AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Reflection - Lincoln

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Reflection - Lincoln Dim 3 Déc - 15:57


Reflection
Lincoln && Ciaran

Il faut bien croire qu'il ne retiendrait jamais la leçon. C'en était certes ridicule, à un certain moment, mais il lui était impossible de changer. Le voulait-il vraiment ? Il préférait largement se friter avec tout ce qui bouge, jouer les durs et les salopards, plutôt que de laisser qui que ce soit entrer à nouveau dans sa vie. Ou bien croire en quelque chose. Cela ne lui avait pas réussi par le passé, alors le mutant préférait croire en lui-même uniquement, plutôt que de se reposer sur quelqu'un d'autre. Du moins jusqu'à récemment. C'est avec surprise qu'il était tombé sur son double. On aurait presque cru qu'il se regardait dans le miroir, même si l'autre était un peu plus vieux. Et pas un mutant. Et vraisemblablement, il avait un peu mieux réussi sa vie contrairement au paumé de service qu'il était. La curiosité avait fini par se transformer en méfiance, mais ils avaient fini par s'entendre. En partie. Par moment, Ciaran étranglerait bien son double et c'était probablement réciproque, avec leurs caractères respectifs. Mais il se retenait. Car il était bien le seul à qui il faisait un minimum confiance, surtout lorsqu'il se foutait dans des problèmes inimaginables et qu'il avait besoin de se faire rafistoler pour éviter d'aller dans les hôpitaux, qu'il détestait.

Ce soir n'échappait pas à la règle. L'irlandais avait voulu jouer au plus fin, croyant maîtriser la situation. Il avait fini par comprendre les ficelles de la rue, à comprendre ses mécanismes et ce qu'il faut faire, et ne pas faire. Mais cela ne l'empêchait pas d'être un tantinet arrogant et de penser s'en sortir sans encombre lorsqu'il arnaquait quelqu'un. Il n'avait pas eu le temps de prendre ses ailes à son cou avant de recevoir un coup de couteau dans le ventre. Le fait qu'il ne soit pas mort au bout de quelques minutes lui signifiait que le coup n'avait pas touché quelque chose de trop important, mais la quantité de sang qui s'écoulait de sa blessure était assez impressionnante. Le mutant eut toute la misère du monde à voleter à la manière d'un oisillon bourré jusqu'à l'appartement de Lincoln, manquant tomber de plusieurs étages alors qu'il s'accrochait à la cage d'escalier. Blême et sentant ses forces le quitter, il fit disparaître ses ailes et ouvrit assez facilement la fenêtre. Enfin, facilement. C'était surtout dû au fait qu'il avait trafiqué en douce celle-ci lors de sa dernière visite, pour lui permettre d'entrer plus facilement, sachant que son double détestait qu'il s'invite comme ça. Petite vengeance personnelle, qui lui était bien utile ce soir.

En mode ninja débutant, il enjamba le rebord de la fenêtre, grimaçant de douleur. Mais au final, pris d'un étourdissement et surtout car il faisait sacrément sombre, il se prit les pieds et tomba tête première sur le sol, faisant un boucan monstre.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Electric inhuman
messages postés : 141
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Mar 5 Déc - 15:13



Reflection Ciaràn & Lincoln Ca faisait déjà quelque temps que Lincoln avait rencontré son double. Ca l’avait d’ailleurs troublé ! Il c’était demandé si lui aussi était inhumain… On disait qu’il on avait tous un sosie dans le monde et bien Lincoln était tombé sur le sien ici. Ciaran n’était pas quelqu’un de facile à comprendre. Il avait un sale caractère ! Un autre point commun qu’il avait avec l’étudiant en médecine.  Mais bizarrement, il avait envie de l’aider. Le mutant avait juste l’aire perdu et non pas méchant. Ce qui était vrai en sois, lorsqu’on creusait un peu la coquille qu’il c’était forgé c’était ce qu’on découvrait. Juste un jeune homme perdu dans ce nouveau monde. Bon faut dire, qui n’était pas perdu ici ? Rien n’avait de sens et tout semblait… Si irréelle !

Même si l’inhumain ne faisait pas confiance à l’irlandais, il lui prêtait main forte quand il avait besoin. Il avait toujours le don de ce mettre dans de sale situation… Surement dû à ses mauvaises fréquentations ! C’était même certain ! Trainer dans la rue comme ça, c’était pas une bonne idée. Il aurait bien proposé de vire avec lui mais bon il y avait des associations pour aider les cas comme lui, il avait qu’à s’en rapprocher. Mais il avait la sale habitude de venir s’incruster chez l’inhumain comme s’il était chez lui et ça le mettait souvent dans une colère monstre ! Les voisins n’y voyaient que du feu étant donné leur ressemblance ! Il était très difficile de les différencier sauf si on faisait attention à l’accent lorsqu’ils parlaient. Lincoln étant américain n’avait pas du tout le même que Ciaran qui était irlandais.

Cette nuit là, il n’était pas de garde. Il dormait à poing fermé lorsqu’il fut réveillé par un bruit sourd. Il saisit la lampe, la tête dans le brouillard et vêtu seulement d’un boxer, il prit l’électricité de celle-ci prête à la décharger sur le cambrioleur qui était rentré. Il ce leva alors, illuminant ses mains, et s’aperçut que c’était son double qui était là étalé par terre. Il allait l’engueuler une énième  fois d’être rentré sans sa permission lorsqu’il remarqua le sang.

- Dans quoi tu t’es encore fourrée… Dit-il alors en éteignant ses mains et en le relevant doucement

Il l’aida à aller jusqu’au lit. Il allait allumer la lumière et remarqua alors le t-shirt du mutant rouge de sang. Il prit le premier truc qu’il trouva par terre, c'est-à-dire son t-shirt de la veille et fit un point de compression au niveau du ventre du blond. Il prit alors sa main et la plaça à la place de la sienne tout en continuant d’exercer la pression.

- N’arrêtes pas la compression jusqu’à ce que je revienne dit il alors en sortant de la pièce.

Il savait ce qu’il fallait faire car l’étudiant en médecine savait pertinemment que le mutant refuserait d’aller à l’hôpital. Il allait alors dans sa pharmacie, il avait quelques antidouleurs mais rien de bien fort ainsi que de quoi faire un pansement et nettoyer la plaie. Il avait un nécessaire à couture dans le salon dans le quel il prit alors une aiguille et du fil. Il allait également prendre un chalumeau pour pouvoir stériliser l’aiguille. Il revient alors vers le mutant avant de le forcer à s’allonger car ça lui faciliterai le travail. Il lui retira son haut et commença les premiers soins.

- Tu t’es mis dans quels embrouilles encore ?
dit il alors qu’il nettoyait délicatement la plaie.
© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Jeu 14 Déc - 16:42


Reflection
Lincoln && Ciaran

Le mutant n'avait pas eu le temps de se raccrocher à quoi que ce soit lorsqu'il se sentit vaciller vers l'avant, ainsi il assista à sa propre chute lamentable, ne faisant que réveiller la douleur. Poussant un grognement, il parvint à se rouler sur le côté, pas vraiment conscient qu'il mettait du sang partout. Au moins, il était en sécurité ici. C'était probablement le seul endroit où il ne se sentait pas en danger, mais ça, il ne l'avait jamais dit à Lincoln. Il était trop borné et fier pour ça, alors il préférait donner l'impression que sa manie de s'inviter ainsi était seulement pour enquiquiner son double.

Entendant des pas, il leva la tête. L'obscurité était angoissante, mais dès qu'il vit les paumes illuminées de son double, il se détendit. Même si la moitié du temps, ils avaient envie de s'étrangler l'un et l'autre, Ciaran était soulagé de le voir. La situation aurait pu être beaucoup plus dramatique si l'interne n'avait pas été là. Le mutant n'aimait pas demander de l'aide, mais bon. Un coup de couteau changeait sa vision actuelle des choses. Il grommela une réponse incompréhensible alors que son double l'aidait à se relever, un air presque coupable sur le visage. Il n'avait pas vraiment envie de s'étendre sur le pourquoi du comment il s'était retrouvé dans cet état.

Rapidement, il se retrouva assis sur une surface beaucoup plus confortable que le plancher, une main posée sur sa blessure pour exercer une compression. Il hocha la tête. Compris. Pas lâcher. Il n'avait définitivement pas envie de se vider de son sang. Lincoln de retour, le mutant parvint à s'allonger, tentant de réprimer la grimace de douleur. "Pourquoi tu penses toujours que c'est moi qui aie cherché les problèmes", bougonna-t-il, lui laissant le champ libre. Voyant la plaie, sa grimace revint. Ce con ne l'avait pas raté. Il n'aurait définitivement pas dû tenter de l'arnaquer. Poussant un soupir, sachant qu'il n'avait pas du tout l'air crédible, il enchaîna : "J'ai emmerdé les mauvaises personnes, je ne pensais pas qu'il aurait un couteau sur lui ..." Les risques, il n'y pensait que très rarement. Et souvent, il était trop tard lorsqu'il regrettait de s'être lancé dans une sacrée aventure. "Je vais pas mourir, hein ?" Ça faisait vachement mal en tout cas, heureusement, la douleur le faisait garder pied, se sentant un peu groggy par la perte de sang. Dire qu'avant, il aurait guéri en quelques secondes. Saleté de monde pourri.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Electric inhuman
messages postés : 141
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Lun 15 Jan - 15:19



Reflection Ciaràn & Lincoln Tout en nettoyant la plaie il écoutait ce que disait le mutant. Lincoln essayait d’être délicat avec le blond qui avait du se battre au vue des hématomes autour de la plaie. Il lui demanda pourquoi il pensait toujours que c’était lui qui cherché les problèmes. C’était évidant non ?! Il fréquentait les mauvaises personnes. Il a d’ailleurs eu confirmation de ses doutes lorsque l’irlandais finit par avouer qu’il avait emmerdé les mauvaises personnes.

- Quelque part je n’avais pas tord de penser que tu avais cherché les problèmes…

Il ne put se retenir de rire lorsqu’il lui demanda s’il allait mourir.

- Ooh oui tu vas mourir très lentement

Il ce mit à rire à nouveau avant d’ajouter.

- Ca va je plaisante ! Tu ne vas pas mourir, tu crois vraiment que quelqu’un veut de toi la haut ? Ce n’est pas encore ton heure crois moi mais tiens toi bien je vais te recoudre.

Il prit alors l’aiguille qu’il stérilisa à l’aide du chalumeau, une fois celle-ci refroidit il lui fit alors les points nécessaire. Il hésita quelques instants avant de lui dire de rester ici quelques temps. Il n’avait pas confiance en lui, c’était qu’un voleur mais il fallait avouer qu’il s’était pris d’affection pour lui et qu’il ne comptait pas le laisser repartir comme ça.

- Tu devrais rester ici quelques temps, au moins le temps que tu guérisses… T’es sure de ne pas vouloir aller à l’hôpital pour quelques examens supplémentaire ? La chirurgie ce n’est pas mon domaine dit-il alors en lui mettant un pansement.

Il allait vers son placard et lui lança un t-shirt propre.

- Inutile de te dire qu’il s’appelle Reviens… Au faite, comment t’as fait pour rentrer ? T’as fait un truc la dernière fois que tu es venue non ?

L’inhumain devait mettre toute sa volonté pour rester calme et ne pas s’énerver.  Mais il devait avouer un truc, c’est qu’il était impressionné. Il avait réussi à le berner, il était plus intelligent qu’il ne voulait bien le montrer.  Lincoln allait vers la fenêtre et découvrit un vulgaire morceau de ficelle qui pouvait empêcher le verrou de la fenêtre.  Quelques étincelles jaillir des mains de celui-ci qui essayait tant bien que mal de contenir la colère qui montait.  Il jeta alors la ficelle par la fenêtre et ferma celle-ci.

- T’es pas croyable ! Comment veux tu que je te fasse confiance si tu me fais des coups comme ça ?!

Il s’approcha alors du placard pour prendre des couvertures et lui dit.

- Au faite oublies ma proposition, tu restes ici que cette nuit, demain avant que je parte bosser t’as intérêt à être parti et que je te reprenne plus à rentrer ici par la fenêtre ou même par la porte !

Il lui balança les couvertures sur la tête également.

- Je te laisse aller sur le canapé et si un objet disparait, tu peux être sure que je te ferai pas de cadeau ! dit il alors qu’il avait de plus en plus de mal à contenir sa colère.

Il a jamais était aussi en colère après lui mais il avait dépassé les bornes.  De nombreuse fois les doubles ont eu des engueulades pour tout et n’importe quoi mais Ciaran savait que Lincoln avait horreur qu’on rentre chez lui comme ça. L’électricité ne s’arrêtait plus dans les mains de l’inhumain et il dut sortir de la pièce pour ne pas blesser le mutant. Il venait de le recoudre, inutile de le bruler. Il allait alors dans la salle de bain pour ce calmer.

© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Dim 21 Jan - 19:26


Reflection
Lincoln && Ciaran

Le mutant avait vraiment pas envie de mourir, malgré les mauvais choix qu'il n'arrêtait pas de faire. Même si, à vrai dire, il se sentait bien seul. Ayant vécu en communauté toute sa vie, se faire rejeter par celle-ci avait eu des séquelles. Il bougonna un peu lorsque son double lui dit qu'il allait mourir, avant de se foutre de sa tronche. Il le fusilla du regard en réponse, mais se retint de dire quoi que ce soit, après tout, c'était le médecin qui était en train de le recoudre. Ça la foutrait mal qu'il le mette en rogne alors qu'il avait une aiguille très pointue entre les mains. Le blond détourna les yeux mais n'émit pas un son, malgré la douleur. Ouep, son pouvoir de régénération lui manquait. Une banale blessure de ce genre n'aurait pas fait long feu. Il avait tout de même tendance, même à 100% de ses capacités, à oublier qu'il n'était pas invulnérable.  

Surpris par sa proposition, il le regarda du coin de l'oeil alors qu'il posait un pansement. Venait-il vraiment de lui proposer de rester ? Le mutant n'aurait jamais pensé cela de lui, surtout en vue du caractère exécrable de l'ailé. Et des coups un peu vaches qu'il pouvait lui faire. Il n'était définitivement pas habitué à ce qu'on lui propose de l'aide. Il secoua la tête à sa proposition d'aller à l'hôpital pour s'assurer que tout allait bien. C'était hors de question. Il détestait ces endroits. Surtout qu'ils auraient tôt fait de découvrir qu'il n'était pas totalement humain. Et s'il tolérait plutôt difficilement la curiosité face à ses ailes, il en avait marre de la haine des humains envers les siens. Même si ce monde était différent. Il y aurait toujours quelqu'un pour le regarder de travers.

Lincoln lui passa alors un t-shirt propre, lui demandant comment il était entrer. Oups. La question épineuse. Un air qui se voulait innocent sur le visage, mais qui ne l'était pas du tout - connaissant son incapacité de mentir convenablement, il secoua à nouveau la tête. Eh merde. Il eut une grimace contrite lorsque l'inhumain alla inspecter la fenêtre. Peut-être qu'il ne verrait rien, si ? Loupé. Ciaran, trop fatigué par sa blessure pour se défendre, resta silencieux. Mais il se crispa lorsque son double lui révoqua sa proposition de rester. Piqué au vif, il persifla : "J'avais pas l'intention d'accepter de toute manière." La colère faisait accentuer son accent. Il savait que son comportement était enfantin, mais tant pis. Maugréant alors que son double disparaissait dans la salle de bain, il enfila tant bien que mal le t-shirt et se traîna tout aussi difficilement jusqu'au canapé. Même si au fond de lui, il savait que Lincoln avait le droit d'être en colère, il ne pouvait s'empêcher de l'être aussi. Mais il était aussi blessé.

Borné, et ne sachant pas trop pourquoi, le mutant se remit sur ses pieds et se traîna vers la porte fermée de la salle de bain. Même s'il avait la tête qui lui tournait dangereusement. C'était probablement ça aussi, il n'avait plus toute sa tête. Sans vraiment se gêner, il tourna la poignée et poussa doucement la porte, appuyé contre l'encadrement. "Désolé", marmonna-t-il à l'intention de l'inhumain. Oui, il l'était vraiment. Mais il n'était pas du genre à le dire, c'était pratiquement un miracle. "Mais je t'ai jamais volé quoi que ce soit." Aucune idée de pourquoi il avait eu envie de mettre ça au clair. Il était un peu blessé de savoir que son double pensait qu'il aurait été en mesure de lui voler quoi que ce soit, même si son comportement laissait à désirer la plupart du temps. Son regard rencontra son reflet dans le miroir, ce dernier lui renvoyant son visage beaucoup plus pâle que d'habitude.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Electric inhuman
messages postés : 141
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Dim 4 Mar - 13:59



Reflection Ciaràn & Lincoln L’inhumain resta un moment dans la salle de bain à regarder son propre reflet dans le miroir. Il avait l’impression de voir le mutant le regarder… C’était fou cette ressemblance ! A quelques années prêt et à quelques poils de barbe prêt également. Ca ne l’aida pas à ce calmer il envoya une décharge électrique en direction de la prise électrique pour éviter de casser quoi que ce soit mais il fit disjoncter le compteur car il y a eu surcharge. Il soupira, il aurait du garder son calme dieu sait qu’elle genre de connerie pouvait faire son double. Il alluma l’eau et s’en passa un coup sur le visage. Fallait qu’il ce calme car il faudrait s’occuper du blond cette nuit, pour veiller que les points de suture ne prêtent pas, l’étudiant n’était pas encore à l’aise avec le faite de recoudre une plaie.

Lincoln allait sortir de la salle de bain lorsque Ciaran lui fit face et lui dit un désolé. La surprise pouvait ce faire ressentir sur le visage de l’inhumain. Quoi ?! L’irlandais qui s’excuse ?! Il en aurait presque perdu l’équilibre tellement ça semblait improbable ! Ca venait sans doute des médocs ou il ne sait quoi… Il enchaina ensuite sur le faite qu’il n’est jamais rien volé.

- Et bien que ça continue ainsi alors ! Mais pourquoi avait tu besoin de me le préciser ? Ce n’est pas pour autant que ma porte te sera grande ouverte !

Le blond le contourna pour sortir, fallait qu’il aille remettre l’électricité. Toujours en simple boxer, il allait en direction du compteur qui ce situer au garage et allait remettre le courant. Une fois celui-ci remit, il s’approcha du mutant et lui dit.

- Essayes de dormir un peu, pour le rétablissement c’est mieux, si t’as besoin il y a du paracétamol dans la pharmacie, demain je vais essayer de te choper un antibio au boulot donc reste dans le coin que je puisse te la filer, en attendant il doit en rester une plaquette


Recemment, le mutant était tombé malade et le médecin lui avait prescrit un antibiotique à large spectre. Une chance pour Ciaran mais Lincoln savait qu’il en restait pas beaucoup. Il retourna dans sa chambre, il était crevé mais fallait encore qu’il change les draps qui étaient taché de sang et nettoyer le parquet.  Il enleva alors les draps et passa par le salon pour aller chercher la serpillère et nettoyer tout le chantier qu’avait mené  l’irlandais. On avait presque l’impression qu’un crime avait été commis vu la marre de sang qu’il y avait a terre. Faut dire que la région du ventre était pas mal vascularisé par endroit et des quantités de sang impressionnante pouvait en couler. Une fois sa tache terminée, l’inhumain put ce poser  dans son lit pour profiter de ce poser un peu. Il ne dormait pas ayant peur de ce que pouvait faire son sosie de l’autre coté de la porte. Il avait d’ailleurs laissé celle-ci ouverte et il avait vu sur le canapé comme pour le surveiller.


© Justayne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Mar 6 Mar - 15:55


Reflection
Lincoln && Ciaran

Lui ? S'excuser ? Cela devait être le coup de couteau. Ou sinon, il avait reçu un coup sur la tête. Il était rare qu'il le fasse, cela en relevait effectivement du miracle. Mais une partie de lui, moins bornée et fière, en voulait pas que son double croit qu'il en avait profité pour le voler, depuis tout ce temps. Certes, il ne niait pas être un voleur, mais savoir que Lincoln avait pu penser qu'il aurait pu le voler l'avait blessé plus que ce qu'il ne le croyait. Il haussa les épaules lorsqu'il lui demanda pourquoi il avait eu le besoin de s'excuser, n'ayant pas envie de parler de ça. Alors le mutant se retrancha dans son mutisme, chose facile puisque son double le rembarra à nouveau. Tant pis, il avait dit ce qu'il avait à dire. Lorsque le médecin lui conseilla d'aller dormir pour mieux se rétablir, Ciaran ne rechigna pas. De toute manière, s'il restait ainsi, il allait finir par s'étaler à nouveau au sol, il le sentait. Prenant ce qu'il avait à prendre pour calmer la douleur, il garda le silence et alla sagement se coucher, s'écroulant presque sur le canapé.

Prudemment pour ne pas rouvrir sa blessure, il s'allongea, fixant le plafond. Il ne jeta pas un regard en direction de la chambre de Lincoln. Il aurait été certainement vexé de constater que ce dernier le surveillait. Même si d'un côté, pouvait-il vraiment lui en vouloir ? Il avait semblé assez remonter un peu plus tôt, avec l'histoire de la fenêtre. Poussant un soupir, grimaçant lorsque sa blessure le relança, il finit néanmoins par s'endormir, complètement à bout de force. C'était bien seulement dans cet état qu'il arrivait à ne pas faire de bêtise ! La nuit passa d'une traite. Avant de s'endormir, le jeune mutant s'était dit qu'il fouterait bien le camp avant que son double ne se lève, malgré sa recommandation de rester dans le coin pour qu'il lui file des antibiotiques. Ça ne serait pas la première fois qu'il file en mode ninja après que Lincoln l'ait rafistolé. Mais ses plans tombèrent à l'eau, puisque son sommeil se prolongea plus qu'il ne l'aurait pensé. Du moins, s'il pouvait appeler cela. Au bout de quelques heures, au petit matin, son sommeil s'était fait plus agité et fiévreux. Cauchemars ou conséquence de sa blessure ? Lorqu'il parvint à s'extirper des bras de Morphée, fiévreux, il sut qu'il n'aurait pas la force de foutre le camp comme il avait souhaité le faire, ce qui le fit grogner.
(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Electric inhuman
messages postés : 141
âge réel : 22

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Mer 8 Aoû - 12:13

Lincoln ne passa pas une bonne nuit. Sachant son sosie dans la pièce d’à coté, il ne put s’empêcher de s’inquiéter. Il avait beau s’énerver après lui il c’était attacher à lui. Surement du à la ressemblance aussi bien physique que sur certain trait de caractère. Il avait l’impression un peu de ce retrouvé quand il était jeune et c’est pour ça qu’il voulait protéger le mutant. Ils étaient bien différents mais tellement ressemblant également.  Il espérait qu’une fois leur monde retrouvé, qu’il ne perdrait pas contact. Il était un peu le petit frère qu’il avait toujours voulut avoir, celui qui est casse pied mais qu’on aime quand même.  Il le regardait alors au travers la porte, plus pour voir si tout va bien que par manque de confiance en lui. Car bon l’étudiant doit l’avouer, il c’était un peu emporter tout à l’heure…  Mais il ne regrettait pas ses paroles ! Il avait été dur c’est vrai mais le mutant a ce don de le faire sortir de ses gonds.

Il finit par fermer les yeux, pour essayer de dormir et s’endormit d’un sommeil léger. Il fut réveillé par l’irlandais qui tentait de ce lever. La tête dans le brouillard, l’inhumain se lève et va voir alors son patient du jour.

- Tu n’as pas l’air en forme


L’inhumain s’approche de lui et lui pose alors la main sur le front.

- Température… Signe d’une infection ça…


Il allait dans la salle de bain et revient avec un gant de toilette frais et lui passe sur le front doucement. L'étudiant s'inquiétait un peu pour le mutant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE
messages postés : 159
âge réel : 23

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln Mar 14 Aoû - 12:23

Son plan de filer à l’anglaise tombait à l’eau. Bordel, il ne s’était jamais senti aussi mal. Ce serait le summum de la malchance s’il crevait maintenant, des suites de cette blessures, alors qu’il savait que sa capacité à se régénérer était à portée de main. Tout près. Saloperie de monde. Poussant un grognement car il n’arrivait pas à se lever, le mutant se laissa tomber sur le canapé, ne faisant qu’accentuer la douleur. Son agitation semblait avoir réveillé Lincoln car il le vit s’approcher du coin de l’oeil. Dans l’état où il était, avec la fièvre, Ciaran se fichait pas mal de ce qu’ils s’étaient dit hier. Il était inquiet. Le mot infection se fit entendre et le voleur grimaça, se sentant entraîner dans un état de semi-conscience maladive. La fraîcheur sur son front lui fit du bien momentanément et il rouvrit les yeux, un peu vitreux. « Pas d’hôpital, s’il-te-plait », balbutia-t-il. Lincoln savait à quel point il détestait ces endroits. Même si dans son cas, il allait sûrement devoir considérer à y mettre les pieds.

Se sentant partir dans la brume, il lutta quelques instants pour rester conscient, mais rien à faire. « Ils étaient en danger, c’était la seule chose à faire ... », grogna-t-il soudainement, parlant à un souvenir qui s’était imposé dans son esprit, remplaçant le visage de son double par un autre. Chouette, des hallucinations. Clignant des paupières, il eut soudainement l’air terrifié. « Pourquoi vous faites ça … Monstres … » Un frisson glacé le fit trembler un instant. Il sembla alors émerger de son état semi-comateux. « Lincoln ? », murmura-t-il, cherchant son double du regard, avant de perdre à nouveau connaissance, cette fois complètement.

Quelques minutes, ou quelques heures passèrent, difficile à dire dans son état. Plus les secondes s'égrènent, plus son état empirait. S’il avait été conscient, il aurait certainement commencé à avoir peur de mourir. Puis soudainement, il reprit des couleurs. Toujours inconscient, son souffle rapide ralentit. La fièvre retomba aussi soudainement qu’elle était arrivée. Sous son pansement, la blessure se refermait doucement.
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Message(#) Sujet: Re: Reflection - Lincoln

Revenir en haut Aller en bas
 
Reflection - Lincoln
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» reflection matinale
» Reflections of Fidel: The lesson of Haiti
» La reflection de Plumage Fauve
» Cassandre ~ "The reflection of souls is like a mirror, but my mirror, it is crack." [Acid]
» (M) Brett Dalton - you're my lethal reflection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: (monde d'oblivion) :: Les États Unifiés :: Oblivion :: Résidences-
Sauter vers: