AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 144
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon Lun 29 Jan - 18:08

Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu.
Ciaran & Damon

Ça faisait déjà quelques semaines que j'étais arrivée ici à Oblivion, sans trop vraiment savoir pourquoi ni comment, mais on ne pouvait pas dire que c'était la moindre qui m'agaçait le plus. Le changement de ville ne me dérangeait pas des masses en fait. Toutes les villes étaient les même après tout, il y avait toujours de quoi se nourrir dans cette ville bondé de personnes. Les amis de Mystic Falls n'étaient pas ici, enfin amis étaient un bien grand mot puisqu'on ne pouvait pas dire que j'étais un homme qui avait beaucoup d'amis, mais bref je n'en avais pas rencontré un seul depuis que j'étais arrivée ici. Pourtant, ça ne m'avait pas empêché de faire quelques connaissances avec des personnes d'ici, notamment celle de Ciaran qui était devenue un ami par la suite. D'ailleurs en parlant de lui justement, je lui avais envoyé un message pour qu'on puisse se retrouver dans un bar pour pouvoir boire un coup. Après tout, c'était la seule chose à faire ici, il n'y avait pas de travail à faire, je n'avais pas une tête à travailler de toute façon. Je préfère plutôt picoter avec de bons potes, c'était la meilleure chose à faire maintenant.

J'arrivais donc rapidement sur les lieux et m'installais au comptoir du bar. A cette heure de la journée, on ne pouvait pas dire qu'il y avait grand monde. Et c'était bien tant mieux, vu qu'avec Ciaran on n'était pas du tout à parler avec tout le monde, juste entre nous rester en petit comité était la meilleure chose à faire. Je commandais donc un verre auprès du serveur du bar en attendant que mon ami n'arrive. Oui, j'allais commencer à boire même s'il n'était pas là. Après tout, on allait bien prendre plusieurs verres donc bon que j'en prenne un à l'avance, ça ne serait pas grand chose. Ça ne changerait pas grand chose de toute façon. C'est mon bout de quelques minutes plus tard, que je vis le jeune homme arriver dans le bar. "Tiens, te voilà !" Dis-je donc au jeune homme le sourire aux lèvres avant de reprendre. "Je t'es pas attendu, j'ai commencé à boire." Dis-je donc avec un petit ricanement. Serte je n'avais pas mes proches avec moi ici, mais bon disons que j'arrivais à me débrouiller. Après tout j'avais été loin de mon frère pendant de nombreuses années. Alors ce n'était pas quelques semaines de plus qui allaient changer quoique ce soit. Ils étaient peut-être bien mieux loin de moi que moi d'eux. Je ne faisais pas toujours les choses bien, alors c'était peut-être bien ainsi, que je sois à Oblivion sans eux. J'étais toujours convaincu que c'était la meilleure chose qui pouvait leur arriver à eux, même si quand même de temps en temps j'avais prouvé que je savais et pouvais faire le bien.
made by black arrow

_________________

Damon Salvatore

“Transmets mes amitiés aux écureuils.” — @Shiya.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 142
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon Mer 14 Fév - 21:27


♛ Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
damon salvatore

▼▲▼

Le texto de Damon arriva pile poil au bon moment. Bon, il se serait sûrement saoulé la gueule avec ou sans lui, mais c'était toujours plus drôle d'avoir un compagnon de beuverie. Bref. Ciaran s'étant encore engueulé avec son double, pour la milliardième fois, il n'avait qu'une envie, celle d'aller bouder dans son coin. Pour ensuite se torcher la gueule. Lincoln avait le don pour lui faire péter les plombs, et l'irlandais le lui rendait bien. Les deux avaient constamment envie de s'étrangler et pourtant, ils n'hésitaient pas à s'entraider si nécessaire. Il fallait croire qu'avoir un jumeau cosmique rendait un peu dingue. Alors lorsque Damon lui proposa un bar du coin, le mutant n'avait pas hésité à accepter. Ça risquait de lui coûter une blinde mais en ce moment, il n'en avait rien à foutre. Il avait tendance à avoir de l'argent qui ne lui appartenait pas sur lui. Il fallait dire que deux ans à explorer cette ville de malheur, le blond avait fini par se faire ses petites combines. Normalement les trucs pas trop complexes se passaient bien. C'était lorsqu'il mettait la barre un peu plus haut que cela avait tendance à foirer, avec sa malchance légendaire ou plutôt sa bêtise monumentale.

Puisqu'il était tout de même un peu tôt, il ne passa pas inaperçu lorsqu'il franchit la porte du bar, comme à son habitude. Heureusement, il n'avait pas encore été banni de cet établissement de la ville. Il ne pourrait pas dire la même chose de l'établissement deux rues plus loin. Et de l'autre encore plus loin. Et ... bref. Sa tendance à provoquer des bagarres, la moitié du temps de manière totalement involontaire, lui avait donné une sale réputation parmi les propriétaires de bar de la ville. Il s'approcha du vampire, qui était tranquillement posé au bar. Voyant que Damon avait commencé à boire sans lui, le mutant eut un sourire amusé. "T'inquiète, je compte bien te rattraper là dessus", répondit-il. Cela relevait plus de la plaisanterie que d'un réel défi, car le cliché des gens de son pays ne s'appliquait pas vraiment à lui, la faute à son éducation cloîtrée dans une communauté fermée. Certes, il tenait l'alcool, mais pas de manière extraordinaire. D'où les situations hasardeuses qui en résultaient par la suite. Et puis, il n'avait aucune chance contre le métabolisme d'un vampire.

Prenant place à ses côtés, il commanda à son tour un verre. "Quoi de neuf ?" demanda-t-il. Il n'était pas le genre à avoir de grandes conversations, parlant de tout et avec n'importe qui. Probablement sa méfiance naturelle des êtres humains.

CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 144
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon Lun 9 Avr - 18:31

Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu.
Ciaran & Damon

Comme à ma plus grande habitude aujourd'hui j'allais me mettre dans un bar et picoler. Après tout c'était déjà ce que je faisais en temps normal à Mystic Falls, alors depuis que j'étais arrivé ici à Oblivion, je ne changeais rien et continuerai de faire les mêmes choses. Surtout qu'aucune des personnes qui étaient ici m'étais connu, je ne connaissais quasiment personne ici. En même temps, on ne peut pas dire que j'étais le genre de gars très ouvert à la discussion. C'est le moindre qu'on puisse dire. Bien au contraire, j'étais du genre à rester dans mon coin à boire et à draguer tout ce qu'il bouge. Heureusement que j'avais fait la connaissance de Ciaran rapidement en arrivant à Oblivion et à ma plus grande surprise, au moins le feeling était passé avec lui et on pouvait dire qu'on était carrément devenu pote tous les deux. D'ailleurs c'était quasiment le seul ami que j'avais que ce soit à Oblivion ou à Mystic Falls. C'était bien pour ça quand arrivant dans ce bar, je lui avais directement envoyé un message pour qu'il puisse m'y rejoindre. Je savais pertinemment qu'il ne me dirait pas non, là-dessus aussi on était pareil. Bon j'avoue que je n'attendais pas le jeune homme avant de commander un verre et pour pouvoir commencer à boire un coup. Après tout, c'était ça qui était nul en étant un vampire, on ne pouvait pas être bourré. Je ne le pouvais jamais. Alors au moins, je pouvais boire tout autant que je le souhaitais sans avoir d'inconvénient.

J'avais donc commencé à boire mon verre quand je vis enfin le jeune homme arriver dans le bar. J'avais le sourire aux lèvres en le voyant venir. Au moins, à deux ça serait beaucoup plus chouette pour boire un verre. Je ne pouvais m'empêcher de dire quand le jeune homme me disait qu'il allait me rattraper niveau alcool ça, ça ne faisait aucun doute. D'ailleurs ça serait bien marrant de le voir bourré celui-là tiens. "Pour ça, je te fais confiance." Dis-je donc au jeune homme le sourire aux lèvres, suivi d'un clin d'oeil. C'est sûr qu'à nous deux, des bouteilles on en vidait des tas. Tous les barmaids du coin nous connaissaient très bien tous les deux. D'ailleurs la plupart du temps qu'on se voyait avec Ciaran c'était pour se retrouver dans un bar de la ville. J'étais bien à Oblivion, mais bon j'aimerais tout de même avoir des nouvelles de mes proches. Même si je n'étais pas mon genre de m'inquiéter, mais pour mon petit frère, ça m'arrivait de temps en temps et pour Elena aussi, surtout depuis que cette dernière était devenue un vampire à présent. "Oh pas grand chose. J'aimais bien enfin trouver quelqu'un que je connais dans cette foutue ville." Expliquai-je donc au jeune homme, celle-là changeait de Mystic Falls ça ne fait aucun doute. "Et toi, qu'est-ce que tu racontes ?" Demandai-je donc au jeune homme brun assis à mes côtés.
made by black arrow

_________________

Damon Salvatore

“Transmets mes amitiés aux écureuils.” — @Shiya.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 142
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon Jeu 14 Juin - 17:41


♛ Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu
damon salvatore

▼▲▼

Le mutant appréciait ce genre de moment, où il n’avait pas à se prendre la tête. Bon, il lui arrivait de faire des conneries, de provoquer accidentellement (ou volontairement, selon son humeur) des bagarres de bar ou de se foutre dans les problèmes jusqu’au cou, mais en général, avec Damon, il pouvait se vider la tête. Être tout simplement un type qui picole en compagnie d’un bon pote. Et peut-être oublier cette ville minable, où il n’arrivait pas à se sentir chez lui autrement qu’en s’attirant des problèmes. C’était facile et sans complexe de simplement discuter et boire jusqu’à plus soif, même si généralement, en vue de la nature de son ami, c’était le mutant ailé qui finissait bourré à la fin de la soirée. Il ne tenait pas aussi bien l’alcool que le vampire, malgré tout le sang irlandais qu’il pouvait avoir dans les veines. Mettez ça sur une éducation stricte et fermée.

Il lui demanda alors de ses nouvelles, après avoir commandé un verre, un air totalement angélique sur les traits pour tenter d’amadouer le barman à l’air bourru. Si c’était l’air naturel de ce type, Ciaran n’imaginait même pas la tête qu’il ferait s’il savait qu’il avait à faire aux fléaux des bars du coin. Peut-être qu’aujourd’hui, ils réussiraient à éviter de se faire bannir de ces lieux. Le mutant aimait bien l’ambiance, ce serait dommage. Il eut un sourire désolé lorsque Damon lui répondit qu’il aimerait bien trouver des têtes familières ici, le blond sachant parfaitement ce que cela faisait d’être coupé des siens. Il l’avait été bien avant son arrivé ici. Une pilule amère qui avait du mal à passer.

Déposant son verre après en avoir pris une gorgée, l’alcool lui brûlant la gorge, il répondit : “Oh, pas grand chose. J’ai réussi à éviter les problèmes ces derniers jours, un vrai record !” Il savait parfaitement qu’il avait un sacré problème à toujours se frotter aux mauvaises personnes, mais il ne pouvait pas s’en empêcher, sa vie de voleur, il y tenait trop. C’était la seule chose qui lui restait. “Il va falloir que je me remette en selle, j’ai quelques plans en tête” Il n’avait aucune gêne à lui parler de ses activités illicites, Damon ne l’ayant jamais jugé sur ça. C’était rare, d’ailleurs. Secouant la tête, il ajouta : “Mais je préfère pas parler boulot, ça porte malheur.” Dans son cas, les emmerdes, ça lui tombait dessus régulièrement. “Du coup, vraiment aucune nouvelle des tiens ? Je pourrais peut-être t’aider, je connais pas mal de monde”, fit-il, malgré le sourire malicieux sur son visage, il était sérieux dans sa proposition.
CODAGE PAR AMATIS

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 144
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon Mer 11 Juil - 11:21

Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu.
Ciaran & Damon

Quand j'étais encore à Mystic Falls, j'avais pris l'habitude de boire aux côtés d'Alaric mon meilleur ami, mais depuis que j'étais arrivée à Oblivion c'était avec Ciaran. Ce n'était pas plus mal, il faisait aussi très bien l'affaire. J'avais même déjà commencé à boire avant que le jeune homme débarque dans ce bar. J'avais toujours eu besoin d'un verre quand j'arrive dans un bar, je n'avais pas le temps d'attendre que le jeune homme n'arrive avant de m'y mettre. Comme il me le disait, il allait me rattraper. A nous deux, c'est vrai qu'on picolait beaucoup. Ça faisait déjà de nombreux mois que j'étais arrivée ici et je ne connaissais toujours personne de Mystic Falls, il y avait personne que je connaissais de là-bas si ce n'était pas malheureux ça quand même. Pourtant je n'avais pas l'impression que ce soit une grande ville, probablement que je me trompais alors. J'expliquai donc au jeune homme que je voudrais bien retrouver quelqu'un que je connais de mon ancienne vie dans cette nouvelle vie, ici à Oblivion. Je lui retournais donc la question pour savoir s'il avait quelque chose à me raconter, le connaissant ça serait forcément le cas.  

Je ne pouvais m'empêcher de sourire quand le blond me disait qu'il avait évité les problèmes ces derniers temps, ce qui était pas mal le connaissant. Ça m'arrivait tellement aussi, alors je pouvais bien le comprendre. "Ah ouais quand même. Félicitation !" Pouvais-je donc m'empêcher de dire en buvant une nouvelle gorgée de mon verre avant de retourner le regard vers le jeune homme à côté de moi pour pouvoir écouter la suite de son histoire. "Je me disais aussi." Rajoutai-je. Effectivement le jeune homme blond ne pas avoir d'ennuis, ça ne pouvait que m'intriguer, je trouvais ça bizarre. "Là, je te retrouve !" Ciaran plus dans les embrouilles, ce n'était plus le Ciaran que je connaissais alors. Ça me rassurait de voir qu'il ne changeait pas au moins. "Ouais et puis, on est là pour se détendre." Parler boulot, ce n'était pas l'heure pour ça. Quand on est dans un bar c'est pour se détendre entre potes et c'est exactement ce qui était prévu pour nous. "Non aucune, je ne sais pas où est passé mon frère." Dis-je donc en pensant à ce dernier. J'avais que la relation que j'avais avec mon frère n'avait jamais été simple, mais ça restait tout de même mon petit frère. "Ah ouais ?" Dis-je donc en entendant sa proposition. Lui qui connaissait du monde, ça pourrait peut-être être utile qui sait. "Pourquoi pas ! Ça ne servira peut-être à rien, mais bon autant essayer de retrouver mes miens. Ça sera mieux que de perdre mon temps à traîner dans les bars." Je passais mon temps à ça depuis que j'étais arrivée à Oblivion sans vraiment chercher de vraie solution pour retrouver les miens, alors l'aide de Ciaran pourrait peut-être m'être bénéfique pour le coup.
made by black arrow

_________________

Damon Salvatore

“Transmets mes amitiés aux écureuils.” — @Shiya.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 142
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon Lun 30 Juil - 22:50

Ciaran n’avait plus de famille, ayant appris à survivre sans, mais il appréciait assez Damon pour lui proposer de l’aider à retrouver les siens. Parce que malgré tout, il se souvenait très bien ce que c’était d’avoir des gens autour de soi, sur qui compter. Le mutant n’était cependant pas prêt à retenter l’expérience. Et puis, il avait trop un caractère difficile. Tous ceux qui gravitaient autour de lui finissaient soit blessés soit blasés par son tempérament de voyou et de connard. C’était bien parce que le vampire avait son petit caractère lui aussi qu’ils arrivaient à se supporter et s’apprécier. Il eut un grand sourire lorsque Damon accepta son offre. « Deal », fit-il joyeusement, tapant le fond de son verre sur le bar après l’avoir vidé d’une traite. « Tu m’enverras toutes les infos que tu as sur eux, noms et tout, je verrai ce que je peux faire », ajouta-t-il.

Puisque son verre était vide, il lui fallait recommander. Hors de question que celui-ci reste ainsi trop longtemps. Après tout, le blond était là pour se déchirer la gueule. Son regard s’éclaira. Autant passer à la vitesse supérieure. Sauf que ça risquait de lui coûter une blinde. Il pourrait tenter de faire les yeux doux au vampire pour qu’il utilise son regard bizarre pour avoir des verres gratos. Ce ne serait pas la première fois. Si Ciaran avait un don de ce genre … Damn il l’utiliserait tout le temps. Il n’aurait d’ailleurs probablement pas besoin de voler autant pour avoir ce qu’il veut. Nop, définitivement pas une bonne idée qu’il ait ce genre de capacité. « J’ai entendu dire qu’ils ont un truc super fort ici. Mais ça coûte une blinde et je suis un peu à sec », fit-il, ajoutant pour fanfaronner et le taquiner un peu en ricanant : « Enfin, si tu es toujours intéressé par notre petit duel ! » Le blond savait qu’il allait le regretter le lendemain, la gueule de bois risquait d’être terrible. Mais tant pis, il avait envie de s’amuser. Les lieux se remplirent peu à peu à mesure que la soirée avançait.

(HJ : j’ai assumé que tu avais cette capacité débloquée dans ce rp, ça sera plus drôle XD)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages postés : 144
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon Mer 1 Aoû - 1:01

Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu.
Ciaran & Damon

Je ne savais pas où étais passé mes proches depuis que j'étais arrivé à Oblivion, ça craignait un peu quand même. On ne pouvait pas dire que j'étais le mec le plus appréciait à Mystic Falls, bien au contraire mais mes amis commençaient à me manquer de temps à autre. Je voulais tout simplement les revoir, pour être avec eux. Bon en même temps, ce n'était pas avec eux que je m'éclatais dans les bars, ça c'était avec Ciaran. C'était le meilleur pour ça. Et je m'amusais bien mieux avec lui pour ça. D'ailleurs en parlant du blondinet, ce dernier me proposait son aide pour retrouver les miens, ce que j'accepta. Après tout, je n'avais rien à craindre de refuser son aide. Ça pourrait m'être bénéfique. "Oui, je te ferais ça. Merci en tout cas." Dis-je donc avant de reprendre. "Toi, t'es vraiment un pote !" Rajoutai-je en attrapant mon verre pour pouvoir en boire une gorgée. C'était dans ces moments-là qu'on pouvait se rendre compte sur qui on pouvait compter et je savais à coup sûr que je pourrais compter sur Ciaran. C'était mon seul et unique pote à Oblivion.

Passer du temps dans un bar, je ne connaissais rien de mieux. C'était le meilleur passe-temps avec un bon pote pour picoler. D'ailleurs nos verres étaient complètement vide. Il fallait très rapidement remédier à ça. Avec Ciaran, on adorait se faire des petits paris pour celui qui peut tenir le plus longtemps à boire de l'alcool. Certes avec mon côté vampirique, je pouvais tenir pas mal de temps sans ressentir les effets de l'alcool, mais à force d'enchaîner les verres, je finirai bien par ressentir quelque chose. C'est évident qu'au bout d'un moment, ça fonctionne. Ce qui montre la compétition beaucoup plus intéressante pour le coup. D'ailleurs le jeune homme assis à côté de moi m'expliquais qu'ils avaient un très bon alcool dans ce bar. "Ah ouais ? Je veux tester !" Dis-je donc avant d'entendre le jeune homme dire qu'il n'avait pas d'argent. Ça c'est sûr que moi aussi, j'en avais pas des tonnes.

"Toujours. Tu me connais, je ne lâche pas l'affaire !" Dis-je donc au jeune homme avec un clin d'oeil. Heureusement que ça pouvait servir d'être un vampire. Il y avait de bon côté que j'adorais utiliser, notamment mon pouvoir d'hypnose. Bon même si depuis que j'étais à Oblivion, mes pouvoirs avaient diminué, mais peut-être bien que ça pourrait marcher qui sait. On aura peut-être un coup de chance. Je fis donc signe au serveur en jetant un coup d'oeil à mon ami avec un sourire sur les lèvres. "Est-ce qu'on pourrait en avoir deux, s'ils vous plaît ?" Pour l'instant, je reste poli. Et encore. "Et vous avez de quoi payer ?" Nous demandait le serveur. "C'est offert par la maison !" Ordonnai-je donc au serveur en regardant le serveur dans les yeux pour utiliser mon pouvoir d'hypnose sur lui. "Et même le deuxième." Rajoutai-je, toujours le sourire aux lèvres. "On va bien rigoler !" Dis-je donc à Ciaran voyant le serveur s'exécuter sans dire un mot.
made by black arrow

_________________

Damon Salvatore

“Transmets mes amitiés aux écureuils.” — @Shiya.


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour savoir qu'un verre était de trop, encore faut-il l'avoir bu ft. Ciaran&Damon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Manoir Dragonstone] “Pour savoir se venger, il faut savoir souffrir.” [Ryujia/Iseul]
» Pour savoir comment se dépoiler le soir...
» Tout ça... Pour ça?! [PV Drago Malefoy]
» Astuce pour plus de difficulté
» C'est l'histoire d'une jeune demoiselle qui a terminé sa présentation (a)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: (bienvenue à oblivion) :: Centre-ville :: Bars & Boîtes de nuit-
Sauter vers: