AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le changement on aime pas ça, ça nous fait peur.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
messages : 54
âge réel : 23

MessageSujet: Le changement on aime pas ça, ça nous fait peur.  Sam 30 Sep - 8:33



"Love me, even if it kills us both"

L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine


Je n’étais plus la même. C’est un fait, c’est un constat. Je ne voyais plus les choses de la même façon, je ne sais même pas comment le pourrais-je alors que j’étais devenue orpheline de famille, tout le monde était mort ou alors n’était pas dans cette ville. Il n’y avait personne, si ce n’est Stefan et ceux que je ne pouvais pas voir, les responsables à ma nouvelle nature… Alors je savais qu’il ne me restait qu’une seule chose à faire dans le fond. Je devais juste m’adapter et tout recommencer.

Bien sûr, c’était difficile de recommencer alors que je ne me connaissais pas, que j’avais un peu de mal à contrôler cette soif de sang qui me brûlait de l’intérieur, je savais que c’était un long combat comme un alcoolique avec des verres d’alcool… Mais j’avais Stefan qui faisait tout pour m’aider. Bien malgré moi c’est certain, mais il était là et c’était ça qui était important. Il était important pour moi, dans ma vie, dans mon cœur… Je ne pouvais pas le nier.

Je regardai mon portable, les numéros que j’avais… Je me mordis la lèvre en me rendant compte que je ne pourrais peut-être plus jamais appeler ou envoyez des messages à la plupart de mes contacts et cela me faisait beaucoup de peine. Je continuais à défilé la liste des prénoms quand je tombais sur un en particulier et un faible sourire se dessinait sur mes lèvres. Je lui envoyai donc un message, cela me ferait du bien de passer du temps avec une nouvelle tête, une tête de cette nouvelle vie, de ce nouveau moi et qui ne me rattache pas à qui je pouvais être avant.

C’est donc pour cela que décidai de passer du temps avec Jean, une personne que j’avais rencontrée ici il y a peu de temps et que mine de rien, je sentais qu’on avait quelques points au commun, je ne serais comment l’expliqué à vrai dire, mais c’est comme cela. Je souriais de satisfaction quand la réponse de Jean arriva et qu’elle était d’accord. Je me préparai donc rapidement et je sortis de l’appartement de Stefan, l’endroit où il m’hébergeait pour le moment, le temps que je prenne mes marques et que je ne sois plus dans cet état de transition.

Je me demandai même si au final c’était une bonne idée, j’avais peur de l’attaquer et de craquer, bon je savais Jean serait capable de se défendre, mais ce n’était pas la même chose. Même si je ne lui faisais pas de mal, c’était l’acte en lui-même qui me terrifie et surtout l’après, car il est clair qu’elle ne voudra plus me voir si je perds le contrôle et que je me mets à tenter de la manger. On n’a pas généralement besoin de ce genre d’amis dans nos vies, on n’a pas besoin de personnes incapable de se contrôler, je suis la meilleure personne pour le savoir. Je me mordis la lèvre, car cela me fit pensée à Damon et j’eus un pincement au cœur.

Code by Sleepy

_________________
†Just a young gun with a quick fuse. I was uptight, wanna let loose, I was dreaming of bigger things and wanna leave my own life behind. Not a yes sir, not a follower. Fit the box, fit the mold, Have a seat in the foyer, take a number. I was lightning before the thunder.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Jean Grey
FONDATRICE
administration
messages : 79
âge réel : 22

MessageSujet: Re: Le changement on aime pas ça, ça nous fait peur.  Dim 1 Oct - 13:15

Le changement on aime pas ça, ça nous fait peur.Jean savait parfaitement que Charles aurait préféré qu'elle reste à l'Institut, que ses protégés ne s'aventurent pas trop à l'extérieur, du moins le temps de comprendre ce qui était arrivé à leur monde. Mais même si elle se plongeait la tête dans ses études, elle avait l'impression d'étouffer. Déjà qu'elle avait toujours voulu avoir une vie normale, sa confrontation avec Apocalypse lui avait montré une autre facette de son pouvoir dont elle ne se sentait pas prête à gérer. Mais depuis quelques temps, ses pouvoirs avaient, comme qui dirait, disparus. Ou plutôt ils étaient endormis, elle les sentait toujours, là, quelque part. Elle n'entendait plus les pensées de ceux qui se trouvaient autour d'elle, mais elle était toujours intimement connectée à leurs émotions. C'était comme si elle devait tout réapprendre. Et c'était aussi envahissant que le fait de lire leurs pensées. Généralement, on n'aimait pas trop l'idée qu'elle puisse connaître la moindre pensée, le moindre désir. Elle n'avait pas beaucoup d'amis.

C'est dans de telles pensées qu'elle se retrouvait, son regard lointain lisant la même ligne de son livre depuis 10 bonnes minutes. Jusqu'à ce que la vibration de son téléphone la fasse revenir à l'instant présent. Un texto d'Elena. Un sourire étira ses lèvres, alors qu'elle lui répondit aussi qu'elle était partante. Tout pour sortir de l'institut. Et puis, elle l'appréciait. Elles partageaient les mêmes problèmes, enfin presque. Leurs problèmes n'étaient pas de même nature, mais tout était une question de contrôle dans leur cas. Après avoir convaincu un de ses coéquipiers ayant le permis de la déposer en ville, elle fit le reste à pied jusqu'à un cybercafé. Oblivion la laissera toujours perplexe. Mais pour l'instant, elle préférait penser à autre chose. Voyant du coin de l'oeil Elena assise à une table, elle commanda un thé en passant, et alla s'asseoir en face d'elle, un sourire sincère sur le visage, réellement ravie qu'elle l'ait contactée. « Salut ! » Elle n'était pas très tactile, autant pour serrer les mains ou faire la bise. Ce genre de contact la rendait mal à l'aise, puisqu'une telle proximité lui rendait la tâche impossible pour ce qui est d'éviter de sonder l'esprit de l'autre. Ou dans ce cas recevoir de plein fouet ce qu'il ressentait. « Ça va ? », demanda-t-elle, posant un regard compréhensif sur son amie. Elle savait déjà la réponse, celle-ci étant un véritable tourbillon. Un livre ouvert pour une télépathe empathique dans son genre, mais elle ne pouvait lui en blâmer. Elle devait vivre un véritable enfer en ce moment.
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le changement on aime pas ça, ça nous fait peur.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bonjour! J'aime les lapins et le mauve! Au fait, mon nom est Katia!
» Katō Takuya ♦ Moi j'aime les moches car on se les fait pas piquer.
» Tu nous a fait peur.... on t'aime nous ( Jade et Noah)
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Amnesia :: Bienvenue à Oblivion :: La Cité des Lumières :: Cybercafé-
Sauter vers: