AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 This is where it all begins (peter)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Dane
FONDATRICE
messages postés : 864
âge réel : 23

Message(#) Sujet: This is where it all begins (peter) Lun 5 Mar - 18:11


♛ This is where it all begins
peter maximoff

▼▲▼

Est-ce qu'elle regrettait ? Peut-être. Ou peut-être pas. Elle ne pouvait s'empêcher d'avoir un profond dégoût pour celui qu'elle avait tenté d'étrangler en pleine rue avec Marcos. Et d'avoir la haine. Tenace, violente. Elle avait voulu sa mort, et elle aurait été bien capable de lâcher prise et de commettre l'irréparable. Les autres y voyaient une autre crise, un trouble dont elle n'arrivait plus à se défaire depuis qu'elle était sortie de cette cellule, un esprit malade. Pourtant, Lorna voyait plus loin. Elle voyait que le combat des Mutant Underground ne menait strictement à rien. Et elle ne pouvait plus supporter qu'ils se voilent la face. L'humanité n'allait jamais changer, peu importe dans quel foutu monde ils se trouvaient. La tolérance était factice ici. Combien de temps ce monde allait-il tenir avant de se déchirer ? Lorna ne voulait pas attendre ce jour les bras croisés. Et c'était pourtant ce qu'on lui demandait de faire. Rester tranquille, éviter de péter les plombs encore une fois. Insupportable. Heureusement, elle n'était pas réputée pour faire ce qu'on lui disait. Elle prenait ses propres décisions.

Assez remontée par une énième dispute avec Marcos, elle alla faire un tour en ville pour tenter de s'aérer l'esprit. Réfléchir. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pensé à son père. Ou celui qu'elle pensait être son père. Elle n'avait vu le vieil homme qu'un bref instant alors qu'elle était une jeune adolescente. Mais elle avait compris, il n'avait pas eu besoin de lui dire. Le médaillon avec son symbole était toujours dans sa poche, elle ne l'avait jamais mis de côté. Mais ce n'était que depuis ces derniers temps qu'elle se posait des questions. Qu'elle réfléchissait à la vision de Magneto. Il avait su voir le monde comme il était réellement, mais ça, elle ne pouvait le partager avec les autres. Ils voulaient suivre la voie des XMen, disparus dans leur monde. Ils étaient leur héritage. Et elle doutait pouvoir en faire partie.

La tête ailleurs, alors que le soleil commençait doucement à descendre dans le ciel, elle se fit un peu bousculer par un passant. Lorsqu'il la siffla de façon assez vulgaire, la mutante aux cheveux verts lui jeta un regard de mépris, ce qui ne semblait pas lui plaire, et il s'approcha, un peu trop près à son goût. Lui faisant un sourire sarcastique, elle le repoussa, pas du genre à avoir peur de ce type d'individu, il lui faisait même un peu pitié. Lorsqu'il lui empoigna le bras, cherchant à avoir les mains un peu trop baladeuses, cette fois elle sursauta violemment et réagit en conséquence, ses pouvoirs échappant à sa volonté. Le lampadaire non loin se tordit, tombant directement sur le type qui se retrouva au sol, sonné, voir inconscient. En vue du sang, c'était peut-être plus grave. Elle entendit des cris parmi les passants, et Lorna se confronta aux regards effrayés. Serrant les poings, tremblante de colère, elle avait peine à respirer. Le reste des lumières de la rue éclata.

En quoi était-ce juste ? Elle avait à faire face à un type abjecte, et c'était elle qui était regardée avec mépris. Craquant, elle s'adressa au badauds en hurlant. Elle ne savait pas ce qu'elle leur disait, mais ce n'était pas très gentils. Ils méritaient bien pire. Elle pourrait faire pire. Leur faire pire. Ou à cette voiture de police qui arrivait en trombe. Sans vraiment réfléchir, ses pouvoirs obéirent à sa volonté, se déployant en des volutes vertes autour d'elle de plus en plus fortes. La voiture de patrouille, dans son élan, sembla être percutée par une force invisible, balancée sur le côté dans un grand fracas. Elle pouvait sentir tout le métal à sa portée, elle n'aurait qu'à tendre la main pour l'utiliser à son avantage.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
i'm polaris.
Don't be afraid of who you are. They should be. ▬ bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 37
âge réel : 27

Message(#) Sujet: Re: This is where it all begins (peter) Mar 6 Mar - 15:38

Lorsque les premiers cries retentissent, Peter entend rapidement parler d'un mutant qui fait voltiger les voitures. Un frisson d'angoisse parcourt tout le corps du jeune adulte qui se stoppe dans son geste à la terrasse du restaurant. Fourchette à la main, il bug alors que la voiture de police voltige devant lui. Il ouvre la bouche alors que la nourriture tombe dans son assiette. …. Cette capacité. Merde.

Deux choix s'offrent à lui. Faire comme s'il n'avait rien vu, ne voulant pas attirer d'avantage l'attention du manipulateur de métal, sur lui. Mais avec les civils en danger et son statut de X-Men … Cela l'emmène à son deuxième choix : l'arrêter. Son cœur bat trop vite. Peter crispe sa main sur sa fourchette. Pourquoi est-ce qu'il se retrouve dans des situations pareilles ? Dire qu'il a cherché Magneto pendant 10 ans … Et maintenant il le croise dans tous les coins de rues et que … comment dire … On ne peux pas dire qu'ils s'entendent très bien. Découvrir que la Magneto de ce monde est celui qu'il a connu 10 ans auparavant … Celui qui projette d'entrer en guerre contre l'humanité … Et bien, Peter est très légèrement refroidit, voyons !

Il a vraiment du mal à encaisser ce retournement de situation. Pourquoi lorsqu'il fait un pas en avant, Erik en fait deux en arrière. Comme s'il pouvait le laisser s'en prendre au civil sous son nez. Attrapant son plateau, il se retourne avec la vitesse du son pour se retrouver au plein milieu de la scène d'action.

« ERIK !! STOP !!! »

Avec une rapidité sans nom, il lance son plateau de nourriture en pleine tronche de Magneto, qui n'est pas Magneto. …. Minute. QUOI ?!

« …. Et merde ! » Peter réalise trop tard qu'il y a erreur sur la personne. Une nana qui pour une raison obscure possède les mêmes pouvoirs que son vieux. Elle dénote du contexte autant par ses capacités et son look.

Le jeune mutant lui fait rapidement face.

« Hé la nana ! Cool ton look, mais les cheveux verts, ça fait pas un peu trop dessin animé japonais ? Tu sors d'une convention ou quoi ? » Ok, ça c'était gonflé ! Très gonflé ! De la part du geek aux cheveux argentés. Mais que voulez-vous personne ne peut surpasser sa coolitude.

« Laisse donc les humains tranquille. Si tu veux faire joue-joue avec les métaux, vient te mesurer à quelqu'un de ta taille ! Par contre je te préviens, j'ai vaincu Apocalypse à moi tout seul. Enfin y'avait mes faire-valoir mais c'est même pas utile qu'on en parle. »

Une fois encore, Peter réagit rapidement, s'élançant vers la jeune femme, bougeant un peu dans tous les sens pour éviter les projectile si jamais l'idée lui venait de lui en jeter dessus. Enfin, Peter attrape la mutante par le bras et en une fraction de seconde, ils sont quelques rues plus loin.

« Nooon je déconne ! En vrai je ne me bats pas contre les mutants. C'était juste pour l'allure devant les gens.  Désolé, je t'ai prise pour Magneto. …. Attend, t'es dans les mutants qu'il regroupe, cet abruti d'Erik ? Non parce que si c'est le cas, je précise que tu ne peux pas me tuer, il a une dette envers moi. Le super Quicksilever ? C'est moi !! »

C'est vrai, il l'a sorti de prison tout de même !

« Bon alors t'es qui toi ? Et je sais que les flics sont vraiment des personnes chiantes, mais quand même de là à les envoyer valser. T'as un sacré problème de personnalité, toi ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lorna Dane
FONDATRICE
messages postés : 864
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: This is where it all begins (peter) Lun 19 Mar - 13:17


♛ This is where it all begins
peter maximoff

▼▲▼

Lorna observa quelques instants la voiture de police renversée, le regard froid. Toute à sa colère, elle ne ressentait pas vraiment de remords. Pour elle, à ce moment précis, tous ceux qui croisaient sa route étaient devenus des ennemis. Qui lui voulaient du mal, ou pire, qui pourraient en vouloir aux siens. Oui, à travers toute cette colère face à cette agression envers elle, il y avait celle à l'idée que ces salopards puissent un jour faire du mal à Marcos, John, Sonya, Clarice ... Jetant un regard de dégoût envers la bande de malfrats qui décidèrent de foutre le camp en abandonnant le pote, son attention se reporta vers la voiture de police alors que les agents essayaient de s'en extirper. Son regard croisant celui d'un des policiers, pendant une fraction de seconde. Il semblait terrifié.

Avant, la mutante aurait pu réagir avec un peu plus de retenu. Mais en ce moment précis, il était une menace pour elle. Levant une main, elle s'apprêta à l'envoyer bouler au loin alors qu'il cherchait toujours à sortir de sa voiture. Mais quelqu'un hurla non loin. Assez près pour qu'elle se tourne vers le nouveau venu. Ce n'était que parce qu'elle s'était formée un champ autour d'elle avec ses pouvoirs qu'elle put éviter de recevoir le plateau en pleine tronche, celui-ci stoppant net à moins d'un mètre de lui puisqu'il était fait de métal. Sauf que la nourriture dessus traversa le champ sans problème, éclaboussant ses vêtements.

Bouche bée, la mutante aux cheveux verts s'était figée, dévisageant le mutant aux cheveux argentés qui lui faisait face. Elle arqua un sourcil lorsqu'il critiqua son look. Est-ce qu'il s'était bien regardé, lui ? Cela eut le mérite, au moins, de détourner son attention de la voiture de patrouille et des badauds. Elle se crispa lorsqu'il la provoqua. Ce n'était que parce qu'elle était encore trop sous le choc qu'elle faillit s'en prendre à lui, alors que normalement, elle avait pour principe de ne pas attaquer les siens.

Impossible de le suivre du regard cependant, il était trop rapide. Elle avait dispersé le champ magnétique autour d'elle, cherchant avec ses pouvoirs tout ce qui pourrait l'aider à stopper ce type. Mais encore une fois, il était beaucoup trop rapide. La seconde suivante, ils se retrouvèrent quelques rues plus loin. Pendant quelques secondes, la mutante aux cheveux verts manqua d'air et elle recula, se défaisant sèchement de sa prise sur son bras.

Non, elle n'appréciait pas vraiment ce monde de transport. Ni ce type, pour le coup. Elle se rendit compte de ses vêtements tachés, ce qui la fit grimacer, avant de tourner son attention vers l'inconnu. Elle ne le montra pas, mais Lorna était plutôt soulagée de ne pas avoir à se battre contre lui. Elle ne savait pas trop ce qui lui avait pris d'avoir eu ne serait-ce que la pensée de s'en prendre à lui. Elle avait été aveuglée par sa colère. Mais ce n'était pas comme si elle oubliait ce qui s'était passé plus tôt. Non, la mutante ne regrettait pas.

Lorsqu'il mentionna Magneto, elle fit des efforts monstres pour ne pas réagir, mais son regard se fit interrogatif malgré elle. Il le connaissait ? Comment ? Était-il ici ? Et vraisemblablement, il cherchait à rassembler les mutants ? C'était une information qu'elle allait devoir rapporter aux autres. Du moins, ce fut sa première pensée, avant de se renfrogner. Non, cela risquait de mettre les Mutant Underground en travers du chemin de la Brotherhood. Ce n'était définitivement pas une bonne idée. Et elle n'avait pas envie de se confronter aux autres, d'exposer ce qu'elle pensait vraiment. Même si elle ne cachait pas vraiment en ce moment son ressentiment pour le genre humain.

"Ce n'était pas ton problème. Tu n'avais pas à t'interposer, ils l'avaient mérité", répondit-elle froidement, ignorant sa question sur son identité et ne parlant pas de Magneto. Pas tout de suite. Il fallait qu'elle digère cette information avant tout. Elle n'avait vu son père, en face à face, qu'une seule fois lorsqu'elle avait 12 ou 13 ans. Le médaillon qu'il lui avait donné traînait toujours dans sa poche. Elle n'avait jamais pu le revoir ou simplement lui parler. "Et non, je ne suis pas avec la Confrérie", ajouta-t-elle simplement, pour éviter qu'il ne la considère comme une potentielle ennemie. Il semblait plutôt imprévisible. Mais son désaccord face à ce que faisait son paternel était évident. Il ne comprenait pas. Personne autour d'elle ne comprenait. Cela faisait resurgir un certain sentiment de solitude en elle. "Mais toi, t'es qui ? Quicksilver ? Jamais entendu parler." Bon, peut-être que cela lui disait vaguement quelque chose, mais c'était tout (et puis, c'était une petite vengeance, avec son air un peu trop fier de lui) Fallait dire qu'elle ne suivait pas vraiment l'actualité, même dans son monde. Trop occupés à survivre et combattre les sentinelles. Avec les X-Men qui avaient disparu, cela avait été leur vie.

CODAGE PAR AMATIS


_________________
i'm polaris.
Don't be afraid of who you are. They should be. ▬ bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: This is where it all begins (peter)

Revenir en haut Aller en bas
 
This is where it all begins (peter)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a une vie après Peter Jackson.
» Peter Hallward: Entrevue avec JBA (juillet 2006)
» Paret Petroleum Begins Geological Survey For Hydrocarbons in Haiti
» Peter Retep
» Peter Lentz [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: (bienvenue à oblivion) :: Centre-ville :: Rues & Ruelles-
Sauter vers: