas eu cette chance.”

Elle ignore si c’est le cas de Ciaran. Lucy n’est pas arrivée à savoir la raison de ces vols, ni même s’il a un toit au dessus de la tête, mais quelque chose lui dit que non. Elle observe son air renfrogné. De ce qu’elle a pu comprendre à travers leurs échanges, c’est que Ciaran a un passé plutôt sombre et qu’il n’a pas réellement foi en l’humanité. Tout le contraire de Lucy qui veut à tout prix montrer que les humains ne sont pas si ignoble, qu’il reste de personnes qui ont de bonnes intentions. C’était déjà le cas à Narnia. Depuis l’existence de Caspian, ils se sont efforcés de changer les mentalités, de montrer aux Narnien et aux humains qu’ils pouvaient cohabiter ensembles.

“Ciaran est mon … ami. En attendant qu’il trouve quelque chose de stable, il peut rester ici ? Ou alors, au moins pour la nuit ?”

Et l’avis de Ciaran, tu t’en fiches ? Bonne punition pour avoir essayé de la voler, une seconde fois. Le sourire sarcastique se mêle à la douceur dont elle pouvait faire preuve, en regardant toujours Ciaran. Un drôle de mélange qui n’appartient qu’à elle et qui depuis le départ avait fait son charme vers le blond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Destiny is a b*tch (peter, lucy) Jeu 4 Oct - 21:23

Évidemment que le mutant ne pouvait pas se taire, sentant la tension autour de lui. Elle émanait probablement autant de lui que de Peter, vue la situation. Le voleur savait qu’il avait merdé, mais c’était mal le connaître que d’attendre à ce qu’il s’excuse de son comportement. Il préférait largement recevoir un pain de l’autre type, ayant quand même une certaine fierté. Ou une tendance autodestructive, mais bon. Il avait une poisse monumentale ! Lorsque Peter lui révéla qu’il l’avait déjà vu, il fit la moue. Encore des points en moins pour lui, surtout que ce n’était pas rare qu’il fréquente ce genre d’endroits. De moins en moins en l’aise, bien qu’il gardait une attitude provocatrice, il se demanda s’il arriverait à atteindre la sortie et à filer. Il détourna la tête, boudeur, croisant les bras, lorsque Peter lui envoya qu’il avait bien vu comment il regardait Lucy. Mais qu’est-ce qu’il racontait ? Il n’était pas du genre à faire les yeux doux à qui que ce soit … enfin … si. Leur après-midi au Granny’s lui revint en mémoire. Ça avait bien été la première fois qu’il s’était senti bien. Le mutant se secoua mentalement, chassant ces pensées. C’était n’importe quoi.

Ciaran resta en retrait lorsque Peter alla se faire un café, ne sachant sur quel pied danser. Il n’était pas certain de la sincérité du frère de Lucy sur sa promesse de ne rien lui faire. Il avait tendance à attirer les coups, c’était presque scientifique. Le retour de Lucy détourna son attention, et sans vraiment comprendre comment, il se retrouva assis avec une tasse devant lui. Parce qu’elle le lui avait demandé. Ça ne tournait pas rond, du tout. Restant silencieux, n’ayant pas du tout envie de fanfaronner, il zieuta du côté de Peter, voir s’il n’était pas trop énervé que sa soeur agisse ainsi envers le voleur. Comme s’il n’avait pas tenté de les voler. Elle resterait un vrai mystère pour lui, il le sentait.

Et elle arrivait à le cerner, à sa manière. Pourtant, elle n’était pas repoussée. Peu importe ce qu’il faisait, peu importe la connerie … Il ne méritait pas autant d’attention. Il méritait rien du tout, en fait. Lorsqu’elle demanda à son frère s’il pouvait squatter, il leva un regard surpris vers elle. Il était impossible d’être aussi gentil. Le temps se suspendit alors qu’il l’observa. Non. Tout ça, ce n’était pas pour lui. Définitivement. Alors, il fit la seule chose dont il était passé maître, outre voler : il s’auto-sabota. Son air surpris se transforma en un air colérique, le regard brillant de colère. Il bondit sur ses pieds, manquant de renverser la chaise, ou la tasse, il n’en avait que faire. « Pas la peine de lui demander, il s’est déjà fait une idée sur moi », cracha-t-il, tournant brièvement son regard vers Peter, avec toute l’animosité du monde, même si intérieurement, il avait l’impression de mourir, encore et toujours. Mais c’était nécessaire.

Il se tourna vers Lucy et pendant une fraction de seconde, l’étincelle de colère s’éteignit, avant de revenir à la charge. « Et j’ai pas besoin de ta charité », enchérit-il rapidement.  « Vous savez quoi ? Je me casse. Je ne vous ennuierez pas plus. Maintenant je sais quelle maison ne pas voler. » Il avait ajouté sa dernière phrase par pure provocation, fixant Peter, avant de tourner la tête vers Lucy, mettant toute la méchanceté dont il était capable, plus pour le blesser lui-même, peut-être, à travers la Pevensie. « Je ne suis pas une cause perdue qu’il faut que tu sauves. Lâche moi les baskets avec ta pathétique gentillesse et ton air crédule. Je vis selon mes propres termes, et j’ai besoin de l’aide de personne. » Il avait envie de tout casser, tellement il se sentait en colère. Mais il l’était contre lui-même. À pas de charge, il chercha à quitter la cuisine, pour se diriger vers la porte d'entrée.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Destiny is a b*tch (peter, lucy)

Revenir en haut Aller en bas
 
Destiny is a b*tch (peter, lucy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Marque of Destiny
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Your Destiny || Forum RPG
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» AUSTRALIAN DESTINY & YELLOW TRICYLE :)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: (monde d'oblivion) :: Les États Unifiés :: Oblivion :: Résidences-
Sauter vers: