AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 At last we will have our revenge {Aergoku Oestori & Aramis & Tirall Oestori}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Brahama Rens
messages postés : 25
âge réel : 32

MessageSujet: At last we will have our revenge {Aergoku Oestori & Aramis & Tirall Oestori}  Mar 14 Nov - 18:00

At last we will have our revengeLe mal élabore toujours une douleur encore plus forte à travers le besoin incessant qu'ont les hommes de vouloir se venger à hauteur de leur haine.
Oblivion, un excellent terrain de chasse pour un Sorcier de Dathomir. Ce tableau aurait PU être PARFAIT, si je n’avais pas perdu la plupart de mes pouvoirs. Il m’a fallu plusieurs jours pour comprendre que je n’étais pas le seul affecté et que mes pouvoirs sont acquis, il faut juste les « retrouver ». Je m’y attèle à la tâche, je veux redevenir le puissant frère de la nuit que je fus.

Je vais devoir reprendre les choses en main, en tant que leur Empereur, tout ceci est inacceptable ! J’entends des voix dans ma tête, qui comme bien souvent se moque de moi. Ils m’énervent à tous m’agresser ces êtres inférieurs ! Je vais leur montrer pourquoi tout le monde DOIT me nommer EMPEREUR.

Ce n’est pas la seule chose que je dois faire, non … Il y a une certaine personne qui serait ravie de me revoir. Mon ancienne esclave sexuelle Xodrue Mugrega se trouve à Oblivion ! Au début, je pensais que c’était une mauvaise blague de mauvais goût. Or il se trouve bien qu’elle est ici. Mais pas sous ce nom-là, ceux qui la connaissent bien la nomment Aergoku Oestori. Autre détail celle-ci est plus âgée que lorsque je l’ai vu la dernière fois.

J’ai donc mené ma petite enquête pour savoir où elle habite dans cette cité. De la vieille ville en passant par le quartier moderne puis la citée des lumières. J’ai récolté des informations souvent sous la torture. Il m’a fallu un certain temps pour savoir son emplacement, j’ai eu une aide quelque peu involontaire parmi les gardes d’Oblivion.

Remonter le filon pour tenter d’en savoir plus sur cette délicieuse et tendre Zabrak. J’ai découvert qu’elle habite dans la cité des lumières pas loin de la Cantina du Quai 6. Je ne connaissais absolument pas cette zone. J’ai été faire quelque repérage, j’ai été surpris du niveau technologique.



Il est temps de récupérer ce qui m’appartient, mon esclave sexuelle n’est à personne d’autre ! Car j’ai appris qu’elle n’est plus seule, mais qu’un autre homme que moi son Maître, l’accompagne du nom d’Aramis. JAMAIS, elle lui appartiendra. Elle est MIENNE.

Je ne suis pas au courant que sa coéquipière est également présente. Mais mon esclave va devoir me donner des explications sur ce qu’il s’est passé sur Korriban. Je me souviens que lorsque je courrai dans le sable pour rejoindre mon vaisseau, la planète était tombée aux mains de l’ennemi. J’ai bien l’intention de connaître le fin mot de l’histoire, pour cela allons rendre une petite visite à « Aergoku ».

Contrairement à ce que l’on pense, je ne vis pas dans la ville moderne ou la cité des lumières. Je suis dans la vieille ville, cela me convient parfaitement. Sur ma planète Dathomir, je vivais dans une hutte sans avoir forcément de « technologie » avant que l’Empereur Vitiate vienne me chercher. Mon modèle, mon seul véritable Maître.

Sortant de mon logis avec mon ancienne tenue de sorcier (puisque je suis shaman à la base), je marche tranquillement jusqu’à la cité des lumières. Quelques heures plus tard, j’arrive dans le secteur tout en observant les alentours. Un jeu de patience débute donc pour retrouver mon ancienne Esclave, car j’ignore si elle est présente ou non. Je vais devoir espionner, je trouve donc un endroit idéal et commence à regarder les allées et venues dans cet étrange immeuble en forme triangulaire.

Après plusieurs heures, je finis par voir ma cible en compagnie d’Aramis. La nuit est en train de tomber. Affichant un sourire maléfique. Je les observe attentivement, les laissant pénétrer dans le bâtiment, je suis à la recherche du système de surveillance. Les voix dans ma tête continuent de me harceler. Laissant ma colère exploser tout en trouvant ce que je cherchais. Je constate que cette technologie m’est totalement inconnue.

J’étrangle l’un des employés tout en menaçant les autres. Malheureusement pour moi, l’un des employés enclenche l’alarme, elle est tellement forte que j’en ai des migraines insupportables. Laissant ma colère prendre le dessus, je les tue tous sans exception. Étant incapable d’éteindre cette alarme, je quitte les lieux au plus vite.

Arrivant à destination, l’ascenseur s’ouvre et je me trouve devant un champ magnétique. En face de moi à bonne distance, la fameuse Zabrak en armure et lance laser allumée. Affichant un très mauvais sourire, je lui dis :

- Je dois te féliciter et te faire part de ma grande admiration face au combat que tu as mené si vaillamment pour une idéologie qui semble te tenir à cœur : ta liberté. Rares sont ceux qui ont osé me porter l’affront de me faire tourner en dérision… Mais tu n’es qu’une esclave et une esclave ne devrait jamais s’affubler pareils tourments en caressant des rêves utopiques de liberté et d’indépendance. Accepte ta condition, cela vaudra mieux pour toi car avec moi, jeune fille, on ne s’évade pas. Coopère et je pourrais me montrer indulgent voir peut-être généreux. Défis-moi et je te promets les plus grands tourments de ton existence à toi et ton ami.
- Cela ne peut être possible ... Vous ici ... Je ne vous laisserai pas lui faire du mal. Votre jugement est proche, qu'Izax vous emporte et vous brûle pour l'éternité. Vous ne m'aurez pas une seconde fois !

Alors que nous parlons, la barrière se désactive par elle-même, allumant mon double sabre laser à lame rouge, je le positionne devant moi. Je laisse la haine m’envahir, mais je me rends vite compte que je risquerai de la tuer avec mon arme ou l’inverse. Je fais tournoyer mon arme autour de moi, puis le passe au-dessus de ma tête tout en me rapprochant de ma cible. Maintenant, je change de technique en faisant pareille, mais de gauche à droite de plus en plus rapidement.

Une seconde d’inattention et la voilà qu’elle me projette de très puissants éclairs sur moi. Secouant la tête, je recule tout en faisant mon possible pour l’empêcher de m’approcher. Je fais tournoyer mon double sabre dans mon dos. J’ignore quels sont les pouvoirs que mon adversaire possède. Tout ce que je constate c'est qu'elle est bien plus puissante que la dernière fois ou je l'ai affronté.

Ce combat risquera bien d’être bien plus dur que prévu ! Je ne dois en aucun cas la laisser me dominer. Malheureusement, je suis incapable de lui aspirer de l’énergie vital. Je vais être forcé de m’y prendre autrement. Parant un maximum ces coups de lance laser, je dois faire très attention à son bouclier. Plus les minutes passent, plus elle me frappe avec brutalité et puissance.

Je réussis à la déconcentrer en tentant de m’attaquer à Aramis. J’en profite alors pour puiser dans la magie des ombres avec une incantation. Soulevant mon bras, je commence à serrer autour du coup de mon ancienne esclave dans le but de l’étouffer.
© 2981 12289 0

_________________
My power is only equal to cruelty
I get closer to the goal, soon the young sister of aalwan will be mine. She protested at my feet and nothing will stop me. I'm the emperor of the sith, i will impose my wish on Oblivion
Revenir en haut Aller en bas
 
At last we will have our revenge {Aergoku Oestori & Aramis & Tirall Oestori}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revenge Kill
» Frodon • It is useless to meet revenge with revenge: it will heal nothing.
» Test - Quel personnage de Revenge êtes-vous ?
» Extreme Warfare Revenge
» Apollon Σ Revenge arm for the lost souls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: Bienvenue à Oblivion :: La Cité des Lumières :: Résidences-
Sauter vers: