AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Arraché de son monde (Aergoku)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Anvenegos
messages postés : 49
âge réel : 27

MessageSujet: Arraché de son monde (Aergoku)  Jeu 26 Oct - 0:12



Arraché de son monde ft. Aergoku



Enfin, je partais à l’aventure. Le moment tant attendu arriva : le départ du vaisseau Draenai pour la planète d’Argus. J’ai appris que c’était la faute d’Illidan si la planète mère des démons était arrivée à notre portée. Bref, je me félicite moi-même d’avoir réussi à me hisser à travers tout le monde pour faire part de l’expédition. Une aventure qui va me permettre de mettre en valeur mes compétences magiques durement apprises.

Le moment était venu de faire le décompte afin de faire un saut à la vitesse de la lumière. Plus le décompte se rapprochait du zéro, plus que mon coeur battait très vite. C’est avec une grande pulsation lumineuse que le vaisseau du Vindicaar du ciel d’Exodar. Je vis une lumière m’entourer jusqu’à en voir tout blanc, aveuglé par la lumière elle-même. Puis tout d’un coup, je vis une fraction seconde les ténèbres. Après quelques secondes, je réalisai que j’étais dans une forêt. Tout ceci n’avait aucun sens. Une douleur atroce s’empara de tout mon être. Je ne pu m’empêcher de laisser échapper un cri de douleur. Je mis une main contre mon ventre. J’ai l’impression que mes tripes étaient en train de surchauffer et que je n’avais pas mangé depuis des mois. Je m’adossai contre un arbre, cette douleur m’empêcha de marcher.

Je ne reconnais pas les lieux, j’ai cru que je me suis fais téléporté dans la forêt de Val’Sharah. Je ne vis pas de licorne à la crinière verte, ni de cerfs en abondance et ni de druides qui veillaient à cette forêt soit bien. Je suis donc ailleurs, où exactement ? Dans la forêt d’Elwynn ? Je suis dans l’incompréhension totale. La douleur fini par diminuer de son intensité. Je réussis à me lever. Je ne dois pas rester ici trop longtemps, surtout que je ne sais pas où je suis. Je décidai d’incanter afin de me téléporter à Dalaran. Mon père Kalec doit être dans la citadelle violette. L’incantation se passa bien, je vis la lumière bleue et violette m’entourer, mais au moment de la téléportation, une douleur atroce se répartit sur tout mon être, la même que j’avais ressenti il y a quelques minutes. Je ne comprends absolument pas, pourquoi je ne réussie pas à faire un simple sort de téléportation ? Qu’est-ce qu’il m’arrive ? Bien sûr, j’ai crié comme si mon corps avait été piétiné par des géants. Je m’en veux d’avoir crié si fort puisque j’ai dû réveiller tout ce qui vivait dans cette forêt...allô la discrétion.

Accroupi sur un tronc d’arbre couché au sol, main droite à mon ventre, je vis une femme non loin approcher. Je décidai de bouger ma main gauche en sa direction en disant tout haut :

« Hey oh ! J’ai besoin d’aide ! »

Perdu et confus comme je suis, je n’avais pas le choix de demander à l’aide. Lorsqu’elle fut assez proche, je lui demandai :

« Dans quel coin d’Azeroth sommes-nous ma très chère dame ? »

J’ai été élevé à traiter tout le monde avec respect, enfin, il y a certain qui ne mérite pas de se faire respecter, mais je ne connais pas cette femme. Pour favoriser une bonne rencontre, il est préférable d’utiliser le respect en abordant l’autre. J’espérai fortement qu’elle puisse identifier l’endroit. Si je suis réellement dans la forêt d’Elwynn, ça veut dire que je suis proche d’Hurlevent.





Tunic d'Anvenegos
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MARRAINE
Exarch of Zakuul, Eternal Protector
messages postés : 285
âge réel : 32

MessageSujet: Re: Arraché de son monde (Aergoku)  Jeu 26 Oct - 15:27

 Arraché de son monde


World of Warcraft Wrath of the Lich King - Angrathar's Shadow

Le mal du pays, le manque de mon monde se fait ressentir. Je me sens de plus en plus étrangère ici. Zakuul me manque terriblement, mon ancienne vie palpitante et la considération de notre peuple à mon égard. Je ne me sens pas véritablement chez moi à Oblivion, cela me met tellement mal à l’aise. Sans parler du fait qu’il y a démon parmi nous, c’est la pire chose qui eut pu arriver à cette ville. L’équilibre parfait est menacé et c’est sur mes épaules que cela retombe. J’aurais grandement préféré la venue de notre Empereur Immortel Valkorion ou même sa terrible fille : Vaylin.  

Comment pourrais-je l’oublier elle, nous n’avons pas besoin de l’attendre pour ressentir sa présence. Je me souviens très bien de sa puissance et de ce qu’elle était capable de faire aux Chevaliers si elle n’était pas satisfaite. Combien d’entre nous sont tombés sous les excès de zèle de Vaylin ? Un peu plus d’une centaine, seul Thexan arrivait vraiment à la calmer. Plusieurs fois, j’ai subi ces colères dont une que je n’oublierai jamais. Tout ça parce que j’avais recadré son autre frère : Arcann. La fille de Valkorion s’était servie de l’étranglement de force pour me punir. Sans l’intervention de Thexan et de Tirall, celle-ci m’aurait brisée la nuque.

Sortant de ma poche un poignard que ma sœur m’avait donné, j’observe le reflet. Je me trouve dans la forêt d’Oblivion. Elle me fait penser au Marais sans fin, à la seule différence que le climat n’est pas brumeux et tropical. Que les arbres n’ont pas la même forme. Qu’il y a des choses étranges qui vivent ici, mais cela ne me dépayse pas vraiment. Au contraire, j’aime me perdre par ici. Je faisais pareil sur Zakuul quand je n’étais pas de service.

Assise en tailleur en plein milieu de cette forêt, je me concentre sur le Destin. Je tente d’entrer en médiation, mais je n’y arrive pas. Fermant les yeux, j’entends uniquement le bruit des étranges animaux peuplant cet endroit.  Je ne porte pas mon casque, il est à mes côtés tout comme mon bouclier. Mon pique-laser est réduit caché sous mon bagne.

Ma blessure à mon œil gauche me fait très mal, déjà fragilisée par mon ancien combat contre un Rancor des Marais. Ma cicatrice à du mal à guérir malgré le kolto. La douleur me rappel qu'il faut toujours fait très attention à ce qui m'entoure. Je ne suis pas tout à fait seul, ZO-789 n’est pas loin, elle patrouille.

De vague murmure, le Destin semble « perturber » par quelque chose. Pour l’instant, j’ignore ce que c’est. Or cela devient de plus en plus intense. Je me concentre sur cela, puis soudainement, j’entends :

- Hey oh ! J’ai besoin d’aide ! crie un homme.

Me relevant aussitôt, rangeant mon poignard, récupérant mon casque, je vais à la recherche de cet appel. Je cours au plus vite, puis j’aperçois un homme couché prêt d’un tronc d’arbre. Il a l’air mal au point, me baissant calmement tout en l’observant. Je l’entends me dire :

- Dans quel coin d’Azeroth sommes-nous ma très chère dame ? me demande cet étranger complètement perdu.
- Bonjour Étranger, calmez-vous tous va bien. Je crains ne pas connaître cet endroit. Vous vous trouvez à Oblivion. Ne bougez pas, laissez-moi vérifier si tout va bien. lui dis-je très calmement.

Me mettant à genou tout en posant mes affaires. Je sors ma petite boite de secours que j’ai toujours avec moi, l’ouvrant. Je trouve le petit scanner et l’enclenche. Quelques secondes plus tard, ZO-789 me rejoint en restant légèrement derrière moi. Et c’est là que viennent ces perturbations ! Je les ressens de plus en plus à travers moi.

- N'ayez crainte, vous êtes en sécurité avec moi. Vous êtes arrivez juste maintenant ? demande-je curieuse.
©️ 2981 12289 0

_________________


I'll always be here for youI am the one star that keeps burning, so brightly. I'm with you, Whenever you tell. For I am all I've done. Remember, I will still be here, As long as you hold me, in your memory. Then I will never die.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Anvenegos
messages postés : 49
âge réel : 27

MessageSujet: Re: Arraché de son monde (Aergoku)  Ven 27 Oct - 15:33



Arraché de son monde ft. Aergoku



Mon geste d’interpellation envers la jeune femme fonctionna, même qu’elle arriva avec une seconde femme. Probablement son amie ou sa coéquipière d’aventure. J’abordai un léger sourire à leur rencontre malgré le fait que je ne sois pas en forme. Je lui demandai donc dans quel coin d’Azeroth nous étions et elle affirma quelque chose d’alarmant : elle ne connaît pas ce lieu. Cette affirmation me pris par surprise, j’avais un regard figé dans la peur. Si elle ne connaît pas le nom d’Azeroth en soi, c’est parce que je ne suis plus sur ma planète. Impossible que ça soit Argus, j’ai vu l’état de la planète avant d’y aller et c’était pratiquement impossible qu’il reste des forêts de ce genre dans cette planète rongée par la magie du fel. Mon regard se détacha pour regarder vers le côté, je me permis de penser à voix haute.

« Je...par les titans...où suis-je ? »

La réponse vint assez rapidement, en fait, je ne me suis pas rendu compte que j’avais coupé la jeune femme qui m’avait dit qu’on était à Oblivion. Regard perdu, je haussai les épaules pour lui montrer que je ne savais pas ce que c’était Oblivion. L’inconnue se pencha devant moi pour y déposer une sorte de boîte dont je ne savais pas ce que c’était. Je reconnu une seule chose : un bandage. Un outil très similaire à ce qu’on utilisait pour les guérisseurs qui utilisent les bandages. Je compris qu’elle voulait m’aider et voir si j’étais blessé. Je me repris en refusant poliment son aide :

« Oh, non merci ma très chère dame, je ne suis pas blessé de l’extérieur. Comment puis-je vous expliquer cela...je crois que j’ai été arraché de mon monde et j’ai été coupé de ma source de magie. Regardez, dans mon monde, je peux créer de la nourriture assez facilement. »

Je réussie à m’asseoir pour rendre mon dos droit, puis je crispai mes deux mains en imitant une forme ovale afin d’accueillir ma future assiette de biscuits magiques. Je fis l’incantation avec le langage arcanique. Je pu voir une énergie bleue et violette danser autour de mes mains, pour finalement créer une pulsation de lumière blanche et la voir disparaître. Suite à cela, une énorme douleur se créa à nouveau dans tout mon être, je ne pouvais pas m’empêcher de laisser échapper un cri de douleurs. Mon souffle s'accélère, puis je repris le contrôle de moi-même. Mon regard se posa sur l’inconnue, puis avec un ton assez droit avec un soupçon apeuré, je lui dis :

« Comme je le soupçonnais...cette coupure affecte ma capacité à réaliser mes sortilèges…même les plus simples. Même la lumière en moi...me semble silencieuse. »

Elle ne devait pas savoir ce dont je parlais. Je ne peux pas lui en vouloir, on ne doit pas provenir du même monde. Elle me demanda si je venais tout juste d'arriver, je lui répondis avec un mouvement de tête positif. Quand mon regard s’encra à nouveau dans celui de la femme aux cheveux foncés, je sentis une énergie particulière s’émaner de son être. Une magie dont je ne connais pas. Intrigué, je lui fis cette confession :

« Par contre...je peux ressentir une énergie spéciale qui s’émane de vous. Seriez-vous une magicienne ? Je ne connais pas cette magie. »






Tunic d'Anvenegos
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MARRAINE
Exarch of Zakuul, Eternal Protector
messages postés : 285
âge réel : 32

MessageSujet: Re: Arraché de son monde (Aergoku)  Sam 28 Oct - 17:17

 Arraché de son monde
Par Izax, d’où sort ce mystérieux étranger ? Sa tunique est très différente de ce que j’ai pu voir durant mes différents voyages. Il ne vient pas des Mondes du Noyau, donc c’est certainement une personne venant d’un autre monde. Il m’a bien dit Azeroth, sauf que je n’ai pas la moindre idée de sa localisation.

Je ne suis pas certaine qu’il ait écouté ce que je lui ai dit par rapport à ce lieu. Il m’a l’air tellement perturbé. Je suis un peu désemparée quant à son état. Le scanner n’indique rien d’anormal. Je finis par le ranger dans la boite et ensuite, je la remets à sa place dans ma poche. Je le vois s’asseoir, je fais de même pour me retrouver en face de lui.

- Oh, non merci ma très chère dame, je ne suis pas blessé de l’extérieur. Comment puis-je vous expliquer cela...je crois que j’ai été arraché de mon monde et j’ai été coupé de ma source de magie. Regardez, dans mon monde, je peux créer de la nourriture assez facilement. m'explique-t-il avec grand calme.
- Étranger, nous avons tous subi cela sans aucune explication. Oblivion est un véritable mystère. Cela répond à une partie de mes questions. Toutes personnes qui arrive pas accident ici, perd automatique une grande partie de ces dons ou magie, ou je ne sais quoi d’autre. Vous pouvez vraiment faire cela ? tente-je de lui dire en étant neutre.

Je l’observe avec attention, à ma connaissance aucune personne n’est capable de faire cela avec le Destin dans mon univers. Nous pouvons déplacer de la nourriture grâce à la pensée, mais pas en créer ! C’est fascinant ce qu’il est en train de faire sous mes yeux. Il semble incarner une formule cela me rappelle grandement Brahama … Les Sorciers/Sorcières de Dathomir utilisent le Destin différemment des autres groupes sensibles à celui-ci. Ils disent que c’est de la Sorcellerie obscure.

Je l’entendis une nouvelle fois crier de douleur. Je compris que c’est l’utilisation de sa capacité qui le fait tant souffrir. Mon regard est inquiet, je n’ai aucun moyen de le soulager si ce n’est des dopants de mon monde. Pas certaine que ce soit la solution.

- Doucement, ne forcer pas étranger. Reprenez des forces et inutile de souffrir pour moi. Je ne mérite pas un tel honneur. parle-je toujours avec grand calme.

Je pense qu’il ne va pas comprendre pour quelle raison, je dis cela. Souffrir pour un Zakuulian est plus qu’un honneur. On m’a déjà prise pour une folle à cause de cela depuis que je suis à Oblivion. Ils n’ont pas notre notion du Sacrifice et notre ferveur religieuse.

- Comme je le soupçonnais...cette coupure affecte ma capacité à réaliser mes sortilèges…même les plus simples. Même la lumière en moi...me semble silencieuse. m'informe-t-il.
- Par Izax ! Un être de lumière ici ? Je suis également affecté par ce phénomène pardonnez-moi Jedi. Autrefois, j’étais quelqu’un de puissant. Depuis mon arrivée, j’ai pratiquement perdu toutes mes capacités. dis-je en le prenant pour un Jedi.

Un détail pourtant m’étonne, il ne semble pas porter de sabre laser ! Peut-être qu’il l’a perdu en arrivant ici. J’essaie de déterminer ce qu’il est vraiment, mais le don d’Izax est très silencieux. Il est irrémédiable qu’il a le Destin qui coule dans ces veines, je ne vois que cela comme explication. Je n’ai pas l’impression qu’il est Jedi, sinon il aurait réagi autrement. Mais où a-t-il appris à invoquer de la nourriture ? J’aimerais pouvoir apprendre.

- Par contre...je peux ressentir une énergie spéciale qui s’émane de vous. Seriez-vous une magicienne ? Je ne connais pas cette magie. me demande-t-il curieux.
- Vous arrivez à percevoir en moi, mon flux d’énergie ? C’est fascinant, vous êtes donc sensible à la Force ! Le Grand Dévoreur Ultime et Protecteur de notre peuple, Izax m’a offert son Don depuis ma naissance. Je m’en sers principalement pour la justice et la paix. Je ne suis pas une « magicienne », je ne suis qu’une ancienne générale incarnant l’équilibre dans le Destin, la lumière et l’obscurité réunie. Laissez-moi vous montrer, n’ayez crainte étranger. J'oubliais de me présenter : Exarque Aergoku Oestori et vous êtes ? raconte-je en étant totalement fascinée.

Je demande à ZO-789 de prendre mon bouclier qui est énergétique et de l’activer. Elle m’obéit alors que je me lève. Me mettant à bonne distance, je me concentre sur mon flux d’énergie. Je me galvanise pour entrer dans une transe religieuse, me servant de la lumière combinée à l’obscurité tout en canalisant le Destin.

Je créer de l’énergie pure à l’intérieur de mon corps pour qu’il se charge tel un nuage d’orage. Je me sers en grande partie de ma puissance, puis quand je suis prête. Des éclairs jaunes apparaissent dans mes mains, je les dirige en direction de mon bouclier qui les absorbe ! A la fin, je suis complètement épuisée. Me laissant tomber à genou, je mets ma main sur ma blessure.
©️ 2981 12289 0

_________________


I'll always be here for youI am the one star that keeps burning, so brightly. I'm with you, Whenever you tell. For I am all I've done. Remember, I will still be here, As long as you hold me, in your memory. Then I will never die.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Anvenegos
messages postés : 49
âge réel : 27

MessageSujet: Re: Arraché de son monde (Aergoku)  Jeu 2 Nov - 19:10



Arraché de son monde ft. Aergoku



Elle me confirma que toutes personnes arrivant en ces terres inconnus se retrouvent avec leur capacités réduites au minimum tout en paralysant certaines. Je ne suis donc pas le seul qui est privé de ses pleines capacités. Bon, moi c’est parce que je suis coupé du puits du soleil. Pendant que j’incantais, elle me demanda si je pouvais vraiment créer de la nourriture, je ne pouvais qu’acquiescer la tête. Après une tentative lamentable pour créer qu’une assiette de biscuits magiques et quelques moments de souffrances, je lui dis :


« Oui et les mages qui sont plus habiles, pour la majorité ; des archimages, ils peuvent créer un petit buffet de nourritures y compris des rafraîchissements. La magie qu’on utilise a plusieurs utilités. Avant d’être ici, je pouvais avec ma magie me téléporter où je voulais, lancer des missiles magiques pour me défendre, me rendre invisible pour un certain temps et même transformer les indésirables en mouton ! »

Dis-je en riant légèrement, cette mention de ce sort fait beaucoup rire les gens. Puis, je réussie à faire abstraction de la douleur récemment ressentie. Elle affirma que ce n’était point utile de souffrir pour elle puisqu’elle ne le méritait pas. Je ne compris pas pourquoi elle avait dit cela. Je décidai de passer outre ça. Après lui avoir affirmé que j’étais bel et bien coupé de ma source de pouvoirs et même ma lumière qui était silencieuse. Elle s’exclama au fait que je suis un être de lumière, oui...si on peut voir ça ainsi. Je ne compris pas lorsqu’elle me nomma un jaydie ? Qu’est-ce que ce mot ? Est-ce un titre chez elle pour représenter un être ou une créature de la lumière ? Je ne sais pas. La femme me dit qu’elle était une personne puissante avant d’arriver ici et qu’elle a presque tout perdu. Je lui répondis avec un ton calme :


« Oui d’accord...ne vous en faîtes pas, il y a toujours des solutions pour tout...on ne peut pas perdre ce qu’on a appris et acquis. »

Dis-je avec un simple sourire. Lorsque je lui révélai ma capacité à voir son énergie, elle s’exclama avec un air fasciné. Elle me raconta qu’un certain Izax lui a offert dès sa naissance des dons quelconques, ce qui la rendait tant puissante. Je trouvai son récit très intéressant. Elle mentionna encore une fois le mot destin, comme si ses capacités tournaient autour du Destin ? Je ne suis pas sûr de comprendre tout à fait ce lien avec le destin, mais bon, peut-être que si je lui demande de m’en apprendre plus, elle accepterait ? Mais elle se nomma sous Exarque Aergoku Oestori. Je me levai en lui faisant une légère révérence en baissant la tête. Je lui répondis :


« Enchanté Exarque Aergoku. Je suis Anvenegos, mage du Kirin Thor et fils de Kalec, l’archimage de Dalaran. »

Dis-je avec une pointe de fierté, j’aurais pu lui dire que je suis le fils adoptif du dragon bleu Kalecgos, mais je ne voulais pas l’effrayer, la plupart des gens n’aiment pas trop parler des dragons. J’ai donc décidé de représenter mon père sous son illusion de mortel. Parmis les mages, tout le monde connaît Kalec. Je décidai de ne pas mentionner ma mère, puisque ça pourrait être compliqué de lui expliquer que je suis né d’un puits…

Elle finit par s’éloigner afin de me faire une démonstration de ce qu’elle pouvait faire. Avec un sourire intrigué, je la laissai faire. Mes sens magiques en éveils, je détectai un flux important d’énergie qui se concentra autour de la femme. C’est incroyable, je n’ai rarement vu autant d’énergie autour d’une personne. Je fus surpris de voir des éclairs danser autour de ses mains. Curieusement, ses éclairs prirent la couleur d’un jaune éclatant. Chez moi, une personne pouvant manier les éléments comme les éclairs, on les appelle les shamans.
L’exarque réussi à rediriger les éclairs dans son bouclier qui absorba le tout. Alors que j’allais applaudir, je vis ma nouvelle connaissance reculer en mettant une main sur sa tête. Elle sembla avoir mal, je m’approchai tranquillement puis je vis qu’elle était blessé à la tête. J’aurais pu le remarquer plus tôt, mais parfois, dans le stress, je n’arrive pas à tout voir. Elle ressemblait à un Draenai, mais pas avec des sabots. Je fis la moue en lui disant :


« Si seulement je pouvais utiliser la lumière en moi, je pourrais guérir votre blessure. Sinon, j’ai été impressionné par votre capacité à utiliser les éclairs. Chez moi, ceux qui peuvent la manier avec aisance on les appelle les shamans. Ils peuvent faire appelles aux éléments pour leur venir en aide. »

Dis-je avec un léger sourire. Mon regard se posa sur l’autre femme, puis je demandai :

« Comment se nomme votre amie qui vous suit ? »


Tunic d'Anvenegos
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
MARRAINE
Exarch of Zakuul, Eternal Protector
messages postés : 285
âge réel : 32

MessageSujet: Re: Arraché de son monde (Aergoku)  Jeu 9 Nov - 16:29

 Arraché de son monde


- Oui et les mages qui sont plus habiles, pour la majorité ; des archimages, ils peuvent créer un petit buffet de nourritures y compris des rafraîchissements. La magie qu’on utilise a plusieurs utilités. Avant d’être ici, je pouvais avec ma magie me téléporter où je voulais, lancer des missiles magiques pour me défendre, me rendre invisible pour un certain temps et même transformer les indésirables en mouton ! m'explique-t-il en riant. 
- C'est fascinant ! Vous pouviez vraiment faire cela ? Vous pouvez transformer les gens en "mouton" ? Qu'est-ce donc un mouton ? Le Destin coule vraiment dans vos veines. Vous êtes comme moi, un élu d'Izax. Ce qui est étrange, c'est qu'il est normalement omniprésent ou que vous alliez. Pourtant ici à Oblivion, seules de rares personnes en sont sensible. Avant, je pouvais faire apparaître du feu sous la pulsion de la colère ou de la haine. Je pouvais sauter extrêmement loin, faire venir à moi des objets ou des personnes. Frappez violemment le sol de mes éclairs vengeurs. Où même léviter. Je peux tout juste envoyer des éclairs et provoquer une violente onde de choc. explique-je désabusée.

Je regrette de plus en plus d'être coincée ici. Une bien terrible punition divine que d'être à Oblivion. Il faut que je pense à autre chose, cela me ronge de l'intérieur et c'est un chemin qui me mènera droit à l'obscurité. Je le dis, je regrette la présence d'Arcann et Vaylin !

- Enchanté Exarque Aergoku. Je suis Anvenegos, mage du Kirin Thor et fils de Kalec, l’archimage de Dalaran. se présenta-t-il à moi. 
- C’est un honneur de vous rencontrer Anvenegos, mage du Kirin Thor, fils de Kalec. Dites-moi, qu’est-ce que le Kirin Thor ? Dalaran est la capital d’Azeroth, votre planète, je présume ? Vous pouvez me nommer Aergoku, mon ancien titre d'Exarque des Marais sans fin ne veut plus rien dire ici. lui dis-je en m'inclinant avec respect.

Tant de questions me traversent l’esprit, ma curiosité me gagne. J'en envie d'en savoir plus sur lui. Mais, vu qu'il est un humain mâle, cela me met mal à l'aise.

- Oui d’accord...ne vous en faites pas, il y a toujours des solutions pour tout...on ne peut pas perdre ce qu’on a appris et acquis.
me dit-il pour me rassurer.
- Je croirais entendre ceux de mon espèce. Les Zabrak disent qu’il y a toujours des solutions à tous. Que rien n’est impossible, il suffit d’avoir une volonté de fer et de ne jamais baisser les bras. Sauf que pour moi, c’est trop tard. La perte de mes capacités n’est que le châtiment que je mérite. Je ne suis qu'une exilée, une traîtresse de plus à abattre. dis-je sur le ton de l'émotion.

Plissant mon regard, ce n’est que la stricte vérité. Si jamais, j’arrivais à rentrer sur Zakuul. C’est soit, je serais condamnée à l’exil dans les marais sans fin (la sentence la plus « clémente ») ou à l’exécution. Je n’ai pas su contrôler ma rage envers Arcann, tout est entièrement de ma faute. Je me suis déchaînée sur lui, alors que le véritable coupable n’était d’autres que ce maudit sorcier de Dathomir.  

- Si seulement je pouvais utiliser la lumière en moi, je pourrais guérir votre blessure. Sinon, j’ai été impressionné par votre capacité à utiliser les éclairs. Chez moi, ceux qui peuvent la manier avec aisance on les appelle les shamans. Ils peuvent faire appel aux éléments pour leur venir en aide. me dit Anvenegos sur un ton calme. 
- Rassurez-vous, ce n’est rien. Une petite blessure de rien du tout. Pardonnez-moi, vous vous méprenez. Je ne suis pas … une shaman … shaman … Par Scyva, je refuse de devenir une sorcière de Dathomir ! Je ne suis pas une monstre sanguinaire. Je ne veux pas devenir comme mon bourreau. criai-je presque de peur.

Baissant la tête, mes vieux démons me rattrapent. Et pourtant ce n’est pas complètement faux. Je glisse peu à peu sur ce chemin inévitablement, mon séjour forcé à l’Académie Sith a laissé de très lourdes traces. Pour survivre à la folie de Brahama, j’ai été forcé de me « soumettre » à sa volonté. Malgré tout, je me suis violemment rebellée contre lui. Malheureusement, j’ai payé chèrement le fait que les Zabrak ne sont pas du genre à se laisser faire.

- Comment se nomme votre amie qui vous suit ? me questionne Anvenegos 

Me tournant vers mon Androïde, je lui donne un ordre en Zakuulian. Celle-ci s’approche en me rendant mon bouclier. J’en profite pour sortir mon « sabre laser » pour l’agrandir. Il devient un pique-laser ou lance laser. Activant ma lame, je me tiens au garde-à-vous avec mon bouclier légèrement devant moi tenu par la force de mon bras.

- Je vous présente ZO-789, c’est une intelligence supérieure. Elle est tout ce qu’il me reste de mon monde d’origine. Elle m’a été gracieusement offerte par la générosité et la gentillesse de notre Empereur : Valkorion. Depuis, elle me suit absolument partout. Polyvalente et indépendante, fidèle et loyale, je lui confirais ma vie s’il le fallait. Elle comprend la plupart des langues utilisées dans l'Espace Sauvage et les Mondes du Noyau. Par contre, elle ne s'exprime qu'en Zakelien. explique-je toujours sur un ton attristée.

Celle-ci fait un garde-à-vous respectueux à ce mage. Quant à moi, je me contente de rester droite et surveiller les alentours. Je dois absolument reprendre le contrôle de mes émotions, sinon l'obscurité risque de s'emparer de mon esprit et de mon corps.
©️ 2981 12289 0

_________________


I'll always be here for youI am the one star that keeps burning, so brightly. I'm with you, Whenever you tell. For I am all I've done. Remember, I will still be here, As long as you hold me, in your memory. Then I will never die.
Revenir en haut Aller en bas
 
Arraché de son monde (Aergoku)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Oblivion :: Hors de la ville :: Forêt d'Oblivion-
Sauter vers: